Ils ont la critique facile !

Un site utilisant LeWebPédagogique

La vie… le plus grand des combats

 

Les Victorieuses est un roman publié en 2019 par Laetitia Colombani, une cinéaste, scénariste, comédienne et romancière, connue pour son best-seller La Tresse. Les Victorieuses met en lumière les femmes de l’ombre. Les femmes qui doivent se battre nuit et jour pour vivre. Les femmes qui ont consacré leur vie à en sauver d’autres. Les femmes qui connaissent le pavé, expression utilisée dans le livre pour dire qu’elle vivent dans la rue. Il y a aussi celles qui ont connu la guerre ou encore celles qui ont réussi à rebondir quand elles avaient touché le fond. Bref, c’est un livre qui n’a pas peur des mots !

Un ouvrage fort et puissant !

 L’histoire de ce livre se déroule à deux époques distinctes. La première se passe de nos jours. C’est l’histoire de Solène, une brillante avocate qui tente de se reconstruire après un burn-out. Son psychologue lui conseille de sortir de chez elle pour se rendre utile. Grâce à une annonce elle décide de devenir écrivain public pour Le Palais de la femme, un foyer parisien décrit dans le roman comme « Un palais pour panser ses blessures et se relever ». J’ai alors découvert, en même temps que Solène, les portraits touchants de nombreuses femmes. Il y a Binta, qui à fui la Guinée avec sa fille pour échapper au sort réservé aux femmes dans ce pays ; il y aussi Vivianne, la tricoteuse, et d’autres que vous pourrez découvrir en lisant ce magnifique roman. Alors même si cela n’est pas facile, Solène veut aider ces femmes bousculées par la vie, coûte que coûte !

Blanche et Albin Peyron, commissaire de l’Armée du Salut source : https://lemagazoom.files.wordpress.com/ 2019/10/blanche-et-albin-peyron.jpg

Les chapitres de la période actuelle s’entremêlent avec ceux évoquant Blanche Peyron, une femme au fort caractère bien décidée à aider les personnes démunies. Elle a vraiment existé ! C’est une des commissaires de l’Armée du Salut, une organisation humanitaire. C’est elle qui est à l’origine de la création du Palais de la femme inauguré en 1926. J’ai pu suivre son histoire à travers ses projets, ses doutes et ses réussites. C’est à la fin du livre que ces deux histoires se rejoignent grâce à un petit détail que je vous laisse découvrir…

Dès le début, j’ai su que ce livre allait me plaire car l’histoire commence dès la première page ! En effet, dès les premières lignes j’ai eu envie de savoir comment Solène allait faire pour surmonter une épreuve que vous découvrirez en commençant ce roman. J’ai également beaucoup apprécié le fait que ce livre soit très bien documenté, ce qui rend l’histoire très réaliste. J’ai par exemple appris que les femmes représentent 70% des travailleurs pauvres ! Cet ouvrage m’a permis de me rendre compte que notre société ferme trop les yeux sur le fléau de la précarité, notamment chez les femmes, c’est encore un sujet tabou. Je pense que tout le monde devrait lire ce roman car cela permettrait de se rendre compte de la chance que nous avons. En effet, vivre sous un toit, avoir accès à l’eau ou encore se sentir en sécurité est un luxe, même si cela nous parait normal. Il faut garder en tête qu’encore trop de personnes ne possèdent malheureusement pas ce privilège.

Une vraie prise de conscience !

Je vous conseille vivement ce formidable roman très agréable à lire. Cet ouvrage est un vrai un coup de cœur, alors je suis tout à fait convaincue que ce livre vous plaira autant qu’il m’a plu ! C’est pour cela qu’il mérite amplement 5 étoiles !

Hôtels 5 étoiles d’Afrique - Hôtel 5 étoiles

Alors bonne lecture ! 

Si vous voulez en savoir plus, écoutez directement Laetitia Colombani vous parler Des Victorieuses. 

https://www.francetvinfo.fr/sante/precarite-lhistoire-vraie-du-palais-de-la-femme-dans-le-nouveau-roman-de-laetitia-colombani_3452219.html

Bibliographie: COLOMBANI, Laetitia. Les victorieuses. Paris: Le livre de Poche, 2019.240p

Clémence CHOPIN 1ère 1

posted by chopinclemence in Critique du mois,Présélection 2021,Richesse et pauvreté and have No Comments

No comments

You must be logged in to post a comment.