Nouvelle technologie et programmes scolaires, quels enjeux et quel avenir ?

Actualités

De nos jours les nouvelles technologies sont souvent employés dans le milieu scolaire. Ces nouveautés permettent souvent d’améliorer la pédagogie ou offre des moyens d’expérimentation. Mais ces nouveaux moyens d’apprentissage apportent-ils réellement un gain pour l’apprentissage des élèves et le respect de programmes scolaires ? Zoom sur des exemples d’utilisation des outils numériques dans les classes.

Le numérique de plus en plus présent dans les classes

Aujourd’hui, l’informatique est indispensable dans le milieu scolaire. Que ce soit pour faire l’appel, pour la gestion du cahier de texte, pour consulter les notes et les appréciations, les logiciels numériques (ENT) dédiés à la gestion des classes remplacent dorénavant l’ensemble des supports papier.

Il en est de même pour l’enseignement pur, car l’outil numérique est également opérationnel avec les tableaux numériques interactifs (TNI) dans la plupart des classes. Ces outils permettent notamment d’apporter davantage d’interactivité pour les élèves. Mais les nouveautés technologiques vont bien au-delà du simple tableau numérique.

L’arrivée de la réalité virtuelle dans certaines classes

Il n’est pas rare de voir apparaître dans certaines sections professionnelles des box de réalité virtuelle permettant l’apprentissage de compétences jusqu’alors difficile de mettre en pratique. Au moyen de cube de réalité virtuelle (Cave immersif), l’élève est plongé dans un monde professionnel virtuel.

Que ce soit pour simuler des situations dangereuses, ou pour plonger l’élève dans l’atmosphère d’un magasin virtuel, l’apprenant va pouvoir s’entraîner dans un contexte réaliste et immersif. Ces applications de réalité virtuelle sont développées dans le respect des référentiels de l’éducation nationale et s’intègrent parfaitement aux cursus des formations.

Réaliser simplement des qcm interactifs en classe

Des applications beaucoup plus accessibles permettent de réaliser des QCM ou des sondages afin de vérifier l’acquisition des notions théoriques des apprenants. La méthode est très simple, l’enseignement conçoit son questionnaire, rien n’est stocké sur serveur, on respecte totalement les règles de protection des données (RGPD) et l’application est utilisable hors connexion.

Il suffit à l’enseignant de créer sa classe en intégrant ses participants et en leur associant des cartons réponses à imprimer sur feuille A4. Les questions sont affichées sur un tableau numérique et avec une webcam ou un smartphone, l’enseignant scanne les réponses des élèves qui présentent devant eux leurs cartons réponses.

Dès la fin du questionnaire, les élèves peuvent consulter les résultats à l’écran pour savoir leur taux de réussite et faire le point sur le bilan des acquisitions. Actuellement, il est difficile d’envisager des enseignements sans tenir compte des possibilités du numérique. C’est dans cet objectif, que la plupart des programmes scolaires intègrent dorénavant des cours liés au numérique sous la forme de TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *