Dîner d’artistes chez Colette

La Cordée a concocté un dîner hors pair entre quatre grands artistes de la Belle époque. La parole est à eux !

Colette

Colette

: Je suis actuellement en train d’écrire une nouvelle œuvre : je n’en sais pas encore le titre mais j’ai quelques idées. Suite à cela, j’ai donc décidé d’arrêter la série Claudine. Willy ne s’en attribuera plus le mérite !

(Tous les personnages parlent en même temps.)

Apollinaire

Apollinaire par Héloïse

: Excellente idée !

Modigliani

Modigliani

: Sì, bravissimo !

Renée Vivien

Renée Vivien

: Great !

(Le calme revient.)

Renée Vivien : C’est un bon projet bien que j’aime les Claudine !

Modigliani : Et pouvons-nous connaître quelles sont vos idées ?

Colette : Mais bien sûr, avec plaisir, mon cher Modigliani !

Apollinaire : Oh oui, faites-nous part de vos idées !

Colette : Les voici : Les vrilles de la vigne, ou Jours gris qui sera sûrement le titre d’une des nouvelles ou bien… Le blé en herbe.

Renée Vivien : J’aime beaucoup Les vrilles de la vigne.

Apollinaire : Ecoutez-moi mes amis ! J’ai fait la rencontre d’un fabuleux artiste qui se nomme Picasso. Je l’ai connu en 1905. L’étrangeté de son art était réputé dans tout Montmartre. J’ai donc voulu voir de moi-même…

Renée Vivien : et qu’ a-t-il de si particulier cet artiste ?

Modigliani : Ah ! mais moi aussi je le connais bien ! Ses peintures sont plutôt abstraites : cela change de la peinture traditionnelle.

Apollinaire : En effet ses œuvres sont remarquables par leurs formes mathématiques et leur monochromie. Il est actuellement en pleine période… rose !

Picasso L’acteur Période rose
Picasso Acrobate et jeune arlequin 1905

Modigliani : Je suis moi-même dans la même recherche artistique. Je veux repousser les limites du figuratif ! Allonger des têtes, des visages… !

Modigliani Portrait de Maud Abrantes 1907

 

Renée Vivien : Vos œuvres me mettent mal à l’aise, mon cher !

 

Qui est Colette ?

Colette est née le 28 janvier 1873 et décédée le 3 août 1954 à l’âge de 81 ans. C’est une romancière mais également une actrice et journaliste.

Colette a passé une enfance heureuse dans sa maison natale. Après son divorce de l’artiste Willy en 1906, elle fait l’expérience de la scène. Puis elle se remarie en 1912 à Henri de Jouvenal.  Elle devient également directrice du journal Le Matin.

Ainsi Colette a longtemps pratiqué les techniques de la chronique et du reportage. Un certain nombre de ses romans apparurent en feuilletons  comme Chéri, La fin de Chéri ou Le Blé en herbe. Elle aime étudier les mouvements du désir, de la passion, les souffrances, la jalousie ou le désenchantement.

Elle possède également une écriture poétique. Elle use de la métaphore, des images et du lyrisme pour exprimer la sensualité qui débouche sur une découverte de soi-même.

Ses textes d’origine autobiographique, comme Les vrilles de la vigne, sont aussi emprunts de nostalgie où elle fait revivre un temps à jamais perdu.

On trouve également beaucoup d’humour et de tendresse dans les textes de Colette.