Knock out !

Knock out !

Scénariste : Reinhard Kleist

Dessinateur : Reinhard Kleist

Éditeur : Casterman

Date de parution : 10/06/2020

ISBN :  9782203211520

Résumé : L’auteur part de l’agression subie par Emile Griffith, premier champion du monde de boxe, homosexuel, en 1993 pour construire une biographie. Originaire des îles Vierges, il émigre aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale, où devenu modiste, il confectionne des chapeaux pour femme, jusqu’au jour où son patron le présente à un entraîneur de boxe.

Plus d’infos

12 réflexions sur « Knock out ! »

  1. KNOCK OUT

    Emile Griffith, un jour de pluie, est tabassé par un groupe homophobe dans une ruelle et est laisser pour mort dans la ruelle quand un homme avec une capuche s’approche vers lui et Emile Griffith lui raconte sa vie et le calvaire qu’il a enduré…

    Dans un premier temps, on n’a le personnage principale, plusieurs fois champion du monde, Emile Griffith, l’homme a capuche mystérieux.

    Un moment représentatif de la BD est quand Emile Griffith, est dans une fête et qu’il rencontre un homme homosexuel comme lui et qu’il va cacher même a sa maman son homosexualité.

    J’aime bien aimé cette BD (KNOCK OUT) car elle p arle de sport et de la difficulté rencontrait dans le sport de haut niveau.

    Un peu tout le monde peut lire cette BD car elle sport certes beaucoup de sport mais aussi du quotidien d’un sportif.

  2. Pour commencer « Knock out » est une BD retraçant la vie d’un boxer du nom de Émile Griffit, à travers lequel on traite le sujet de l’homophobie et du racisme aux États-Unis dans les années 1950.

    Dans cette seconde partie, j’évoquerais le sujet de l’homophobie, du racisme ainsi que du mariage arrangé.
    L’homophobie est clairement exposée dès le début de l’histoire, où Émile est montré en train de ce faire agresser par trois hommes en raison de son orientation sexuel. Ces derniers vont l’humilier avec des propos homophobes tels que « Sale tantouze » et « Sale pédé ». Cette extrême violence quelle soit physique ou verbale nous montre l’intolérance de la société ainsi que son inaction face à ces actes non condamnés. Émile va même devoir y faire face dans le milieu de la boxe où il sera provoqué et décrédibilisé.
    Je trouve que la manière dont le sujet est amené à toute son importance car elle nous montre le quotidien d’un homosexuel sans détours, ce qui pousse le lecteur à faire face à l’évidence de la situation discriminante que Émile subit.

    Idem pour le racisme utilisé pour justifier l’agression subie par ce dernier qui se fait insulter de « Sale nègre ».
    Son entraîneur de boxe lui-même va tenir des propos racistes à l’égard des personnes noires : il dira je cite « un noir pro en baseball ?! Je t’en prie ! » qui laisse sous entendre l’incapacité d’un personne noire dans un sport considéré comme un sport de blanc. Ces discriminations banalisées sont rendues valables par autrui.
    Mais la chose qui m’a particulièrement marquée c’est son mariage, afin de faire taire les rumeurs à son égard, mariage vivement conseillé par son entraîneur. Ce mariage dont tout le monde connaît la supercherie même la mariée qui dira « tu invites ton amoureux à notre mariage ?! ». Cette pratique était très courante et l’est toujours dans certains pays par peur des représailles.

    Pour finir, j’ai trouvé le sujet intéressant et d’actualité ce qui m’a d’autant plus touchée. C’est pour cela que je trouve que de traiter le sujet grâce à une biographie permet d’être en empathie avec Émile face à la situation révoltante qu’il vit.
    Je recommande fortement cette BD particulièrement touchante qui vous fera réfléchir…

  3. J’ai bien aimé le livre. L’histoire est intéressante et touchante . Le personnage principal est attachant. On se plonge facilement dans la lecture de la BD. Emile est un noir gay qui a fait de la boxe dans son passé. Au début du livre, il est agressé par des gens dans la rue parce qu’ il est noir et homosexuel. Une personne l’aide à se relever. Emile lui raconte son histoire…
    Emile veut juste créer des chapeaux mais il n’a pas le choix, il est obligé de pratiquer des combats de boxe. Lors d’un combat, il tue son adversaire. Il est hanté par la mort de son adversaire. En réalité la personne à qui Emile raconte son histoire est le boxeur qu’il a tué.

  4. Cette BD m’a plus car elle retrace ce qu’a vécu un boxeur célèbre (Emile Griffith) même si je ne connais rien à la boxe cela m’a enrichie sur ce sujet. J’ai beaucoup aimé les dessins et le fait qu’ils étaient en noir et blanc. La police utilisée était simple et en gras donc j’ai aussi apprécié.

  5. Je suis touchée par l’histoire de la BD « Knock out ». La BD est intéressante à la fois triste et pleine de surprises .
    C’est l »histoire d’un vieil homme noir qui raconte sa jeunesse, ses épreuves et ses choix. Et même les choix que des personnes font pour lui . Les dessins sont expressifs. L’histoire se passe aux Etats-Unis au 20ème siècle.

  6. La bande dessine que je présente est « Knock out » écrit par Reinhard Kleist. C est une bd très intéressante à lire. Le livre parle de racisme et de préjugés autour d’un homme noir qui fait de la boxe. Il est gay ce qui est interdit à l’époque et il est donc obligé de se cacher.
    Ca parle de sport de combat et je trouve qu’il n’ y a pas beaucoup de livres qui en parlent. C’est son originalité. Je vous conseille de le lire !

  7. j’ai aimé cette bande dessinée. Les dessins sont beaux et originaux. L’ histoire est très facile à lire et à comprendre. La taille des bulles et des lettres est parfaite. J’aime bien car la boxe est un sport que j’aime regarder. Les combats sont intéressants à suivre. L’histoire aborde des sujets sensibles comme le racisme et l’ homosexualité. J’ai aimé l’évolution du personnage, enfant puis adolescent et adulte, comment il a réussi puis échoué et comment il a fait ses choix tout au long de de sa vie.

    On s’attache au personnage et à ceux qui l’entourent.

  8. J’ai beaucoup aimé cette BD de Reinhard Kleist car elle est simple à lire et elle parle de la boxe, un sport que j’apprécie énormément. En revanche ce que je n’ai pas aimé, c’est le fait qu’un des personnages principaux soit frappé juste par rapport à son orientation sexuelle et soit traité de tous les noms par rapport à sa couleur noire de peau. Je trouve cela plus qu’injuste.

  9. Je présente la BD « Knock Out ! » parce-que je l’ai beaucoup aimée, en effet, c’est un boxer qui ne lâche pas. Il s’appelle Emile Griffith, il avait un patron qui le trouvait très doué pour la boxe. Il a été présenté à un entraineur qui l’avait repéré car il enchainait les combats. Il aimait bien ses prestations, il multipliait les victoires jusqu’à devenir champion du monde mais il se faisait harceler parce-qu’il aimait les hommes.

  10. C’ est l’histoire qui raconte la vie du boxeur, Emile Griffith, plus précisément sur sa vie amoureuse, et sur le fait qu’il soit noir.

    Ma première critique serait que l’auteur n’exprime pas ouvertement l’ homosexualité du boxeur. Les quelques relations amoureuses avec d’autres hommes sont survolées. Pareil en ce qui concerne sa couleur de peau, même si je trouvais l’idée intéressante au départ. Au final on s’attarde plus sur l’accident et la mort de son adversaire lors d’un combat.
    On s’attarde également plus sur les chapeaux féminins que fait Emile. Et cela n’apporte rien de plus au développement du personnage d’ Emile.

    Puis je trouve que même si c’est une histoire vraie et que donc Emile Griffith a vraiment existé, ça reste une histoire très clichée. On y voit une comparaison évidente à  » Rocky « , un homme qui sort plus ou moins de nulle part et qui après un petit succès devient connu, deux histoires similaires.

    Pour rester avec les clichés, le héros réussit puis un élément perturbateur se déclare, la mort de son père. Il perd donc tous ses moyens et ne réussit plus. Puis vers la fin, il retrouve de la force et se motive ( vu et revu ).
    Vu que c’est Emile qui raconte son histoire, même s’ il va effectivement traverser quelques péripéties, et bien on sait qu’il va s’en sortir car toute l’histoire est un flash back. Donc on n’a pas réellement peur pour le héros, dommage.
    On s’attache malgré tout à Emile.

    La bande dessinée se lit vite. On a envie de terminer la BD, car ça reste effectivement divertissant.

  11. la bd que j’ai lu a été écrite par Reinhard Kleist.
    L’histoire m’a paru intéressante, car ça parle des des faits qui se produisent dans la vraie vie. Ce qui m’a le plus marqué, c’est l’histoire du personnage principal ( Emilie Griffith ), persécuté pour son orientation sexuelle et sa couleur de peau, au milieu du 20éme siècle aux États-Unis. Dans son parcours j’ai constaté qu’il est parti de rien avant d’arriver au sommet. Au début, c’étais un modiste mais forcé par son patron, il devient boxeur. au cours du quel il a rencontré des bonnes mais aussi des mauvaises personnes. Il a eu de haut et de bas, malgré ça il a pas baissé le bras. Son histoire me fait penser a celui de Mike Tyson, qui a eu le même parcours de vie et de champion. MM

  12. La BD que je vais présenter s’appelle Knock Out .
    Elle sa passe au millieu du 20eme aux États Unis. Un jeune adulte qui s’appelle Émile Griffith est modiste, mais son patron impressionné par son impressionnante musculature t le présente à un entraineur de boxe: il se révèle très doué, enchainant les victoires jusqu’au titre de champion du monde.Il se fait frapper dans la rue à cause de sa couleur de peau et de son homosexualité .
    Cette histoire parle de boxe,racisme,sexualité cachée et les préjugés.

    J

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.