Lauréate du prix littéraire 2020

3.7.3 Lauréate 0 commentaire »

Le prix littéraire 2020

a été décerné à :

Sophie Van Der Linden

 

 

pour son roman

« Après Constantinople »

 

 

 

 

Tags : , ,

rencontre des jurys lycéen et adulte et élection de la lauréate

3.7.2 votes pour le prix lttéraire 0 commentaire »

A l’issue des tables rondes respectives des jurys lycéens et adultes, quatre romans restaient en compétition :

 

 

 

 

Le jeudi 23 janvier, à 18h, au CDI du lycée Cornat, se sont réunis le jury lycéen et le jury adulte.

Étaient présents :

10 lycéens

14 lecteurs adultes

4 organisateurs/trices qui n’ont pas voté.

À l’issue des discussions sur chacun de ces romans, a eu lieu le vote pour désigner la lauréate du prix littéraire

nombre de votants : 24

À l’issue du 1er tour, aucun auteur n’a obtenu la majorité absolue (13 voix)

Tiffany Tavernier : 05 voix pour « Roissy »

Sophie Van Der Linden : 11 voix pour « Après Constantinople »

Sylvie Germain : 05 voix pour « Le vent reprend ses tours »

Estelle-Sarah Bulle : 03 voix pour « Là où les chiens aboient par la queue »

Un deuxième tour, entre les trois premiers, vise à départager les ex-æquo

Tiffany Tavernier : 07 voix pour « Roissy »

Sophie Van Der Linden : 11 voix pour « Après Constantinople »

Sylvie Germain : 06 voix pour « Le vent reprend ses tours »

Un vif débat s’engage pour décider si le prix est attribué à la majorité relative dès ce second tour, où si un troisième tour de vote doit encore départager les deux finalistes.

Finalement, un troisième tour de vote a lieu :

Tiffany Tavernier : 12 voix pour « Roissy »

Sophie Van Der Linden : 12 voix pour « Après Constantinople »

C’est la première fois dans l’histoire du prix littéraire que nous avons tant de mal à départager des ex-æquo.

Les discussions sont vives à nouveau : un tirage au sort est évoqué, les modalités du vote sont remises en question.

Finalement, il est décidé d’attribuer le prix à Sophie Van Der Linden, pour « Après Constantinople », parce que :

  • le roman est arrivé clairement en tête lors des deux premiers tours

  • deux lycéens n’avaient pas eu le temps de le lire, ce qui constituait pour lui un handicap.

Le prix littéraire 2020 est donc attribué à

Sophie Van Der Linden

pour son roman « Après Constantinople

 »

Tags : , ,

premières tables ronde et premiers votes

3.7.2 votes pour le prix lttéraire 0 commentaire »

Le choix des lycéens

  1. Après Constantinople de Sophie Van der Linden

  2. ex aequo Roissy de Tiffany Tavernier
    Le vent reprend ses tours de Sylvie Germain

Le choix des adultes

  1. Roissy de Tiffany Tavernier

  2. Après Constantinople de Sophie Van der Linden

  3. Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle

Tags : , ,

Une ville, un lycée, des livres : sélection du prix littéraire 2019-2020-2021

3.7.1 Sélection du prix littéraire, 3.8 édition 2020-2021 : Voyage, voyages ... 0 commentaire »

Thématique : voyage, voyages …

 

8 romans contemporains

étaient en compétition

pour le prix littéraire de Valognes 2019-2020

Cliquez sur  le titre de l’ouvrage

pour avoir accès à sa fiche de présentation

 

Bulle, Estelle-Sarah. Là où les chiens aboient par la queue. Liana Levi, 2018.

Garcin, Christian. Les oiseaux morts de l’Amérique. Actes Sud, 2018

Germain, Sylvie. Le vent reprend ses tours. Albin Michel, 2019.

Madjidi, Maryam. Marx et la poupée. J’ai lu, 2018. (Littérature française, n° 12272)

Mazières, Christine de. Trois jours à Berlin. Sabine Wespiese, 2019.

Seigle, Jean-Luc. Femme à la mobylette . J’ai lu, 2018. (J’ai lu. Littérature générale, n° 12268)

Tavernier, Tiffany. Roissy . Points, 2019

Van der Linden, Sophie . Après Constantinople . Gallimard, 2019. (Sygne)

Lauréate : Sophie Van der Linden pour son roman Après Constantinople

 

En raison de l’arrêt de la manifestation en mars 2020 du fait du confinement, la thématique est reconduite pour l’année scolaire 2020-2021

La lauréate sera invitée à l’automne

Les autres auteurs et leur romans restent en compétition pour désigner le deuxième auteur à inviter

NB : Une rencontre avec Estelle-Sarah Bulle est organisée à la bibliothèque Jacques Prévert de Cherbourg le vendredi 6 novembre 2020 à 18h, suivie d’un atelier d’écriture animé par l’auteur le samedi 7 novembre à 16h15 (salle pédagogique du Quasar, Cherbourg)

 

Tags : , , ,

Une ville, un lycée des livres : compte rendu des rencontres avec Marc-Alexandre Oho-Bambé, le lauréat du prix littéraire

3.6.2 réception du lauréat 0 commentaire »

Les mardi 23 et mercredi 24 avril 2019

la ville de Valognes et le lycée Henri Cornat

avaient l’honneur de recevoir

le lauréat de leur prix littéraire :

Marc-Alexandre Oho Bambé, poète slameur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pour son recueil

« De terre, de mer, d’amour et de feu »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi et mercredi au lycée :

deux ateliers poésie avec la classe de 2de9

et une rencontre privilégiée

pour les jurés lycéens et les poètes-lycéens

Mardi soir :

très beau spectacle « opéra slam baroque »

donné par M Oho Bambé et son ami musicien Alain Larribet,

suivi de la réception officielle,

salon Marcel Audouard de l’hôtel de ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le compte-rendu est ici

Tags : , ,

Une ville, un lycée, des livres : sélection du prix littéraire 2018-2019

3.6 édition 2018-2019 : la poésie contemporaine, 3.6.1 Sélection du prix littéraire 0 commentaire »

15 poètes contemporains sont en compétition

pour le prix littéraire de Valognes 2018-2019.

 

Cliquez sur leur nom ou le titre de l’ouvrage

pour avoir accès à la fiche de présentation

et un extrait du recueil

 

 

Audhuy, Claire. J’aurais préféré que nous fassions obscurité ensemble. La feuille de thé, 2017

Bobin, Christian. La vie passante. Fata Morgana, 2014

Cheng, François. Enfin le royaume. Gallimard, 2018

Cornière, François de. Ces moments-là. Castor Astral, 2010

Coulmin, Françoise. Prendre souffle. La feuille de thé, 2015

David, François, Boillat, Joanna. Minutes d’été. Pippa, 2015

Gaudé, Laurent. De sang et de lumière. Actes Sud, 2017

Ginoux-Duvivier, Joëlle. Challigraphie, Pippa, 2015  et Chattitudes, Pippa, 2018

Guilbaud, Luce. Couleurs par ci, couleurs par là . Henry, 2018

Lambersy, Werner. La chute de la grande roue. Castor Astral, 2017

Monteynard, Emeric de. Force est d’écrire aimer. Arbres à paroles, 2017

Oho Bambé, Marc-Alexandre. De terre, de mer, d’amour et de feu, Éditions Mémoire d’encrier, 2017

Plamont, Jean-Yves. Le pôle magnétique. Cadex, 2016

Richard, Dominique , Debats, Vincent. Quidam La Renverse, 2017

Vincenot, Matthias. J’ai vingt ans. Fortuna éditions, 2018

Tags : , , ,

Une ville, un lycée des livres 2018 : compte-rendu de la rencontre avec Jennifer Murzeau, la lauréate du prix littéraire

3.5. Edition 2017-2018 0 commentaire »

Moment fort de la manifestation culturelle

« Une ville, un lycée, des livres » :

 

Le jeudi 09 février 2018 a eu lieu la rencontre avec

Jennifer Murzeau,

la lauréate du prix littéraire de Valognes,

suivie de la réception officielle

 

 

Jennifer Murzeau entourée des lycéens et d’Anne-Marie Golse, adjointe à la culture

© Patrick Ledot, BM de Valognes

Le compte-rendu est ici

Tags : , , , , , , ,

Sélection prix littéraire : « Un vent de cendres » de Sandrine Colette

3.4 édition 2014-2015 : le roman policier, 3.4.2 sélection du prix littéraire 0 commentaire »

Colette, Sandrine . Un vent de cendres. © Denoël, 2014 (Sueurs froides)

Tags : , , ,

Sélection prix littéraire : « Terminus Belz » d’Emmanuel Grand

3.4 édition 2014-2015 : le roman policier, 3.4.2 sélection du prix littéraire 0 commentaire »

Grand, Emmanuel. Terminus Belz . © Liana Levi, 2014

Tags : ,

Sélection prix littéraire : « Les égarés de la plage » de Philippe Huet

3.4 édition 2014-2015 : le roman policier, 3.4.2 sélection du prix littéraire 0 commentaire »

Huet, Philippe . Les égarés de la plage. © Albin Michel, 2014 (Thriller)

Tags : ,

Sélection prix littéraire : « Le dragon du Trocadéro » de Claude Izner

3.4 édition 2014-2015 : le roman policier, 3.4.2 sélection du prix littéraire 0 commentaire »

Izner, Claude . Le dragon du Trocadéro. © 10/18, 2014 (Grands détectives, 4782. Les enquêtes de Victor Legris, n°12)

Tags : ,

Sélection prix littéraire :  » Voltaire mène l’enquête : la baronne meurt à cinq heures » de Frédéric Lenormand

3.4 édition 2014-2015 : le roman policier, 3.4.2 sélection du prix littéraire 0 commentaire »

Le normand, Frédéric . Voltaire mène l’enquête : la baronne meurt à cinq heures. © Le livre de poche, 2013 (Le livre de poche policier, 32938)

Tags : ,

Sélection prix littéraire : « Cannisses » de Marcus Malte

3.4 édition 2014-2015 : le roman policier, 3.4.2 sélection du prix littéraire 0 commentaire »

Malte, Marcus . Cannisses. In8, 2012. (Polaroïd)

Tags : ,

Sélection prix littéraire : « La femme sans tête » de Viviane Moore

3.4 édition 2014-2015 : le roman policier, 3.4.2 sélection du prix littéraire 0 commentaire »

Moore Viviane . La femme sans tête. 10/18, 2013. (Grands détectives, 4727)

Tags : , ,

Sélection prix littéraire : « L’armée furieuse » de Fred Vargas

3.4 édition 2014-2015 : le roman policier, 3.4.2 sélection du prix littéraire 0 commentaire »

Vargas, Fred. L’armée furieuse . J’ai lu, 2013 . (J’ai lu policier, 9842)

Tags : ,

Rencontre avec Hubert Haddad, lauréat 2014 du prix littéraire ?

3.3.4 rencontres 0 commentaire »

Des nouvelles d’Hubert Haddad,

lauréat du prix littéraire

« une ville, un lycée, des livres » 2013-2014

 

Pour une raison indéterminée, Hubert Haddad,  le lauréat 2014 du prix littéraire « une ville, un lycée, des livres » n’avait pas reçu notre invitation.

C’est maintenant chose faite, et au vu de sa réponse, nous pouvons espérer une rencontre à l’automne 2014.

 

Tags : , , ,

jeudi 16 janvier 2014 : Rencontre des jurys lycéens et adultes, et élection du lauréat

3.3.3 vote pour le prix littéraire 0 commentaire »

Jeudi 16 janvier 2014, au CDI du lycée, lycéens et adultes se sont retrouvés pour élire le lauréat du prix littéraire « une ville, un lycée, des livres » , dans une ambiance bon enfant

IMG_2117

11 des 12 jurés lycéens étaient représentés : 7 présents, 4 – en sortie au théâtre – étaient excusés et ont voté par procuration

14 adultes avaient fait le déplacement

IMG_2120

5 livres restaient en compétition

IMG_2126

Les débats ont été animés, au cours desquels les lycéens ont impressionné les adultes par la qualité de leur analyse, et leur capacités a défendre leurs choix et leurs émotions de lecteur en dépit d’avis contraire.

IMG_2133

Un premier tour de vote a retenu deux auteurs : Hubert Haddad pour Le peintre d’éventail, et Zoya Pirzad pour C’est moi qui éteins les lumières, qu’un second tour de vote a permis de départager

IMG_2135

Le peintre d’éventail l’emporte avec une seule voix d’écart.

IMG_2138

La satisfaction des uns n’avait d’égal que la déception de ceux que le livre de Zoya Pirzad avait beaucoup touché. Mais qui redécouvriront vite, soyons en assuré, la magnifique écriture d’Hubert Haddad, dans l’attente espérée d’un prochaine rencontre.

Le lauréat 2014 du prix littéraire « une ville, un lycée, des livres » est donc Hubert Haddad, pour son livre Le peintre d’éventail

le peintre d'éventail

Tags : , ,

Résultats du premier vote

3.3.3 vote pour le prix littéraire 0 commentaire »

Seuls 12 élèves sur les 35 inscrits étaient présents à la table ronde :

Après les débats et le vote, quatre livres sont sélectionnés par les lycéens :

1. L’embellie d’Audur Ava Olafsdottir

2. Grand-père avait un éléphant de Vaikom Muhammad Basheer

3ème ex aequo :

C’est moi qui éteins les lumières de Zoya Pirzad
Le jardin dans l’île de Georges-Olivier Châteaureynaud

De son côté, le jury adulte a retenu :

1. Le peintre d’éventail d’Hubert Haddad

2. C’est moi qui éteins les lumières de Zoya Pirzad

3. L’embellie d’Audur Ava Olafsdottir

Tags : , ,

une ville, un lycée, des livres : table ronde du prix littéraire 2013-2014

3.3.3 vote pour le prix littéraire 0 commentaire »

 

Une ville, un lycée, des livres :

table ronde du prix littéraire

 

 

la table ronde entre lycéens aura lieu

le vendredi 10 janvier 2014

de 13h30 à 15h au CDI

(durée : 1h30 )

 

l’absence en cours de l’élève est excusée s’il est présent à la rencontre

 

 

Le prix sera décerné la semaine suivante, à l’issue de la rencontre avec le jury adulte.

 

La date reste à fixer (semaine du 13 au 18 janvier.)

 

 

Pensez à me rendre vos notes de lecture ou à déposer vos commentaires sur les livres sur le blog du CDI : https://lewebpedagogique.com/cdicornat . Soyez nombreux à le faire !

 

 

 

NB : Le succès de la manifestation repose sur votre présence et votre engagement. Je vous espère donc nombreux à être présents ce 10janvier. Si toutefois vous ne pouviez pas venir, signalez-le au CDI ! Merci

 

 

Mme Grout

 

Tags : ,

Jury lycéen pour l’édition 2013-2014

3.3.2 jury lycéen du prix littéraire 0 commentaire »

24 élèves de seconde, de 5 classes différentes

2 élèves de première, 1ère L

9 élèves de terminale, Term.L et Term. ES

total = 35 élèves, dont 5 ont participé l’an dernier

Tags : , ,

Mercredi 13 février : rencontre avec Zeina Abirached

3.2.5 rencontres 0 commentaire »

Pour la dixième année de notre prix littéraire et la première de la manifestation « une ville, un lycée, des livres » dont il fait désormais partie, la lauréate,  Zeina Abirached, rencontrait, ce mercredi 13 février à 18h15 à la bibliothèque municipale pour une heure d’entretien privilégié.

 

 

Sept jurés lycéens, parmi les plus fidèles et les plus investis, ainsi que quinze adultes ont partagé ce moment d’exception.

 

 

Beyrouth, années 80.  Comment dire le quotidien de la guerre vécu par une enfant, sans ignorer le drame mais sans tomber dans le pathos ? C’est tout l’enjeu et toute la réussite de l’album « Mourir, partir, revenir : le jeu des hirondelles »

 

Cette histoire, c’est celle de Zeina Abirached dans le temps de l’enfance, le temps d’avant l’exil en France. Une mémoire enfuie, enfouie, et qui resurgit au hasard d’une recherche dans les archives de l’INRA. Le besoin de témoigner devient alors évident.

 

 

Pour cela, Zeina Abirached utilise le langage qui est le sien, celui du graphisme. Avec une économie de mots, et un trait en apparence simple mais en vérité très étudié, et le choix assumé du noir et blanc (la couleur, nous dira-t-elle, viendra bien plus tard), elle dit avec pudeur et une intensité émotionnelle remarquable la vie réfugiée dans une pièce au milieu d’une ville dévastée, mais la vie préservée, la vie malgré tout, avec ses rires et ses angoisses.

 

Zeina Abirached est à l’image de son œuvre : réservée, pudique, profonde et chaleureuse tout ensemble. Sympathique et attachante, elle a répondu avec beaucoup de gentillesse à toutes nos questions, et n’a pas compté son temps pour offrir à chacun un autographe graphique personnalisé.

Comme les auteurs lauréats qui l’ont précédée ces dix dernières années, sa rencontre nous laissera un très beau souvenir, et nous continuerons de la suivre et de la lire.

 

 

Discours des élèves à Zéina Abirached

    Bienvenue et merci d’avoir accepter notre invitation. Nous en sommes très heureux . C’est la première fois que nous avons le plaisir de rencontrer un auteur de BD, qui réussit à nous parler d’un sujet aussi grave que la guerre avec une apparente légèreté.Mais derrière cette simplicité, tout dans votre ouvrage est le fruit d’un profond talent artistique. A commencer par le titre. « Mourir, partir, revenir : le jeu des hirondelles » : mourir sous les bombes pendant la guerre, partir pour survivre, avec toujours l’espoir de revenir un jour. Le retour des hirondelles n’annonce-t-il pas le printemps ? C’est ce discours d’espoir qui court tout au long de vos pages.

    Nous sommes à Beyrouth, dans les années 80, nous sommes au 38 de la rue Youssef Semaani. Nous sommes avec vous et votre frère Philippe dans cette pièce si sûre, vous dansez, vous criez, vous vous amusez. Pourtant dehors les obus éclatent, les maisons s’effondrent et les familles se séparent. Tout se passe en hors champ, nous ne savons rien de cette guerre, nous sommes dans l’attente avec vous. Mais nous sommes, tout de même, passionnés par les aventures d’Anhala, qui, par tous les moyens, essaie de vous amuser, de vous faire oublier que vos parents sont de l’autre côté du quartier et que vous ne savez pas quand vous pourrez les rejoindre. Nous aussi nous sommes emportés par l’histoire de cette femme, de la recette du « sfouf », ou encore de la vie d’Ernest Challita. Car tous vos personnages sont attachants et d’une puissance émotive impressionnante. Quel plaisir de lire, et de découvrir leurs vies dévastées par la guerre, si éloignée de nous, lecteurs, mais qui par le huis-clos nous semble comme à vous si proche . Pourtant, rien ne peut troubler votre insouciance. Tout est jeu avec vous : « courir sauter attendre attendre courir », voilà les règles de la marelle que vous nous décrivez, cette marelle sinistre qu’il faut suivre pour survivre.

    Tout cela est rendu magnifiquement par la force de votre graphisme. Cela semble très simple, des traits nets, géométriques, des a-plats noirs et blancs, mais un foisonnements de détails et de variations presque imperceptibles pour exprimer le temps, l’attente, et l’angoisse : la fumée des cigarettes consumées l’une après l’autre, le tic-tac de l’horloge qui envahit tout l’espace et on entend le silence, le blanc qui mange la page, au fur et à mesure que la ville devient un no man’s land où surnagent des îlots de vie, et le contraste entre le noir et le blanc, contraste entre la vie et la mort, la légèreté des enfants et la gravité des adultes.

   Merci pour l’émotion que vous avez réussi à nous transmettre. Nous sommes maintenant impatients de vous lire à nouveau.

 

Tags : , , , ,

Rencontre avec Zeïna Abirached, lauréate du prix littéraire

3.2.4 Lauréat 0 commentaire »

 « UNE VILLE , UN LYCEE, DES LIVRES »

                

La rencontre avec la lauréate du prix littéraire 2013

Zeïna Abirached

Pour son livre

  « Le jeu des hirondelles »


aura lieu

        le mercredi 13 février 2013

à 18h15 à la bibliothèque municipale

tous les élèves ayant lu son livre peuvent y assister

      19h30 : remise officielle du prix

Salle des fêtes de la mairie de Valognes
(= salon Marcel Audouard)

         entrée libre lycéens-adultes

Tags : , , ,

Zeina Abirached, lauréate 2013

3.2.4 Lauréat 0 commentaire »

Le prix littéraire 2013

a été décerné à :

Zeina Abirached

Pour son livre

« Le jeu des hirondelles »

Tags : , ,

PRIX LITTERAIRE « UNE VILLE, UN LYCEE, DES LIVRES » : rencontre avec le jury adulte

3.2.3 votes pour le prix BD 0 commentaire »

      LA RENCONTRE

 AVEC LE JURY ADULTE

   AURA LIEU

LE JEUDI 10 JANVIER 2013

AU CDI

à partir de 18h15

Un vote désignera le lauréat à l’issue de cette rencontre.

CINQ TITRES RESTENT EN COMPETITION !
– La croisade s’amuse , de JUL
– Les Cahiers russes, d’IGORT
– L’année du lièvre, de TIAN
– Couleur peau miel, de JUNG
– Le jeu des hirondelles, de Z.ABIRACHED

Pensez à les emprunter pour les vacances, et à me remettre vos notes de lecture ou déposer vos commentaires sur le blog du cdi.

  VENEZ NOMBREUX !

Tags : , , ,

TABLE RONDE LE LUNDI 10 DECEMBRE 2012 DE 10h30 à 12h30 AU CDI

3.2.3 votes pour le prix BD 0 commentaire »

« UNE VILLE, UN LYCEE, DES LIVRES »
(ex prix littéraire de Valognes)

 

       LA TABLE RONDE INTERLYCEENS 
AURA LIEU

LE LUNDI 10 DECEMBRE 2012 
DE 10h30 à 12h30

AU CDI

TOUS LES ELEVES INSCRITS SONT INVITES A PARTICIPER
LEUR ABSENCE EN COURS SERA EXCUSEE

IL FAUT AVOIR LU AU MOINS CINQ TITRES POUR POUVOIR VOTER

ET PENSEZ A RENDRE VOS NOTES DE LECTURE OU A DEPOSER UN COMMENTAIRE SUR LE BLOG

                VENEZ NOMBREUX !

Tags : ,

vendredi 13 janvier 2012 : rencontre avec Jeanne Benameur

Non classé 0 commentaire »

Le vendredi 13 janvier 2012 , Jeanne Benameur a rencontré ses lecteursà la bibliothèque municipale .

Une vingtaine de personnes, également réparties entre  jury lycéen et  jury adulte, avaient fait le déplacement.


D’entrée de jeu, Jeanne Benameur casse les conventions, en délaissant la posture sage pour s’asseoir sur (et non derrière) la table  qui lui est proposée. Ce faisant, elle interpelle déjà son auditoire, comme elle le fera durant une heure, par un discours militant et engagé, qui tranche avec sa voix douce, calme et posée.
Avant toute chose, elle remercie : ceux qui lui ont accordé ce prix, qui sont venus à sa rencontre, bien sûr, mais aussi ceux et celles qui sont à l’origine « des insurrections singulières » : les ouvriers licenciés de Sassilor, avec lesquels elle a échangé et partagé une expérience humaine forte et précieuse, lors d’ateliers de parole et d’écriture.

Le débat qui s’engage alors, à l’image de son livre, déborde du cadre littéraire pour investir le social et le politique. 

Le discours est engagé,   quand elle dénonce l’absurdité d’un monde qui sacrifie les hommes sur l’autel du profit, engagé et salutaire, quand elle s’adresse aux jeunes pour leur dire de ne pas avoir peur, d’oser quoi qu’il advienne, car, étant tous mortels « qu’a-t-on de mieux à faire sur Terre que de vivre chaque instant le plus intensément possible ? »

Engagée, elle l’est encore quand elle parle d’écriture, de l’extrême exigence qui est la sienne dans ce qu’elle donne à lire, de la force des mots pour briser les carcans et se trouver soi-même, à l’instar de son héros Antoine, de l’importance de la culture de la plus haute sphère de l’état au public le plus socialement défavorisé – les manques les plus criants n’étant pas toujours là où on le penserait … Professeur de lettres dans le 9.3. pendant longtemps, elle sait de quoi elle parle.

 

Jeanne Benameur prête sa voix aux plus humbles, aux plus malmenés par la société, aux plus malconnus aussi.

Elle exhorte chacun à dépasser ses peurs pour aller à la rencontre de l’autre.
Insurgée jusqu’au bout des mots, sans jamais élever la voix…

Dans le public, elle n’aura laissé personne indifférent. Et si beaucoup sont restés silencieux, tout entier dans l’écoute, au cours de cette rencontre, les discours qui ont ponctué la remise officielle du prix lui disent assez bien à quel point, par la lecture de son roman avant même la rencontre, son message a été compris et apprécié :

discours d’Anne-Marie Golse, adjointe à la culture, pour la municipalité

et très beau discours des élèves représentant le lycée.

La voix et les mots de Jeanne Benameur, neuvième – et non des moindres – lauréate de notre prix littéraire, nous conforte, s’il en était besoin, dans l’envie de poursuivre l’aventure, de susciter d’autres lectures, d’autres débats, d’autres rencontres, toutes singulières et passionnantes.

Discours lycéen à Jeanne Benameur

    Nous sommes très contentes de vous rencontrer et de vous remettre ce prix . Les Insurrections singulières est un livre qui nous a vraiment  beaucoup plu.
    D’abord parce qu’Antoine, votre héros, bien qu’il ait quarante ans, se pose des questions que l’on peut se poser à tout âge : « qui suis-je ? », « où vais-je ? », « pourquoi je suis là ? » On peut voir en lui un éternel adolescent, qui a beaucoup de mal à se trouver.
    Ensuite parce que l’histoire nous concerne tous : elle parle d’un problème très actuel auquel nous pouvons tous un jour être confrontés : le chômage et la délocalisation.  Dans une écriture lumineuse, vous donnez la parole au milieu ouvrier, tant dans l’amour du travail bien fait, que dans l’espoir toujours vivace d’une belle vie, et la peur de tout perdre brutalement lorsque l’usine ferme ses portes. Vous redonnez une consistance à des humains rendus complètement anonymes et abstraits par la mondialisation. Alors que l’usine,  personnifiée dans votre récit, apparaît comme écrasante. Les hommes bougent, tombent, pas elle. Vos mots éclairent toutes ces vies suspendues aux aléas de la course aux profits.
    Mais face à cette réalité, vous montrez aussi que l’insoumission, l’insurrection de l’individu reste toujours possible : pour Antoine, ce sera, après la lutte syndicale, de partir au Brésil sur les traces de Jean de Monlevade, responsable indirect de la délocalisation.
    Ce voyage s’inscrit pour lui dans la quête de modèles, comme a pu l’être son père, et comme peut l’être son ami Marcel, qui l’accompagne. Serait-il parti sans lui ? Rien n’est moins sûr. Sa rencontre avec Marcel est déterminante : il l’introduit dans le monde des livres et du langage, monde auquel jusqu’à présent il pensait ne pas avoir droit, qu’il n’en valait pas la peine.
    Nous avons particulièrement apprécié la subtilité que vous avez su établir entre le parcours du personnage et l’évolution de son langage, évolution que l’on retrouve dans l’écriture même du livre. Au début le style, par des phrases courtes, crée une atmosphère lourde, pesante. Il faut s’accrocher. Et au fur et à mesure, tout s’éclaire.
    C’est un beau livre, bien écrit, émouvant, un élan de vie pour se libérer des carcans qui oppressent. Vous mêlez avec humanisme et tolérance une quête politique, sociale, syndicale et le parcours d’un homme qui peine à définir sa place dans le monde, tant dans sa vie amoureuse que professionnelle.
    Vous avez fait un merveilleux travail et nous vous en remercions, car, grâce à lui, c’est un vrai moment de plaisir que nous avons eu à lire votre roman.

Tags : , , , ,

Jeanne Bénameur : Lauréate 2012

2.4.4 Lauréat 0 commentaire »

La lauréate 2012

du prix littéraire de Valognes

est :

Jeanne Bénameur

pour son roman

« Les insurrections singulières »


©Actes Sud, 2011

Tags : , , ,

vendredi 9 décembre 2011 : vote du jury lycéen

2.4.3 Vote 0 commentaire »

Prix littéraire de Valognes 2012

Le choix des lycéens


1.            La délicatesse de David Foenkinos

2.ex aequo Les insurrections singulières de Jeanne Benameur

2.ex aequo Elles vivaient d’espoir de Claudie Hunzinger

 

4. Les heures silencieuses de Gaëlle Josse
5. Retour parmi les hommes de Philippe Besson
6. Où en est la nuit de Jean Hatzfeld
7. Samba pour la France de Delphine Coulon


Le choix des adultes sera connu le vendredi 16 décembre

N’oubliez pas alors d’emprunter les titres vous restant à lire pour les vacances !

La rencontre avec le jury adulte devrait avoir lieu le vendredi 6 janvier 2012, à 18h15 à la bibliothèque municicpale

Tags : , , ,

« Les heures silencieuses » de Gaëlle Josse

2.4.1 Sélection 0 commentaire »

Josse, Gaëlle .- Les heures silencieuses .-© Autrement, 2011 .- (Littératures)

Tags : , , , , ,

« Elles vivaient d’espoir » de Claudie Huzinger

2.4.1 Sélection 1 commentaire »

Hunzinger, Claudie .- Elles vivaient d’espoir .- © Grasset, 2010

Tags : , , , , , , , ,