Entretien des plantations avec l’association Bwärä

Posted by on 2 septembre 2021

Dans le cadre d’un séjour à Bourail pour la Mégarando 2021, deux élèves, graines de reporters, nous ont relaté leur rencontre avec l’association Bwärä.

 

Le jeudi 2 septembre au matin, nous avons rencontré des responsables de l’association Bwärä, à la plage de Poé.

J’ai appris que l’association a été créé en 2006. Elle sert à protéger les tortues marines. Elle embauche également des jeunes pour aider aux plantations de reboisement et à la protection de la nature. En effet, les plages de Bourail : La Roche Percée et la Baie des Tortues, sont le premier site de ponte en Nouvelle Calédonie, des tortues Grosses Têtes, appelées « Caretta Caretta ».

La tortue existe depuis 300 millions d’années. Elle creuse un puits pour pondre ses œufs, et le recouvre avant de s’en aller. La température dans le nid détermine le sexe des futures tortues. En dessous de 27.8 degrés se sont des mâles. Mais dans les nids de Bourail, il fait environ 32 degrés ; c’est pour ça que ce site est important, car il y nait des femelles. 2 mois plus tard, les œufs éclosent et les bébés tortues essaient de rejoindre l’océan, où ils font leurs vies tout seuls.

Parfois, il arrive que le bébé tortue n’atteigne pas l’océan, car il peut être attiré par une source lumineuse, appelée « la pollution lumineuse » comme les lumières des maisons ou des routes. Ils ont aussi des prédateurs, comme les chiens et l’Homme.

Il y a 200 ans, on pouvait compter 35 000 pontes par an, alors que maintenant il n’y en a plus qu’une centaine, soit une baisse de 98%.

L’autre site le plus important du pacifique est situé en Australie, au nord du Queensland, à Bundaberg, sur la plage de Monrepos, avec environ 300 tortues.

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons aussi aidé à l’entretien des plantations de reboisement de la plage. Pendant qu’un groupe aidait à l’arrosage, un autre aidait au rempaillage de certaines plantes. J’ai pris une pelle et un seau que j’ai rempli avec du mulch que J’ai ensuite versé au pied des plantes.

 

Texte : MARTY Anthony 504 / photos : Mme Horent et Mme Robin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.