Des chenilles africaines résistent au maïs OGM

Des chenilles africaines ( Busseola fusca ) ont développé une résistance au mais OGM.

© IRD / B. Le Ru Champs de maïs au Kenya près du Kilimandjaro (en arrière plan).

  L’utilisation des OGM est-elle remise en cause ?

Extrait du site IRD:

« Comme beaucoup d’autres plantes transgéniques, le maïs dit « Bt » synthétise son propre pesticide : une protéine toxique, produite dans ses feuilles et ses tiges, qui tue en quelques jours ses ravageurs. Imparable… sauf si les populations d’insectes s’adaptent à cette toxine ! Jusqu’à présent, les stratégies mises en place pour contrer l’apparition de résistances sont apparues efficaces. Mais des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires sud-africains viennent de montrer qu’un papillon de nuit, Busseola fusca , a développé en Afrique du Sud un nouveau mode de défense contre la toxine Bt . Une résistance, génétiquement dominante contrairement au mécanisme classique, qui s’est propagée très rapidement. Cette découverte, publiée dans PLoS ONE , remet en question le principe-même sur lequel repose la stratégie anti-résistance qui accompagne généralement l’utilisation des OGM… »  voir la suite sur le site de l’IRD

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page