Objets connectés : comment réduire les risques informatiques ?

Dossiers, Web 2.0

Ces dernières années, on peut remarquer que les foyers français s’équipent de plus en plus de robots domestiques, d’assistants vocaux, etc. Les objets connectés sont très plébiscités par les ménages. Quelles sont les solutions pour palier aux risques informatiques ?

De plus en plus d’objets connectés en France

Le marché des objets connectés explose. Qu’ils soient dédiés aux entreprises ou aux foyers, ces objets se multiplient à une allure folle. Selon une estimation, il y aurait environ quinze milliards d’objets connectés à internet en 2018, contre quatre milliards en 2010. On en trouve pour n’importe quelle fonction, par exemple on peut citer les véhicules autonomes, les robots ménagers, les objets qui permettent de vérifier la qualité de l’air, etc. Les domaines principaux qui sont concernés par les objets connectés sont la santé, la sécurité et la domotique. D’ailleurs, on note ces derniers temps que le robot français à la cote, autant en entreprise que chez les particuliers.

Ces nouveaux objets du quotidien présentent de nombreux avantages, mais également des risques informatiques. En effet, lorsqu’on s’entoure d’objets connectés à internet, il convient de se préoccuper de la sécurité de ses données car ils représentent une faille potentielle.

Quels sont les risques liés aux objets connectés ?

Les vols de données liés à des objets connectés sont de plus en plus fréquents, notamment dans les entreprises. Se faire dérober ou bien perdre ses datas est donc le premier risque liés aux objets connectés. De plus, il est possible de se faire pirater, localiser ou bien espionner par des individus. En outre, les détecteurs de mouvement peuvent être désactivés à distance. Il est alors primordial de connaître les risques auxquels on s’expose afin de déterminer les solutions qui permettront de les éviter.

Comment réduire les risques informatiques ?

Dans le but de diminuer les risques informatiques liés aux objets connectés, il convient de prendre en compte les paramètres suivants :

  • connaître et apprendre à gérer les objets connectés

  • ne pas utiliser les objets connectés pour stocker des données sensibles

  • penser à effectuer toutes les mises à jour disponibles

  • utiliser des mots de passe complexes avec des majuscules, des chiffres, des caractères spéciaux et les changer régulièrement

  • utiliser des objets connectés avec des réseaux wifi ou bluetooth sécurisés

Ces astuces vont vous permettre de limiter les risques informatiques liés aux objets connectés. En entreprise, il faudra cependant être encore plus vigilants et mettre en place des actions de protection de données ciblées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *