Activités et initiatives originales pour l’EDD au collège

Dans les programmes de physique chimie du cycle 3 et du cycle 4, les thèmes abordés permettent d’éduquer les élèves au développement durable. Mais les programmes ne donnent aucune indication sur la manière d’enseigner le développement durable, les enseignants sont donc libres de leur pédagogie.

Pour moi, l’éducation au développement durable ne peut se faire uniquement avec des activités et des exercices traditionnels. Le développement durable n’est ni une compétence, ni une capacité évaluable mais plutôt le développement de l’esprit critique. L’objectif est de faire prendre conscience aux élèves que nous devons tous agir à notre échelle pour préserver l’environnement et laisser une Terre viable pour les générations futures.

Face à ce constat, j’ai choisi des activités peu conventionnelles pour sensibiliser mes élèves au développement durable.

L’éducation au développement durable en cours de physique chimie

Par exemple, en classe de 6e, j’aborde la compétence : « identifier un matériau ». Dans un premier temps, les élèves apprennent à identifier les différents types de plastiques par des tests de densité puis je leur projette une affiche publicitaire italienne de 2018 qui présente des déchets plastiques (sacs, couverts en plastiques…) dans les fonds marins ; ces déchets ont la forme d’un virus. Depuis la pandémie, les élèves associent cette forme de virus au COVID, cela me permet donc d’aborder les dangers sanitaires.

Suite à cette discussion, je fais partager aux élèves des connaissances que j’ai acquise lors d’une formation animée par l’association TARA Océan. J’indique donc aux élèves qu’il existe un 7e continent sous-marin constitué de micro et nanoparticules de plastique issues de la désintégration des plastiques qui sont jetés dans l’océan. Ces plastiques, très petits, sont ingérés par les animaux aquatiques et comme l’Homme est au sommet de la chaine alimentaire, nous « mangeons » chaque année l’équivalent en masse d’une carte bancaire de plastique. Cette information fait vivement réagir les élèves et amène des questions et une réflexion sur nos habitudes et notamment sur la fin de vie des masques chirurgicaux.

Des actions et projets en faveur du développement durable

Cet enseignement du développement durable ne se cantonne pas aux matières. En effet, j’enseigne dans un collège qui a obtenu le niveau 3 de la labellisation E3D en mai dernier. De ce fait, de nombreuses actions en faveur du développement durable sont mises en place.

Je vais vous en décrire 3 :

  • Les élèves déjeunant à la cantine peuvent choisir la quantité de nourriture adaptée à leur faim. Pour cela, ils choisissent un coupon « petite faim » ou « grande faim » qu’ils placent sur leur plateau et le personnel de la cantine remplit les assiettes en fonction de ce choix. L’objectif de cette action est de limiter le gaspillage.
  • Les élèves peuvent participer à l’entretien du potager créé l’an dernier dans le collège. Grâce à cela, les élèves développent la coopération puisqu’ils doivent transmettre ce qu’ils ont fait et la façon d’opérer à leurs pairs. En effet, chaque jour le groupe d’élèves s’occupant du potager est différent, il est donc important de développer une communication efficace. Les élèves impliqués peuvent, s’ils le souhaitent, prendre une partie du fruit de leur récolte. L’équipe enseignante a pu constater que ces élèves se sentaient valorisés et fiers de montrer leur production à leurs parents.
  • En juin dernier a été organisé une journée dont le thème était le développement durable. Lors de cette journée de sensibilisation, les élèves ont pu participer à divers ateliers : escape game, présentation d’œuvres artistiques sur le thème, réalisation d’un flash-mob… Cette journée a permis d’aborder ce thème de manière innovante et ludique.

Dans ce contexte, ma collègue de lettres modernes et moi-même avons décidé de créer un club « Origami et développement durable » qui réunit une vingtaine d’élèves une fois par semaine le midi. L’objectif de ce club est la réalisation d’une fresque dont la vocation est la sensibilisation des élèves et du personnel du collège au développement durable et au recyclage.

Cet enseignement au développement durable me semble important car nous donnons à nos élèves qui sont les citoyens de demain des connaissances nécessaires pour faire des choix engagés dans un contexte dans lequel nous constatons tous les jours davantage les conséquences du réchauffement climatique.

 

Une chronique d’Audrey Susset

Un petit commentaire ?