La croisière pédagogique s’amuse (premier bilan et satisfecit de l’année 2021-22)

(A télécharger ici en PDF pour un confort de lecture, si besoin).

Il m’aura fallu un périple ressourçant loin de l’enfer francilien dans un paradis régional tourangeau pour revenir à cette idée saugrenue qui avait germé durant les précédentes vacances estivales (mal-nommées compte tenu de la météo, mais passons), à savoir proposer régulièrement des articles portant sur ma pratique professionnelle et plus précisément mes choix pédagogiques.
Choix arrivés « à maturité », comme je l’expliquai dans mon premier article suite à mon inspection – pardon « mon rendez vous de carrière ».
Idée d’autant plus saugrenue, voyez vous, que j’avais pour ambition de rédiger deux articles par mois. Rien de moins…

Délire consécutif à une bouffée délirante de prof en vacances, qui redécouvre une virginité professionnelle et replonge dans sa dépendance aux aspirations intellectuelles hors sol. Et ce malgré 13 années.
Je suis donc encore bel et bien un « jeune prof », indubitablement.

Continuer la lecture

2021 ou la fin d’un cycle professionnel majeur et irréversible dans ma carrière, qui aura duré 6 ans

Il m’est venu cette semaine l’idée saugrenue, pure produit d’une nuit de quasi insomnie offerte par ma cadette qui a toujours la bonne idée de tomber malade les week-ends et/ou vacances scolaires (ce serait dommage d’en faire profiter son exceptionnelle assistante maternelle ou de puiser dans mes « jours enfant-malade », mais passons) ; l’idée donc de donner un nouveau souffle et surtout une nouvelle finalité à mon « blog », ouvert il y a déjà 7 ans (mon deuxième album partait alors au pressage vinyle, pour les rares initiés qui connaissent mon côté obscur).

J’ai donc décidé de proposer des articles en page d’accueil, consacrés uniquement à ma pratique professionnelle, ni plus ni moins. Exercice assurément égotiste, narcissique potentiellement, mais qui vise surtout à faire partager mes réflexions et productions à chaud, à froid, le plus souvent tièdes.

Il me semble en effet être arrivé à la croisée des chemins professionnellement parlant, d’être parvenu à un stade de maturité pédagogique tel que je peux sans problème évoquer librement mes réussites et mes doutes, mes heurs et malheurs, mes moments de grâce comme mes abattements, vécus en salle de classe, en salle des profs ou lors de formations que j’anime.
Continuer la lecture