Zoo de Beauval 2021

Madame Elau et les élèves de 4ème devant l’entrée du zoo de Beauval.

   Mardi 29 juin 2021, les élèves de 5ème et de 4ème ont effectué leur sortie de fin d’année au zoo de Beauval. Cette sortie était organisée par Isabelle Moriet-Bastard de la société Eiffage qui sensibilise les élèves aux énergies renouvelables. Nous avons donc visité les coulisses du zoo et son usine de Méthanisation qui recycle notamment les excréments d’animaux pour fournir de l’énergie et chauffer certains bâtiments du parc.

C.D.

Posted in Les deux élèves et le continent

Une journée au zoo refuge La Tanière

L’entrée de La Tanière (Nogent-le-Phaye): plus qu’un zoo, un refuge.

       Le Mardi 22 juin 2021, les 6èmes ont été visiter le zoo refuge La Tanière de Nogent-le-Phaye. C’est un lieu qui accueille des animaux maltraités (souvent par ignorance), abandonnés par leurs propriétaires ou qui ont été victimes d’un trafic. On peut y observer de nombreuses espèces: des lamas, des alpagas, des éléphants, des lions, des tigres , des primates (babouins, capucins, macaques), des ours, des otaries, des perruches, des perroquets, des wallabies … Dans ce zoo, il n’y a pas de spectacles. La volonté des soigneurs est d’offrir aux animaux une nouvelle vie plus paisible. Le bien être des animaux est le premier objectif de La Tanière. Les enclos sont aménagés de sorte qu’ils puissent se cacher du regard des visiteurs s’ils souhaitent rester au calme. J’ai beaucoup apprécié faire découvrir ce lieu aux élèves de l’EREA. Ils se sont montrés très curieux, enthousiastes et intéressés.

Morgane D.

      J’ai adoré passer la journée au zoo. Merci à Morgane pour toutes ses explications sur les animaux. Mon animal préféré du zoo est le lion Nale!

Enzo S.

Nale, lion du zoo refuge La Tanière.

 

Posted in Les deux élèves et le continent

Du Run and Bike à Ecluzelles

Les équipes au départ de l’épreuve de « Run and Bike » à Ecluzelles.

     Le mercredi 16 juin 2021, j’ai participé à une compétition de «Run and Bike» qui a été organisée autour de l’étang d’Ecluzelles dans le cadre de l’UNSS. C’était très beau, il y avait des bateaux et la nature était magnifique. Il fallait parcourir 8 kilomètres par équipe de 2 élèves qui se relayaient sur le vélo ou à pied en courant. J’ai bien aimé participer à cette épreuve sportive avec Aëllys. Il faisait très chaud mais il y avait deux points de ravitaillement pour boire et manger un peu. Nous avons tous été récompensés à la fin de l’après-midi : il y avait des lots à gagner (des casquettes, des raquettes de badminton, des maillots de foot, des ballons, des sacs, des gants de gardien de foot…). Nous avons vraiment passé une superbe après-midi sportive au bord cet l’étang.

Léa

Posted in L'enfant sportif

Les mille grues : objectif atteint!

      Dans le cadre du projet UNESCO sur la citoyenneté mondiale, des élèves ont réalisé Mille grues en origami. Il s’agissait de confectionner 1000 oiseaux en papier pour ensuite les envoyer au mémorial d’Hiroshima au Japon, en souvenir de Sadako Sazaki. En effet, cette jeune japonaise avait été irradiée par la bombe atomique en 1945. La légende veut que si on réalise 1000 grues en papier, on peut formuler un vœu qui sera exaucé. C’est ainsi que Sadako Sazaki, atteinte de leucémie, a commencé à faire des grues. Malheureusement, elle est morte à l’âge de 12 ans en ayant réalisé 644 grues. Les élèves de sa classe ont terminé les 366 autres grues pour elle. Depuis ce jour, des écoles du monde entier réalisent des guirlandes de Mille Grues qu’ils envoient au mémorial d’Hiroshima en son souvenir. Les élèves de l’EREA François Truffaut participent ainsi à ce grand mouvement international pour la PAIX.

Gilles

Le mot « PAIX » écrit en japonais avec les grues réalisées en origami.

Grues réalisées en origami pendant les activités éducatives du mercredi après-midi.

Posted in Du côté de chez Truffaut, Les deux élèves et le continent

Hôtel à insectes

Mardi 15 juin 2021, nous avons fabriqué avec Bernard, Adèle et madame Hooge un hôtel à insectes. Pour le réaliser, Bernard avait apporté des outils (brouette, bacs pour la terre, moules pour fabriquer des briques en terre, sceaux d’eau, sacs d’herbe et de paille).

La base de l’hôtel à insectes a été fabriquée avec des planches en bois de récupération. Ensuite, on a fabriqué des briques en terre avec de la boue, de la paille, de l’herbe et du crottin de cheval.

A l’intérieur des différents espaces de l’hôtel à insectes, on a mis de la paille, du bois, des pommes de pin, des aménagements pour que les insectes puissent s’installer tranquillement tout en étant protégés.

A la fin de la séance, on a été installer notre hôtel à insectes dans le jardin de l’EREA.

Stéphane

Les 5èmes fabriquent des briques en terre pour surélever l’hôtel à insectes.

Stéphane nous présente le nouvel hôtel à insectes installé dans le jardin de l’EREA.

Posted in Du côté de chez Truffaut

L’arbre de la laïcité.

                   Gabriel et Randy travaillent                      sur l’arbre de la laïcité.

Les élèves de la classe de 3ème ont réalisé en atelier Peinture et en atelier de l’internat un arbre de la laïcité. Ce projet a été conçu lors de la journée de la laïcité du 9 décembre 2020. Cet arbre a été peint sur un grand panneau qui sera installé sur le mur du gymnase. Dans chaque feuille de cet arbre, un mot en rapport avec la laïcité a été inscrit. Ces mots avaient été choisis par les élèves de toutes les classes de l’EREA lors de la journée de la laïcité.

Gabriel D.

Installation de l’arbre de la laïcité sur le mur du gymnase.

Posted in Du côté de chez Truffaut

Visite du camp de Voves

Les 3èmes à Mobylette sur la route de Voves!

Mercredi 2 juin 2021, nous sommes allés à mobylette jusqu’au camp de Voves, encadrés par des motards bénévoles de l’association « Deux roues pour la vie ».

Nous avons rencontré sur place Monsieur Aigret qui nous a raconté l’histoire de ce camp où des déportés politiques ont été internés pendant la deuxième guerre mondiale.

J’ai appris plein de choses pendant cette visite. On a pu renter dans un wagon de train qui sert aujourd’hui de petit musée. Ensuite, on a visité une petite salle d’exposition. On a vu des objets qui ont appartenu à des déportés du camp.

J’ai apprécié rouler en convoi avec d’autres motards et mes camarades de classe même si on a pris une averse orageuse.

Gabriel D.

Les élèves de troisième pendant la visite historique du camp de Voves.

Posted in Du côté de chez Truffaut

De nouvelles poubelles pour mettre les masques à recycler.

Les élèves de première année de CAP métallerie
ont fabriqué des poubelles pour
recycler les masques chirurgicaux jetables.
Afin de répondre à un défi de la région, les élèves
ont décidé de se lancer dans ce projet.
Les masques seront recyclés au Lycée Pasteur
(36) et serviront à fabriquer du matériel scolaire, des
gobelets en plastique….

La première poubelle a été installée à la sortie du
SELF de l’EREA cette semaine.
Par la suite, d’autres poubelles seront installées
dans d’autres établissements scolaires de la région
chartraine.

Nicolas

Nouvelle poubelle fabriquée en atelier métallerie, installée à la sortie du réfectoire.

Les élèves de Première année de CAP Métallerie installent la nouvelle poubelle qu’ils ont fabriquée.

Posted in Du côté de chez Truffaut

Des plants de tomates au jardin.

Kélya et Stéphane installent les plants de tomates dans le potager.

        Nous avons attendu que les Saints de glace soient passés pour installer au jardin plus de 20 pieds de tomates ! De nombreux dictons populaires recommandent d’attendre que les Saints de glace soient passés pour repiquer les plants en pleine terre. Mais que sont ces fameux Saints de glace ? Ils correspondent, selon une croyance populaire remontant au Moyen-Age, à une période de trois jours, en mai, durant laquelle le risque de froid et de gelées est particulièrement important. C’est pourquoi le jardinier doit s’en méfier. Ces trois Saints sont Saint Mamert, fêté le 11 mai, Saint Pancrace, le 12 mai et Saint Servais, le 13 mai. Mais ne les cherchez pas dans le calendrier : il a été remanié en 1960 par l’Église catholique. Aujourd’hui, ces dates correspondent à Sainte Estelle, Saint Achille et Sainte Rolande. Au Moyen-Age, donc, les gens priaient ces Saints pour qu’ils protègent leurs cultures et leurs plantations. En réalité, c’est plutôt sur toute la période de la première quinzaine de mai qu’il faut être vigilant en raison des risques de grand froid ou de gelées.

      Nous avons donc planté différentes variétés de tomates: Roma, Cornue des Andes, Noire de Crimée, Cœur de bœuf, des tomates Cocktail Yellow et bien sûr des tomates Cerises ! On a placé des tuteurs torsadés pour maintenir les plants de tomates  face au vent et pour les aider à ne pas casser sous le poids des futures tomates.  Ensuite, on les a bien arrosés. Maintenant, il faut beaucoup de patience ! À bientôt pour la dégustation !

Élise et les élèves jardiniers de l’EREA!

Posted in Les deux élèves et le continent

La campagne des auto-tests débute à l’EREA!

Madame Gouin et Madame Biasuz, élève infirmière.

Les infirmières de l’établissement ont commencé ce lundi après-midi les auto-tests auprès des lycéens (élèves de CAP1 et CAP2). Il faut avoir le consentement des élèves majeurs et des représentants légaux pour les élèves mineurs. Les autos-tests se déroulent dans les locaux de l’ancienne infirmerie. Pour chaque test, il faut compter en moyenne 15 à 20 minutes pour avoir le résultat. Les élèves qui ont déjà été testés disent que ce n’est pas douloureux, ça chatouille, et ça donne envie d’éternuer.

Les infirmières espèrent que les premiers élèves testés vont encourager leurs camarades lycéens à le faire aussi. Ce test est important pour évaluer la circulation du virus dans la population. Avec la campagne de vaccination, le maintien des gestes barrière et les auto-tests, on pourra mieux contrôler l’épidémie pour retrouver au plus vite une vie normale. Les auto-tests ne sont pas proposés aux collégiens mais des tests salivaires devraient être bientôt prévus au sein de l’établissement pour eux.

Merci aux infirmières de m’avoir aidé à rédiger cet article. J’espère que cette épidémie sera bientôt maîtrisée et que l’on pourra revivre normalement sans masque. J’aimerais surtout reprendre le sport collectif en club.

Gabriel D.

Posted in Domicile médical