Tous les billets du 10 octobre 2007

Récit alternatif: le massacre de Haditha comme « montage »

guerre en Irak, médias 1 commentaire »

L’article ci-joint explore une possibilité: celle que le massacre d’Haditha en novembre 2005 soit en réalité un montage.

Révélé par un article de Time Magasine, l’affaire semble pourtant se résumer assez simplement. Pour venger la mort de l’un de leur camarade tué par un IED (Improvised Explosive Device), le Caporal Terrazas, un groupe de combat des Marines aurait assassiné 15 civils, dont des vieillards et des enfants. Pire, l’affaire aurait été sciemment étouffée par la hiérarchie militaire du Corps.

Selon Nathaniel Helms, tout ceci n’aurait été qu’un « montage » de Al Qaeda, destiné à piéger les militaires américains et à orienter l’opinion publique irakienne et américaine vers la thèse des soldats meurtriers. De fait, l’accusation a dû abandonner les charges contre plusieurs Marines et semble maintenir la pression uniquement sur l’idée de cas isolés à traiter avec la plus grande rigueur.

Quoiqu’il en soit de la vérité de Haditha, tout ceci nous démontre deux points:

  • la contre-insurrection est un affrontement politique qui s’appuie sur les narrations de chacun des protagonistes en compétition pour le pouvoir politique. La population et l’opinion publique sont les centres de gravité de cette lutte.
  • l’attitude de l’établissement militaire, cherchant à punir sévèrement afin de démontrer la thèse des « moutons noirs » et ainsi à éviter de réfléchir aux alternatives sécuritaires que seule la contre-insurrection peut apporter, comme celle d’Al Qaeda souhaitant entraîner les Américains et la population irakienne vers un sentiment d’illégitimité de l’action US en Irak, illustrent la nécessité de sortir des alternatives binaires et des discours dominants.

Autrement, il est à craindre que d’autres innocents, civils irakiens ou simples soldats, ne soient les victimes prochaines des discours totalisants produit par les protagonistes multiples de l’environnement irakien.

Vidéo: LCL John A. Nagl et l’apprentissage institutionnel

COIN 0 commentaire »

Entretien (en anglais) avec John Nagl, responsable de la formation des conseillers militaires américains à Fort Ryley (Kansas). Il est l’auteur de Learning to eat soup with a knife, et a introduit le concept d’apprentissage organisationnel au sein de l’US Army.

Vidéo: David Killcullen, conseiller spécial COIN de David Petraeus

COIN 0 commentaire »

A voir (en anglais)