La régulation du fonctionnement gastrique

On distingue trois types d’« influences » (phases) qui agissent sur la fonction de l’estomac :
– La phase céphalique, c’est-à-dire les influences psycho-nerveuses : l’ingestion, voire la simple odeur des aliments, conduit par voie réflexe à une sécrétion de suc gastrique. Ce réflexe passe par les nerfs gustatifs, olfactifs et optiques qui constituent la voie afférente. Le nerf vague (ou pneumogastrique) constitue la voie efférente.

– La phase gastrique, c’est-à-dire les influences locales : le contact du bol alimentaire avec l’antre gastrique déclenche la sécrétion d’acide chlorhydrique par deux mécanismes : le bol alimentaire stimule localement la sécrétion d’acide chlorhydrique – l’arrivée dans l’estomac du bol alimentaire stimule la sécrétion de gastrine. Cette hormone passe dans le sang pour stimuler la sécrétion d’acide chlorhydrique. Lorsque le pH de l’estomac devient très bas, il y a inhibition de la libération de gastrine par le nerf vague. C’est un rétro contrôle (ou feedback) négatif.

– La phase intestinale : le passage des aliments dans le duodénum inhibe la sécrétion et la motricité de l’estomac. Ce rétrocontrôle fait intervenir la libération d’hormones intestinales (sécrétine, VIP, somatostatine, etc.) et les systèmes sympathique et parasympathique.

Phase pancréatique

Le pancréas a deux fonctions distinctes :
– Une fonction endocrine qui correspond à la sécrétion d’hormones directement dans le sang. Les hormones sécrétées par les cellules endocrines des îlots de Langerhans du pancréas sont essentiellement l’insuline mais aussi le glucagon, la somatostatine, etc. Véhiculées par le sang, les hormones exercent leurs fonctions sur des cellules d’autres organes à distance.
– Une fonction exocrine qui correspond à la sécrétion du suc pancréatique par les acini et les cellules canalaires. Le suc pancréatique est excrété dans le duodénum par l’intermédiaire des canaux pancréatiques. Il permet la digestion enzy-matique des aliments dans la lumière intestinale (étape préalable nécessaire avant leur absorption). C’est cette fonction « digestive » que nous détaillons.

 

Publié par

albator113

Bonjour, Je suis actuellement professeur au collège, je m'intéresse à l'actualité du professorat. Je suis heureux de vous rejoindre et de vous proposer mes contributions sur mon blog afin d'aider les internautes à mieux comprendre les mécanismes du sport et de la nutrition et de la bonne forme. Mon blog a également pour objectif de les aider à adopter une alimentation équilibrée correspondant à leurs besoins nutritifs et énergétiques, et sans abus qui mènent souvent à la prise de poids. A très bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *