Home » Français » Production d’écrit

Category Archives: Production d’écrit

Vocabulaire – boîtes à mots

Au premier trimestre j’ai utilisé Narramus. Cet outil permet d’apprendre à comprendre et à raconter des histoires lues par l’enseignant. Dans cette méthode, le vocabulaire est expliqué en amont de la lecture du texte. Chaque mot est imagé pour permettre à l’élève de le mémoriser.

En attendant les vacances de fin d’année, nous avons fait un décompte en utilisant l’application « Calendrier de l’avent 2018 » de Pit&Pit. Chaque matin, les élèves lisaient l’aventure de Rafi le lutin et écrivaient une phrase. Pour les aider à la compréhension mais aussi à l’écriture, avant chaque épisode, je leur expliquais le vocabulaire via des petites cartes image/texte.

J’ai choisi un petit format pour faciliter le rangement. Chaque tiroir est étiqueté et correspond à un album, un thème etc…

Vous trouverez ci-dessous mes planches d’étiquettes :

La piscine

(album : poule mouillée, La piscine, Je veux pas aller à la piscine…)

Taoki : le sport
Taoki : les vacances
Taoki en Afrique

 

Kamishibai et butai / Narramus

Lorsque j’étais en maternelle j’ai eu l’occasion d’avoir un butaï à disposition. Un butai est un petit théatre japonais permettant de raconter des histoires que l’on appelle Kamishibai.

Lors d’un stage à l’ICEM, j’ai découvert qu’on pouvait utiliser ce support pour mettre en valeur des productions d’élèves. L’idée d’utiliser ce support avec mes élèves a alors germé.

Pendant les vacances, j’ai fait bricoler mon paternel : il m’a confectionné un butaï au format traditionnel grace à ce tutoriel : le tutoriel. 

Si vous vous lancez dans sa fabrication, faites un choix réfléchi sur le format :

  • Traditionnel : plus petit que du A3
  • A3 : certaines maisons d’édition utilisent ce format.

Voici le résultat :

Je me lance donc cette année dans un projet avec comme support : Le kamishibai.

Etape 1 : faire découvrir le butai et le kamishibai aux élèves en lecture offerte.
Je me suis appuyée sur un prêt d’une malette de Canopé 78 qui contenait plusieurs histoires.
Les élèves en redemandent, ils adorent la lecture offerte et particulièrement sous ce format.

Etape 2 : utilisation de ce support par les élèves pour raconter une histoire.
Nous travaillons en classe sur Narramus. Si vous ne connaissez pas la méthode vous en avez un aperçu ici sur le site de Retz.


Cela m’a semblé évident de finir nos séances par une restitution. Les enfants utiliseront donc un support que j’ai agrandi au format kamishibaï et iront raconter l’histoire aux élèves de GS de notre école.Voici un aperçu du support réalisé :

Et le voilà en place dans le butai :

Etape 3 : réaliser un kamishibai avec les élèves.
J’aimerais que l’on crée une histoire collective et qu’on l’illustre.
Cette étape a encore besoin mûrir car il faut que je soulève l’ensemble des difficultés qui peuvent se présenter à mes élèves : écrire l’histoire (un travail plus approfondi sur le conte sera nécessaire), l’illustration …

 

Production d’écrit : le portrait

Voici une séquence de production d’écrit sur le portrait en CE1.
Cette séquence est également une découverte de la carte mentale.
La séquence n’est pas complète car je n’interviens pas toujours dans la classe.

La séquence est décomposée en trois parties :

  • 2 séances pour la découverte de la carte mentale et du portrait.
    Séance 1
    Après la lecture d’un portrait écrit, la classe réalise collectivement une carte mentale au tableau. Pour cette séance d’introduction je suis partie du texte « Le festin de Mme Greluche » que j’ai modifié pour ajouter des traits de caractère. L’enseignante note le titre au centre du tableau et collecte le vocabulaire en 2 colonnes : le caractère d’un côté et le physique de l’autre. Elle trace 2 bulles vides intermédiaires et demande aux élèves de compléter (Physique, Caractère).
    En groupe, les élèves complètent une carte mentale à trous à partir d’albums de jeunesse.
              
    Ces livres permettent une différentiation en longueur de lecture. Pour le monstre poilu j’ai limité la lecture aux premières pages.
    Séance 2
    La deuxième séance plus courte permet aux élèves de compléter en groupe une deuxième carte.
    En synthèse de la deuxième séance, une carte mentale est réalisée avec la classe sur le portrait.
  • Séance 3 : séance de vocabulaire.
  • Séance 4/5 : séances pour réaliser la carte mentale et l’écrit. Les élèves réalisent une carte mentale pour décrire un clown parmi plusieurs proposés (Clown de Bernard Buffet).