Quelqu’un à qui parler

Auteur : Grégory Panaccione

Samuel broie du noir. Et il y a de quoi ! Il est célibataire, vit dans un petit appartement sous un toit de Paris et se morfond dans un travail qui ne le passionne pas… Seul chez lui le soir de son anniversaire, Samuel s’amuse à appeler le seul numéro qu’il connait par cœur, celui de sa maison d’enfance. À sa grande surprise, quelqu’un décroche !

8 réflexions au sujet de « Quelqu’un à qui parler »

  1. Cette bande dessinée raconte l’histoire de Samuel, un homme solitaire. À son anniversaire, il appelle un numéro de son enfance. À sa plus grande surprise, un petit garçon répond et dit s’appeler Samuel. Après quelques questions, il comprend que son interlocuteur est lui, dans le passé. Après lui avoir fait comprendre la vérité, ils décident de s’appeler tous les soirs ou presque. Au travail, il rencontre une femme asiatique qu’il apprécie fortement. Il appelle le Samuel du passé pour lui raconter sa journée et le Samuel du passé lui demande s’il a une femme dans le futur et si les passions d’enfance et les objectifs ont été accomplis. Déçu d’apprendre que son futur sera beaucoup moins joyeux que prévu , il lui ordonne de réaliser les objectifs qu’il s’était promis de réaliser étant plus jeune , et le Samuel du passé lui demande si une aventure avec cette fille chinoise serait possible…

    J’ai bien aimé ce livre car les dessins sont bien réalisés. C’est bien écrit. La couverture aurait pu accueillir plus de personnages mais comme ça on voit les deux personnages principaux. Le récit montre bien l’amour que Samuel éprouve pour Li-Na et la haine qu’il a envers son patron. Tous les jours son patron se moque de lui et de son quotidien ce qui va l’amener dans une colère noire et à faire des choses incroyables.

  2. Elle raconte l’histoire de Sam un homme de 35 ans , triste, qui n’a pas d’amis . Le jour de son anniversaire il décide d’appeler son ancien numéro de téléphone fixe et tombe sur une personne qu’il connait par cœur puisque c’est lui étant petit. Sam n’en croit pas ses oreilles ils avaient le même nom le même nom de famille les mêmes oncles la même mère sauf il n’ont pas le même âge .
    le personnage Li-na tient le rôle de collègue de travail de Sam au début de l’histoire puis de petite amie
    J’ai bien aimé les illustrations en particulier quand Sam mets un coup de boule a son patron (qui n’est pas le meilleur patron du monde). J’aime cette planche, elle est violente et j’ai aimé
    Ce que j’ai aimé est encore une fois le coup de boule est ce que je n’ai pas aimé, c’est le moment ou la maman de Li-na est malade. Li-na ne peut rien faire à part se marier avec un vieux qui est chef d’entreprise pour pouvoir payer les frais de l’opération en Chine.

    J’ai aimé l’histoire ,cependant je ne la conseille pas a un jeune car nous les jeunes aimons bien les histoires ou l’ont s’identifie aux personnage. Mais dans cette histoire le personnage n’est pas jeune donc on préfère arrêter de la lire au début car elle ne branche pas .

  3. L’incompréhensible et heureuse histoire de Samuel Verdi

    Quelqu’un à qui parler est un livre écrit par Cyril Massarotto. Il a été publié en 2017 en version originale. Cette BD raconte la vie de de Samuel Verdi, un homme qui vit seul, alcoolique, dans son appartement. Le jour de son anniversaire, qu’il fête seul, il essaye d’appeler un numéro qu’il connaît depuis tout petit.  Il tape le numéro et attend.  Le téléphone sonne, et tout à coup, un petit garçon répond. Le petit garçon croit que c’est un canular téléphonique, alors que non. Il commence à parler et Samuel comprend qu’il est en train de parler à lui-même mais 10 ans en arrière et cet appel va changer sa vie.

    J’ai bien aimé ce livre malgré son nombre de pages. J’ai savouré le nombre de pages que j’ai lu, l’histoire est rythmée.
    Cela change d’autres livres. En effet, les événements se passent très vite mais sont très bien expliqués. Ce livre se lit très bien, très rapidement vu le nombre de pages qu’il y a. J’ai trouvé ce livre original. De plus, des histoires comme celle-là, on n’en a pas tout le temps et je trouve cela bien. Et pour finir, c’est très émouvant. Ce livre m’a provoqué des émotions, quand Samuel va rencontrer l’amour de sa vie à tout hasard sur son lieu de travail et avec leur histoire.

    Je recommande fortement cette BD aux personnes qui veulent découvrir des histoires insolites.

  4. Ce livre raconte l’histoire d’un homme s’appelant Samuel. Ce Samuel au début du livre n’a plus aucun goût à la vie ni motivation à faire quelque chose, déçu par son ancienne relation amoureuse. Tous les ans, il appelle son ancienne copine pour son anniversaire. Sauf qu’un jour, il trouve un numéro. Il appelle ce même numéro et se rend compte avec le temps qu’il s’appelle lui-même mais dans le passé. Au fil du temps et des nombreux appels qu’ils se passent tous les soirs, ce Samuel du passé lui fait reprendre confiance en lui et lui rappelle ses rêves d’enfant. En se souvenant de tout ce qu’il rêvait de faire et d’avoir quand il était petit, cela lui a redonné la motivation de travailler et de réaliser son rêve d’écrivain et d’avoir une femme et des enfants. Tout ce changement avec seulement des appels téléphoniques lui a fait complètement changer sa vie.

    Ce livre est très constructif, on y apprend beaucoup de choses sur la vie et que, même au plus bas, il y a toujours un moyen de remonter la pente. Ce livre contient des illustrations démonstratives et expressives qui aident énormément à comprendre l’ouvrage. Dans ce livre, il y a une bonne cohérence de lecture et c’est une histoire avec une compréhension assez simple.

  5. Ce livre raconte l’histoire de Samuel se laissant aller dans le désespoir, si bien qu’il passe son anniversaire seul à penser à des idées noires. D’abord par un heureux hasard, il appelle le numéro de sa maison d’enfance et il tombe sur son lui du passé. Ensuite, ils vont échanger des appels, ils se racontent leurs vies. Puis Samuel du passé va le motiver à reprendre sa vie en main. Donc il invite sa future copine au restaurant et réalise son rêve.
    Lors de cette lecture je me suis plongé dans une histoire drôle car quand Samuel parle pour la première fois au téléphone, il est désemparé, perdu. Le livre est original grâce à son scénario improbable. J’ai trouvé l’histoire émouvante car quand il retrouve sa copine en Chine, il y a plein d’émotion, de la colère et de la joie.
    Ce livre est facile à lire car on veut découvrir la suite de l’épopée de Samuel.

    J’ai bien aimé le livre car les dessins et les couleurs sont bien réalisés.
    Les personnages sont drôles et inspirant. Ils montrent qu’il ne faut pas se laisser aller. Samuel prouve qu’avec de la motivation et de l’ambition tous les rêves sont réalisables.

  6. Samuel habite un petit appartement en ville. Le soir de son anniversaire, seul, sans amis ou famille, il décide d’appeler son ex-copine qui le rejette directement. Alors il décide de composer le seul numéro qu’il connaît, celui de son ancienne maison d’enfance et il tombe sur lui, petit, à l’age de 10 ans. Le petit Samuel rêve d’être footballeur professionnel et d’écrire des romans pour impressionner les filles.
    Mais il n’a pas réussi à réaliser son rêve à l’age adulte.
    Après cet appel Samuel, remet sa vie en question et décide de se reprendre en mains.
    Les deux Samuel s’appellent très souvent et le grand Samuel commence à écrire des romans.

    J’ai moins apprécié certains moments parce que je les trouvais longs.
    Sinon, j’ai apprécié ce livre car l’histoire est intéressante et on s’accroche au personnage.
    Je trouve que l’histoire est facile à comprendre et on rentre facile dedans.
    C’est un bon livre.

  7. L’histoire touchante de Samuel
    « Quelqu’un à qui parler » est un roman de Gregory Panaccione, c’est l’histoire de Samuel. Il broie du noir le soir de son anniversaire. Il appelle le seul numéro qu’il connait et sa vie va changer…
    C’est l’histoire de Samuel, qui fête son anniversaire seul. Le soir, il est désespéré, il boit une bouteille à lui tout seul. Il prend son téléphone et appelle le seul numéro qu’il connaît, la maison de son enfance. Il ne s’attendait pas à tomber sur un enfant, un jeune garçon âgé de 10 ans qui lui aussi s’appelle Samuel. En parlant avec le petit Samuel, il se rend compte que c’est lui quand il avait 10 ans. Plus les jours passent, plus ils s’appellent. Puis, ça devient une habitude de s’appeler le soir. Un soir, en rentrant du travail, Samuel prend son téléphone et appelle le petit Samuel. À ce moment-là, Samuel doit raccrocher. Son père et son frère Bernard arrivent avec un flipper. Samuel doit aller les aider mais il se rappelle que c’est à cause de cette soirée qu’il s’est fait cette cicatrice au menton. Les Samuel continuent à s’appeler. Ils s’entraident à vivre au quotidien…
    J’ai trouvé ce livre touchant. Samuel appelle le seul numéro qu’il connait le soir de son anniversaire et il tombe sur lui quand il avait 10 ans. Moi, j’aimerais bien vivre ça pour que la « mini moi » ait une vie différente de la mienne, pour essayer qu’elle ne souffre pas autant que j’ai souffert…
    J’ai apprécié la lecture de « Quelqu’un à qui parler » car c’était simple à lire. C’est mon coup de cœur. C’est le livre qui m’a le plus touché, le plus émouvant, et surtout le plus agréable à lire.
    Si vous voulez passez un agréable moment à lire, je vous conseille ce livre.

  8. Quelqu’un à qui parler est une bande dessinée de Grégory Panaccione.
    Cette BD se déroule à Paris. Elle parle d’un homme, nommé Samuel, parlant à son lui du passé par téléphone. Samuel est un homme célibataire vivant seul en appartement, travaillant à contrecœur. Mais il rencontre une fille nommé Li-Na, une nouvelle collègue en provenance de la Chine, qui va sûrement changer sa vie. Il a des attirances pour elle donc il se rase et fait plusieurs demandes de rendez-vous avec à chaque fois un refus, sauf une fois où elle accepte de boire un verre.
    J’ai bien aimé l’histoire. J’ai été surpris par ce récit car je m’attendais à lire un livre se passant en forêt mais en fin de compte l’histoire se déroule à Paris. Je trouve qu’on ne peut pas deviner ce qui va se passer en regardant uniquement la première de couverture. Elle représente un chat noir, un homme et un petit au téléphone sur les branches d’un arbre. J’ai trouvé le style graphique particulier, semblable à des croquis.
    Ce que j’ai apprécié dans l’histoire, c’est le contact au téléphone entre Samuel et le Samuel du passé que je trouve plutôt original et cela rajoute un côté fictif au livre.
    J’en conclus que c’est un bon livre que j’apprécie. Je recommande aux personnes qui désirent lire un livre plutôt paisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

buy windows 11 pro test ediyorum