Tamba : L’enfant soldat

Tamba : L’enfant soldat

Tamba, l’enfant soldat

Auteurs : Marion Achard et Yann Dégruel

Éditeur : Delcourt

Date de parution : 22/08/2018

ISBN : 9782413005360

Résumé : Cette bande dessinée nous plonge dans la tête de Tamba Cisso : un enfant soldat. Ce dernier confie son histoire lors d’un procès. Ce récit amène le lecteur à se saisir des termes de « victime » et de « coupable » avec prudence.

https://www.editions-delcourt.fr/serie/tamba-l-enfant-soldat.html

 

13 thoughts on “Tamba : L’enfant soldat

  1. Tuer ou Mourir

    La BD : « Tamba, L’enfant soldat », a été écrite par Marion Achard et dessinée par Yann Dégruel. La BD est parue en 2018. Le personnage principal se nomme Tamba, il raconte son histoire dans le présent mais la majeure partie de la BD se déroule dans le passé. Il raconte la guerre qu’il a vécue en tant qu’enfant de guerre et son rôle sur le front.

    La première de couverture montre l’enfant Tamba. Il porte un casque de guerre, on peut voir à ses yeux qu’il regarde au loin, il a l’air rêveur. Ce qui interpelle le lecteur c’est de voir un enfant qui a l’air très jeune porter un casque de guerre, et le titre aussi interpelle car « L’enfant Soldat » sont deux mots qui ne vont pas ensemble. J’aime beaucoup la couverture car elle donne envie de lire la BD, je trouve aussi que les contrastes de couleurs sont très bien faits, entre le rouge et le vert foncé, ce contraste peut nous montrer que Tamba regarde la lumière à l’horizon. Le papillon qui est présent sur le casque de Tamba est signe d’espoir et de lumière.

    Il y a une page qui m’a marqué dans cette BD, c’est la page 16, cette page est assez choquante car c’est la première scène où on voit les enfants participer au combat. On voit que même pendant la première mission, les enfants sont déterminés à tuer car ils savent que s’ils échouent ce serait eux qui seraient tués : « Leur hargne se mêlait à leur désespoir, leur désespoir à leur peur et leur fusil parlait…».

    J’ai beaucoup aimé cette BD grâce au graphisme, dessin … Et le parcours des personnages qui est très intéressant et marquant.
    Les dessins sont très bien faits, on voit très clairement l’expression des personnages sur leur visages. Le changement de couleurs est bien marqué, quand Tamba parle durant le jugement, les couleurs sont très sombres tandis que quand il vit les actions qu’il raconte les couleurs varient selon les situations qu’il vit. Le dessin en bas de la page 16 est très bien réalisé car il y a des morts et dans cette partie de cadavres le sol est rouge il y a un contraste de couleurs entre la partie de cadavres et la partie où il y a les enfants.
    Le parcours des personnages est plein de péripéties ce qui rend la BD très intéressante. Au début, les enfants sont tous ensemble mais au fil de l’histoire les enfants sont contraints et forcés de se séparer à cause des événements, et à la fin certains arrivent à se retrouver, malgré certaines tragédies concernant les amis de Tamba …
    Tamba est obligé, au risque de sa vie, d’agir comme il agit, c’est à dire cruellement, il a dû tuer contre sa volonté pour survivre.

    Pour finir, cette BD m’a beaucoup plu de par les dessins et le parcours des personnages. Cette BD est touchante, on s’interroge : « Comment des enfants peuvent-ils être mêlés à une guerre en tant que soldats ?».

  2. Il y a une guerre en Guinée et une milice kidnappe des enfants pour les transformer en soldats afin de piller des villages et aussi faire la guerre.
    A l’age de 8 ans, TAMBA se fait kidnapper par une milice armée. Avec quelques enfants de son village, ils sont redirigés vers des camps où ils ont été entraînés à être soldats. Par la suite, ils ont été obligés de piller et de tuer. Pour survivre, Tamba s’est enfui avec deux de ses amis poursuivis par la milice qui les menaçait de les tuer.

    J’ai aimé le livre car il est inspiré de faits réels. Il montre la difficulté de vivre dans un pays en guerre surtout lorsque l’on est un enfant. Les dessins sont magnifiques car on ressent la chaleur de l’Afrique. L’histoire est bien écrite et facile à comprendre

  3. Cette BD a été écrite par Thierry Joor en 2018.
    L’histoire est celle de Tamba un enfant africain qui, un jour est kidnappé et entraîné à tuer. Un jour il réussit à s’échapper du camp jusqu’à ce qu’il soit jugé par un tribunal de la vérité parce qu’il a combattu avec des rebelles et a commis des tueries.
    Le personnage principal s’appelle Tamba. Il a 16 ans lorsqu’il est jugé mais le jour de son enlèvement par les rebelles, il a environ 8ans. Tamba est un enfant qui est assez peureux mais aventureux. Le personnage est très bien choisi car Tamba est un jeune enfant qui est timide mais qui devient aventureux durant son parcours. Il est timide et triste au moment où il est kidnappé et entraîné à tuer. Tamba est un très bon personnage car il nous montre que de mauvaises personnes font vraiment ça dans le monde.
    La qualité du scénario est très bien faite. L’histoire parle de faits qui arrivent en Afrique ou autre part dans le monde. Au début de l’histoire Tamba est triste et apeuré mais à la fin de l’histoire il est heureux d’être libre et de ne plus être obligé de tuer des civils innocents.
    Le graphisme est très bien fait sauf à certains moments de l’histoire mais sinon l’histoire est bien faite. Les bulles et les couleurs sont très bien réalisées, elles changent à chaque moment de l’histoire (Tristesse, bonheur, violence, émotion…).
    Les dialogues sont très bien faits et bien trouvés car le sujet de la BD est réel, dans le monde actuel de jeunes africains sont vraiment obligés de tuer, voler, kidnapper. Le texte est bien mais trop court.

  4. La bande dessinée s’appelle « Tamba l’enfant soldat », a été écrit par Marion Achard et est sortit en 2018.
    Dans cette BD on parle du procès de Tamba, jeune enfant 16ans, dans un pays en guerre. Il s’est fait capturer par des soldats rebelles et a été obligé de combattre. Dans cette BD on suit son aventure.
    Ce qui m’a plu dans cette histoire c’est le fait qu’on nous décrive son passé comme si le sujet était normal.
    Ce qui m’a déplu dans cette histoire c’est les moments longs de discussions inutiles ou presque. Par ailleurs le fait que dans le tribunal les gens jugent sa vie alors que ça doit sûrement être dur à avouer m’a déplu aussi.

  5. Tamba, une triste vie d’enfant soldat.
    “ Tamba l’enfant soldat ” est une bande dessinée historique et d’aventure. Cette bande dessinée a été réalisée par Marion Achard et Yann Dégruel et éditée en juillet 2018. Cette BD relate l’histoire de Tamba, un enfant africain dont le village a été brûlé et qui a été kidnappé puis forcé à se battre pour des soldats rebelles. Au début on le voit à 8 ans puis, à son procès, il est âgé de 15 ans.
    J’ai bien aimé cette BD car elle raconte des faits réalistes dont on parle peu aujourd’hui et que pourtant des milliers d’enfants vivent. Le scénario m’a plu : il n’est pas lent car il y a beaucoup d’événements pour la plupart émouvants : le village brûlé de Tamba, l’enlèvement de ce dernier, les scènes au tribunal ou encore le moment où il a été forcé à prendre une seringue de drogue, pour n’avoir aucun ressenti lors du pillage de villages.
    J’ai aussi aimé cette BD car les dessins sont bien réalisés : on comprend rapidement les situations.
    Les personnages ont été également bien choisis car on s’attache à eux : les personnages kidnappés et forcés à piller. Et pourtant Tamba a tué des personnes. Mais on s’y attache quand même car au final il ne se rendait pas compte du mal qu’il faisait. Il était très jeune et n’avait pas le choix. Il a tout compris plus tard, au moment de son procès.
    Pour conclure, j’incite à lire cette BD : elle a un intérêt documentaire : l’auteur témoigne de la vie de milliers d’enfants-soldats africains mais aussi du monde entier. Cette BD révèle les inégalités entre les populations des différents pays. L’histoire de Tamba et de milliers d’enfants maltraités, les médias en parlent peu ou pas du tout. Et pourtant ce sort réservé à des enfants n’est pas normal.

  6. Ce livre a été écrit par Marion Achard en 2018.
    Il raconte l’histoire d’un enfant qui habite dans un village avec son père, sa mère et sa sœur. Un jour, des soldats l’enlèvent pour en faire un enfant-soldat. Plus tard, lors de son procès, il témoigne des atrocités qu’il a vécues.
    J’ai aimé cette histoire car elle se lit bien. On suit bien le personnage dans son aventure, on arrive à suivre l’enfant qu’il est, le soldat qu’il devient et aussi les crimes qu’il a commis.
    C’est une histoire très émouvante. Je me rends compte qu’en Afrique il y a des enfants de mon âge qui font la guerre, alors qu’en France, les enfants ne combattent pas, ça me touche. Par contre, certaines scènes m’ont déplu car trop violentes. J’ai retenu, par exemple, le passage où Aceyta doit abattre un soldat et lui tire dans la tête ; ou encore, le passage où un enfant doit couper la main de son père pour récupérer une bague.

  7. Ce qui se passe en Afrique…

    « Tamba l’enfant soldat » est une BD qui a été écrite par
    Marion Orchard et Yann Dégruel et ensuite publiée chez Delcourt en 2018.
    Tamba est le personnage principal, il vit en Afrique.
    A l’âge de 8 ans Tamba est enlevé de sa famille par une armée rebelle qui le forme à la guerre. Il va ainsi devenir soldat, combattre et commettre des crimes.
    Tamba raconte son parcours à un tribunal qui est chargé de le juger.
    La BD permet de voir ce qu’il se passe dans le monde notamment en Afrique ou il y a des meurtres,des viols et des enfants-soldats.
    On comprend mieux les conditions dans lesquelles ils vivent, comme le manque d’hygiène, l’absence de moyens de déplacement et les conditions difficiles de logement.
    Je découvre une réalité dans la BD que j’ai appréciée car on ne voit pas ça dans la vie de tous les jours et ça fait beaucoup réfléchir.
    Finalement j’ai aimé l’histoire en général ; c’est assez réaliste.
    La qualité du dessin est bien avec des couleurs chaudes.

  8. J’ai bien aimé ce livre car cela parle d’une histoire vraie. Il y a beaucoup de rebondissements. C’est une histoire tragique, évoquant la perte de ses amis et des membres de sa famille. Le personnage principal, Tamba est attachant , on le suit à travers son évolution.

  9. cet bande dessiner est pour moi asser moyen, mais les dessins de cette bande dessiner est asser bien fait que se qu’on peu voir habituellement, l’histoire est moyen, trop de dialogue, il pouvait être bien l’histoire et l’idée est bonne, mais il manquait des éléments pour l’histoire.

  10. Les images sont bien et nous plonge dans le texte.
    J’aime ce livre car on est en immersion dedans grâce aux images et l’histoire est très intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.