Aller au contenu

CABINE DE NUIT

« Je suis spectatrice de ce qu’il se passe à l’extérieur, j’ai l’impression de ne pas faire partie de tout ça, d’être un fantôme. »

Cette œuvre est une photographie prise par Ernest Pignon-Ernest en 1996. Elle fait partie d’une série de plusieurs photographies appelées « Cabines téléphoniques » qui ont toutes été prises entre 1996 et 1999. L’artiste a eu l’idée de faire ces photographies en observant les gens, au quotidien, dans ces boîtes en verre qui sont, selon lui, sont un théâtre du quotidien et des endroits remplis d’émotions. Ce sont ces émotions qu’il a voulu immortaliser grâce à ces sérigraphies.

Ce que l’œuvre d’Ernest Pignon-Ernest a dit à Emma (émission réalisée avec l’aide de Gwendoline, Emma et Justine)

Cela fait un moment que je suis là. Je ne sais pas pourquoi je reste là, mais c’est plus fort que moi, c’est comme si je n’avais plus la force de faire quoi que ce soit. J’ai la tête posée contre la vitre et j’attends que le temps passe. Je regarde autour de moi à travers les vitres de cette cabine téléphonique et je reste observer ce qu’il se passe là-bas, dehors. C’est un soir de pleine lune et la rue est illuminée grâce à plusieurs lampadaires, donc on peut voir, bien que la nuit soit plutôt sombre. Il y a plein de voitures garées un peu plus bas et je vois les gens partir et repartir, et moi, je reste là, à attendre que le temps passe, sans rien faire. Juste j’attends. Je suis spectatrice de ce qu’il se passe à l’extérieur, j’ai l’impression de ne pas faire partie de tout ça, d’être un fantôme. Je me demande si les gens me voient quand ils passent devant la cabine ou s’ils ne font juste pas attention. Je réfléchis beaucoup aussi. Je me sens comme étouffée dans cet endroit, enfermée. Je pense à ce que je pourrais faire, plus tard, pour gagner ma vie, étant donné que je viens encore une fois d’être refusée pour un travail qui, je suis sûre, m’aurait beaucoup plu. Je ne sais plus quoi faire, je suis complètement perdue, déboussolée. Alors que moi, ma vie semble s’être arrêtée depuis maintenant plusieurs heures, elle continue autour de moi et je suis au cœur de tout ça, sans y être vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

buy windows 11 pro test ediyorum