5 qualités pour devenir mandataire immobilier

Un bon mandataire comprendra que même si le processus de vente est parfois complexe et éprouvant, son rôle est d’apporter son soutien, d’être un expert impartial et de toujours essayer de vendre le bien.

 

Les meilleurs mandataires sont à l’aise pour parler à des gens de tous horizons, possèdent une connaissance approfondie du secteur dans lequel ils opèrent et disposent d’une solide expérience dans leur domaine.

 

En gardant cela à l’esprit, voici les quelques qualités qu’il est préférable d’avoir avant de débuter une formation pour mandataire immobilier

 

1. Ils communiquent bien et régulièrement avec leurs clients

 

En tant que vendeur ou acheteur, il peut être stressant de traiter avec un mandataire qui n’est pas un grand communicateur. Le marché de l’immobilier est sensible au facteur temps, c’est pourquoi vous avez besoin d’un mandataire réactif.

 

2. Ils sont proactifs dans le processus de vente

 

On estime qu’un bon mandataire doit appeler de manière proactive les acheteurs potentiels, communiquer avec les clients existants et rechercher constamment de nouvelles pistes. L’élément clé de la proactivité est de tenir le client bien informé.

 

3. Ils sont à l’écoute de leurs clients

 

La plupart des bons mandataires vous diront de vous méfier d’un mandataire qui parle trop.

 

Un mandataire doit également être capable de comprendre son client et d’adapter son approche en conséquence

 

4. Ils sont motivés par le client

 

En d’autres termes, si le client fait une bonne affaire, le mandataire fait lui aussi une bonne affaire. Ce qui les motive à trouver des acheteurs et des vendeurs motivés pour conclure de belles opérations immobilieres.

 

5. Ils connaissent bien la région

 

Les mandataires immobiliers vendent plus qu’une maison ; mais un lieu de vie ce qui nécessite une connaissance approfondie de la région.

 

Aussi, assurez-vous de poser à vos futurs mandataires quelques questions pointues avant de décider lequel vous convient le mieux. (Pensez aux lignes de train et de bus, aux activités pour les enfants à proximité et aux règlements d’urbanisme locaux). Ainsi, vous pourrez faire la différence entre ceux qui peuvent vendre le mode de vie local et ceux qui ne le peuvent pas.

 

octobre 30, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *