Ils ont la critique facile !

Un site utilisant LeWebPédagogique

Le nerf de la guerre !

Mes chères études - couverture livre occasion

https://quaideslivres.fr/livres-d-occasion/livre-de-poche/mes-cheres-etudes-laura-d-56558

L’argent est l’élément principale de notre vie, c’est ce que nous raconte Laura.D avec son récit Mes chères études. Ce roman est un témoignage qui a pour but de sensibiliser aux conditions de vie difficiles des étudiants et plus particulièrement des étudiantes. En effet ce récit traite d’un sujet tabou de la société : la prostitution étudiante  Vous êtes-vous déjà demandé comment ces jeunes filles en sont arrivées là ?

De nos jours, plus de 40 000 étudiantes doivent vendre leurs corps pour payer leurs études, leur loyer ou encore leur nourriture. C’est ce que nous confie Laura, 19 ans. Elle ne peut pas aller dans une école de commerce par manque d’argent. Elle décide de prendre un autre chemin, celui d’une université de langues. Pourtant il faut bien un logement pour pouvoir vivre… Elle est bouleversée par le fait de ne pas en trouver à un prix raisonnable. Son petit-ami Manu lui propose de vivre avec lui à V. (elle préfère garder la ville sécrète afin que ses parents n’apprennent pas son passé). Pour Laura cela devient un rêve. Deux mois plus tard, ils habitent enfin ensemble, sauf que les rêves ne finissent pas toujours bien ou ne se réalisent pas toujours vraiment. Un soir, après ses cours à l’université, Manu se montre réticent et lui demande de payer la moitié du loyer. Laura décide alors de trouver des petits boulots comme travailler dans un restaurant ou faire du télémarketing. Mais au fur et à mesure, ses moyens financiers diminuent. Ne pouvant plus se nourrir correctement, Laura a un malaise à l’université. Un soir, n’en pouvant plus de sa vie compliquée, elle cherche une offre d’emploi qui pourrait l’aider à subvenir davantage à ses besoins. Elle tombe sur une annonce des plus étranges réservée aux plus de 18 ans proposant deux catégories « vénale ou pas ». Prise de curiosité, Laura clique et tombe sur une annonce proposant « un massage ». Elle décide d’en savoir plus et fait la rencontre de Joe, la cinquantaine, qui lui propose de la payer 100 euros pour une heure. Ayant besoin d’argent au plus vite, elle accepte. Le jour de la rencontre, celui-ci lui donne une lettre qui bouleversera sa vie… Rien ne sera plus jamais comme avant !

Un récit fait de rebondissements et de drames au service du suspense !

Dans Mes chères études j’ai pu remarquer que certains mots sont vulgaires. La lecture est assez crue. Ce genre de récit est pour un public averti car il faut avoir le cœur bien accroché. De plus, le style de l’auteure est plutôt familier. Certains passages sont grossiers, ce qui nous démontre bien la plupart du temps le contexte de ce récit. Je cite : « Allez, crache-le que tu es en manque de cul  » !  Sinon j’ai beaucoup aimé la structure du texte qui me faisait penser à un journal intime. Chaque chapitre est introduit par une date et un mot-clé qui permettent de faire des hypothèses sur le reste du récit, ce que j’ai particulièrement apprécié.

Dans cette histoire, certains points m’ont beaucoup touchée et même heurtée. Pour commencer, Laura nous raconte sa relation difficile avec son père. Comme toutes les petites filles, elle voit son père comme un héros. Pourtant cette partie de l’histoire m’a attristée car nous apprenons que son père la laisse seule alors qu’elle aurait eu besoin de son soutien. Qui plus est, pour moi, un père doit toujours nous aider, nous éviter de nous détourner du droit chemin, ce qu’il n’a pas fait. J’ai ressenti le profond mal-être de Laura quand elle était rabaissée comme le montre par exemple cette phrase : « Attends mais je te jure ! C’est une pute ». Certains inconnus la jugent alors qu’ils ne connaissent rien de sa vie. Aimerez-vous être traité-e ainsi ? Je ne pense pas ! Alors imaginez pour elle, qui se sent déjà mal de devoir se prostituer… Comme elle le dit : « Il y a des voix dans ma tête qui me répètent inlassablement que je suis une pute. J’ai vendu mon corps contre de l’argent ». Pour continuer, Laura m’a fait penser à beaucoup d’adolescentes qui cachent leur seconde vie à leurs parents pour ne pas les inquiéter. J’aurai fait la même chose pour ne pas les blesser. De plus, Laura nous explique dans ce livre que toutes ces épreuves l’ont fait grandir trop vite. Je me suis dit qu’elle a eu du courage de supporter ça toute seule. Personnellement cela me terrifie !  Pourtant même si nous avons des vies différentes, nous essayons de réussir nos études toutes les deux pour réussir notre avenir !

J’ai aussi aimé le moment où elle rencontre Olivier qui jouera un rôle très important dans ce cauchemar. Ce passage nous montre qu’on est capable de parler à des personnes de confiance. Cependant Laura va-t-elle parvenir à sortir de ce cercle vicieux ? Pour  le savoir il vous faudra lire le livre !  Pour finir, j’ai adoré le fait qu’il s’agisse d’un témoignage. Cela lui a permis d’extérioriser et d’expliquer aux autres l’enfer de la prostitution étudiante. 

On ne se prostitue pas plaisir !

En effet, nous découvrons que l’une des principales causes de la prostitution est le manque d’argent de certaines étudiantes. Pour survivre, elles se mettent en danger en vendant leur corps et en subissant du harcèlement, des menaces ou de la violence… Ce livre entre parfaitement dans la thématique du prix littéraire Carnot « Tout feu tout femme  » car l’auteure veut nous sensibiliser sur ce problème qui touche beaucoup de jeunes femmes. Elle veut surtout interpeler les étudiantes à ne pas tomber dans ce cercle vicieux. C’est pour cela que j’attribue à ce récit une notre 3,5 sur 5 d’étoiles.

Bonne lecture, en espérant que ce livre vous plaira !

Laura D. Mes chères études. Etudiante, 19 ans, job alimentaire : prostituée. J’ai lu, 02/2009. 253 p. J’ai lu récit. ISBN 978-2-290-01127-0

Amélie PORTIER, 1ST2S1

posted by portieramelie in Présélection 2022,Tout feu tout femme and have No Comments

No comments

You must be logged in to post a comment.