Un moment de lecture avec Brigitte Smadja

Pour accompagner le projet, une page dédiée, c’est bien, non ? En tout cas, j’avais envie déjà de te présenter notre auteure… C’est chose faite.

 

 

 

 

Quelques liens pour la découvrir davantage :

« Mon écrivain préféré : Brigitte Smadja »
un ouvrage en pdf écrit par un proche afin de la présenter en détail (pour les lecteurs très intéressés)
on peut aussi trouver l’ouvrage traditionnel en BM : disponibilités ici.

entretien vidéo avec Brigitte Smadja qui présente la collection « Théâtre » de L’Ecole des loisirs
elle présente son travail de directrice de la collection Théâtre – (26 minutes)

entretien vidéo avec Brigitte Smadja à propos de « Il faut sauver Saïd »
(5 minutes)

 

Et maintenant, pour un avant-goût de notre séance commune (CM Gilbert Dru & 6eF Clemenceau), les présentations officielles des livres que nous avons choisis de te faire lire d’ici le mois de janvier (attention, je n’ai pas fini d’intégrer les liens pour les exemplaires en bibliothèque municipale) :

 

1/ Collection « Mouche » (lectures très faciles et courtes) :

 

Dans la famille Briard, je demande… Joseph, 2006 (2 exemplaires « mallette ») & 1 exemplaire en BM disponible ici.

Joseph est inquiet. A la maison, il y a trop de silences. Ses parents ne se parlent plus. Ils ne s’entendent plus. Joseph s’enferme dans sa mini-chambre, au milieu de la jungle peinte sur le mur. En classe, il y a trop de questions. Tout s’embrouille dans la tête de Joseph. Il ne sait plus. Il ne répond plus. Un jour, la maîtresse décide que Claire va s’asseoir à côté de lui. C’est la plus bavarde et la plus fofolle de la classe. Ses parents s’embrassent dans la rue et font de la moto. A la fin de l’après-midi, Claire s’invite chez Joseph et elle se met à repeindre sa chambre, sa jungle, et sa vie.

 

Lilou, 2007 (1 exemplaire « mallette ») & 5 exemplaire en BM disponibles ici.

Lilou en a assez de rester sagement à la maison avec Grand-Mère. Il voudrait suivre ses parents au-delà de la forêt, découvrir la montagne et courir derrière les moutons. Hélas, pour tout cela, le petit loup est encore trop petit. A moins que… Un jour, grand-mère tombe malade, Lilou doit absolument prévenir papa et maman. Il a une idée : il va se déguiser en enfant pour échapper aux chasseurs. Il va enfin faire comme les grands.

 

Ted et Bill, 2007 (2 exemplaires « mallette »)

Jacob déteste tout cette année. La plage, les vacanciers, sa petite soeur et même ses grands frères, qui le délaissent pour des histoires de filles. Trouville, c’est nul, il n’y a rien à y faire, c’est plein de vieux, de maisons d’écrivains morts et de vitrines d’antiquaires avec des pichets moches. Sa mère passe son temps à lire un pavé sur la vie de Néfertiti, son père à étudier la guerre en Israël dans le journal. Pourtant, Jacob espère qu’il va enfin se passer quelque chose. Et un matin, très tôt, son rêve se réalise. Au bout de la jetée, au pied du phare rouge, un garçon contemple l’horizon. Il porte un pull marin, un short long écossais et des sandales en cuir ; il a quatorze ans, un sourire triste et un drôle d’accent. Il est pressé, il est mystérieux, il s’appelle Bill. Jacob a le sentiment que ce garçon détient des secrets extraordinaires et il est prêt à tout pour mieux le connaître. Ça tombe bien : Bill a besoin de son aide.

 

C’est mieux chez toi, 2017 (1 exemplaire « mallette ») & 5 exemplaires en BM disponibles ici.

Louise a deux sacs à dos, un avec des palmiers pour quand il fait chaud, un avec des montagnes pour quand il fait froid. Amina a deux frères, qui l’embêtent quel que soit le temps. Sauf quand ils dorment, c’est vrai. Chez la première, c’est sombre et confortable. Chez la deuxième, c’est clair et bruyant. Pourtant entre elles, il n’y a que 42 pas exactement…

 

 

2/ Collection « Neuf », parfaitement adaptée aux lecteurs de CM-6es :

 

Il faut sauver Saïd, 2003, (26 exemplaires « Série ») & 6 exemplaires en BM disponibles ici ou selon l’édition.

Saïd a aimé le travail bien fait, la langue française et ses richesses, les dictionnaires, la beauté sous toutes ses formes. Il a aimé être un bon élève. Mais c était avant. Il y a longtemps. Il y a un an. Avant le collège Camille-Claudel, la foule hurlante de ses mille deux cents élèves, le racket, la fatigue, le mépris et la haine de ceux qui veulent tuer tout ce qui est beau. Au collège, Saïd a changé. Ce n’est pas qu’il ne veut plus réussir et s’en sortir. Il le veut toujours, de toutes ses forces. C’est juste que, des forces, il en a de moins en moins. Tout seul, il sait qu’il n’y arrivera pas. Sauver Saïd de l’échec et du désespoir, est-ce vraiment mission impossible ?

 

Maxime fait de la politique, 1992, (2 exemplaires « mallette ») & 1 exemplaire « collectivité » en BM disponible ici.

Quand peut-on commencer à faire de la politique ? Dès le CM2, répond Maxime, qui vient de créer un syndicat pour la défense des élèves faibles. C’est possible, mais il y a des jours où il faut être le plus courageux du monde.

Maxime fait un beau mariage, 2000, (2 exemplaires « mallette ») & 1 exemplaire « collectivité » en BM disponible ici.

Maxime a 13 ans, il a grandi.
Émilie, sa grande sœur adorée, aussi. Elle est belle, elle est danseuse, elle est majeure et vaccinée et elle fait ce qui lui plait. Maxime l’admire pour son vernis à paillettes, sa grâce au hip-hop et son franc parler.
Un soir, elle annonce qu’elle va se marier avec Jules. Et c’est la catastrophe familiale. Pleurs, grincements de dent, cadavres sortant des placards, Maman pique sa crise. Papa claque sa porte. Maxime est le seul à approuver Émilie. Ça risque de ne pas suffire pour faire un beau mariage.

 

La tarte aux escargots, 1995, (2 exemplaires « mallettes »)

Février 1965. Lili a quitté la Tunisie. Elle vit à Paris avec sa mère et ses deux frères, rue de la Goutte d’or. Admise en sixième au lycée Jules Ferry, elle essaie de comprendre la France. Pourquoi les filles françaises comme Irène et Lætitia ont-elles des journaux intimes ? Est-ce vrai que les Français mangent des grenouilles et des escargots ? Et des crapauds ? Pourquoi à la chorale faut-il chanter « Ils vont les petits canards » ? Est-ce qu’Irène qui porte des chaussettes à pompons l’invitera à sa fête ?
Lili invente des histoires extraordinaires pour se rapprocher d’Irène et de Lætitia. Ça lui coûtera cher. Heureusement, il y a Luisa.

 

Le cabanon de l’oncle Jo, 1996, (2 exemplaires « mallette ») & 1 exemplaire en BM ici 5 exemplaires audio là.

Lili ne peut pas aller en colo avec ses frères. Elle passera ses vacances à Saint Denis chez tata Denise, l’oncle Jo, et ses sept cousins. C’est une grande famille qui fait beaucoup de bruit. Mais l’oncle Jo est silencieux et il passe ses journées à regarder par la fenêtre un terrain vague. « Ma pauvre Denise », disent les voisines. « Dieu nous protège », répond tata Denise. Un jour, l’oncle Jo disparaît. Lili attend son retour et voit sur le terrain vague une porte qui avance toute seule.

 

Un poisson nommé Jean-Paul, 2001, (6 exemplaires « mallette ») & 2 exemplaires en BM disponibles ici.

Jean-Paul Sartre est mort. Deux fois. La première fois, tout seul, la nuit, dans son aquarium. La deuxième fois, avalé par la chasse d’eau des W.-C.. C’est Jean-Paul qui l’a tué (la deuxième fois). Jean-Paul, c’est l’amoureux de la maman de Julien. Et Jean-Paul Sartre, c’était le poisson de Julien. Un poisson nommé Jean-Paul est un court récit précieux et secret au cœur duquel un petit garçon silencieux et sensible consigne ses pensées. Il y a les pensées agréables, celles qui racontent : Fatou la muette aux yeux immenses, mamie Lalie et son gâteau à l’orange, papa et ses voyages, Glenn Gould et son piano. Et puis il y a les autres, celles qui disent : Jean-Paul Sartre est mort, Jean-Paul est un salaud, maman pleure, Jean-Paul gueule, Jean-Paul et maman s’envoient des trucs à la figure. Ces pensées-là prennent toute la place. À cause d’elles, Julien fait des cauchemars.

 

 

Dans la famille Briard, je demande… Margot, 2006, (2 exemplaires « mallette ») & 2 exemplaires en BM disponibles ici.

Victor a appelé. Victor est passé. Victor était très déçu que Margot n’aille pas à l’anniversaire de Roxanne. Il a dit :  » Une fête sans Margot, c’est une console sans jeu vidéo. Victor est collant, Victor fait trop de compliments, Victor est amoureux de Margot. Il la dégoûte. Car, si Margot fait tout pour plaire, maquillage, vêtements mode, mèches de couleur, elle veut peut-être décider à qui. Aussi, le jour où Victor pousse le bouchon un peu trop loin dans la déclaration en hurlant :  » T’es la plus sexy !  » et en répandant partout dans le collège des affichettes  » Je t’aime Margot « , elle décide de répliquer. Victor veut l’amour ? Il aura la guerre. Une guerre terrible. Une guerre des nerfs. Une guerre des sexes, dans laquelle le collège entier se retrouve bientôt partie prenante.

 

Un week-end d’enfer, 2009, (5 exemplaires « mallette »)

Mehdi et Baptiste sont meilleurs copains depuis toujours et ils s’apprêtent à passer ensemble le meilleur week-end de leur vie. Les parents de Baptiste sont partis au Maroc en amoureux en leur laissant l’appartement. Sa grande sœur, Angelica, dix-sept ans, a promis de s’occuper des garçons. Ils sont aux anges. Baptiste, parce qu’il vénère sa sœur. Mehdi parce qu’il la trouve sublime. Mais voilà, les bébés de douze ans, Angelica, ça ne l’intéresse pas. Elle est ailleurs. Elle trace des fleurs vénéneuses sur tous les murs de sa chambre et sur quelques murs de la ville. Samedi, elle a décidé de faire une fête noire avec ses amis gothiques, Fleur et Anton, de boire des élixirs, d’écouter des messes macabres et des chants sataniques. Et de laisser les petits jouer dans leur chambre. Baptiste et Mehdi sont déçus, malheureux, en colère. Et prêts a tout pour qu’Angelica s’intéresse enfin à eux…

 

Oublie-moi un peu, papa !, 2012, (7 exemplaires « mallette »)

Naomi s’apprête à passer un jour parfait, en fêtant sur une péniche les dix ans de sa meilleure amie, Valentine, quand ses parents lui annoncent qu’ils se séparent. Il y aura un avant et il y aura un après. Avant ? Son père était souvent absent, indisponible, absorbé par son travail de chercheur en mathématiques. À présent ? Il a déménagé dans un appartement moderne, il fait les courses, il cuisine, il organise des sorties, au musée, à la piscine, prévoit des tas d’activités…. Naomi voudrait bien que son père modèle la lâche un peu, qu’’il l’’aime toujours mais qu’’il cesse de vouloir s’’occuper d’elle chaque seconde qu’’ils passent ensemble. Comment le lui dire sans lui faire de peine ?

 

La fille cachée du roi des Belges, 2018, (7 exemplaires « mallette »)

Dans une classe, il y a les éléments perturbateurs, mais il y aussi les éléments perturbants. C’est le cas de Bérangère, la nouvelle élève de CM2 toute auréolée de mystères. Chaque matin, elle arrive à bord d’une voiture de luxe, accompagnée d’un homme en costard. Dans la classe de CM2 courent les hypothèses les plus folles. La nouvelle serait témoin clé dans une affaire de meurtre, elle aurait tué ses parents, elle serait la fille cachée du roi des Belges.
Très vite, il y a les pro et les anti Bérangère…

La vérité sur Bérangère, 2019, (5 exemplaires « mallette »)

La fille cachée du roi des Belges ! Quand Bérangère s est fait repérer par un élève de son ancienne école, elle s est enfuie et a réussi à lui échapper. Mais les souvenirs sont revenus. Et la peur aussi. Les élèves de Noisy-le-Sec allaient-ils la traquer et exiger des explications sur sa soudaine disparition, sur cette voiture de luxe et ce chauffeur qui l emmenait chaque matin à l école ? Il faudrait leur avouer que le chauffeur était son cousin Douglas et qu elle n était pas la fille cachée du roi des Belges, comme ils l imaginaient.

 

 

Les Pozzis, 2018, (5 exemplaires « mallette »)

Les Pozzis aiment jouer de la flûte, construire des ponts, danser et changer la couleur de leur robe à volonté. À les voir si paisibles et joyeux, comment imaginer qu’une terrible menace pèse sur eux ? Car à la frontière de ce pays merveilleux, il y a le Lailleurs. Une forêt grise et froide pleine de cris et de violence, où les Bronghts et les Nours se font la guerre depuis toujours. Séparés par une muraille infranchissable, les habitants du Lailleurs et les Pozzis ignorent tout l’un de l’autre. Mais lorsque Adèle est emportée par la Spirale de l’autre côté de la frontière, les Pozzis n’hésitent pas. Ils lancent une expédition pour aller la chercher dans le Lailleurs, ce pays de malheur dont on ne revient pas…

 

3/ Collection « Medium », pour lecteurs plus avertis :

Dans la famille Briard, je demande… Jenny, 2006, (3 exemplaires « mallette »)

Depuis qu’elle a huit ans, Jenny range dans une vieille boîte de pralines de Montargis tous les billets de banque qu’elle reçoit à l’occasion de Noël, de ses anniversaires ou autres. Aujourd’hui, elle a quinze ans, quatre cent quatre-vingt-cinq euros, et la certitude d’avoir enfin compris ce qu’il fallait faire de cet argent. Le flanquer à l’eau. Jeter avec ces cadeaux tout ce qu’ils représentent : les mascarades des adultes, leurs priorités vaines, leur indifférence aux choses qui comptent vraiment. Comme l’amour. L’amour, l’amour fou, Jenny sait ce que c’est. Elle l’a rencontré il y a des mois, dans un café, l’a suivi jusqu’au lac. Depuis, elle a vécu pour lui, s’est vêtue comme lui, sans mot dire. Jenny s’approche du lac, elle croit rêver, le garçon est là. Quand il apprend ce qu’elle veut faire, il lui dit juste : Tu me sauves, tu vas m’aider. Et Jenny est d’accord.

 

12 thoughts on “Un moment de lecture avec Brigitte Smadja

  1. C’est trop cool de faire ce projet avec des 6ème , j’ ai déjà lu  » il faut sauver said  » et  » ne m’oublie pas papa  » .
    merci, c’est vraiment cool !!!!!!!!!!!!!!
    En plus j’adore lire !

    1. Salut Victoria. Tu sais, moi aussi, j’ai déjà lu « il faut sauver Saïd » et « Oublie moi un peu, papa » et j’ai hâte de vous revoir. A bientôt.

      Evana

  2. Salut , j’ai déjà lu « les Pozzis » , »La fille cachée du roi des Belges », »La vérité sur Bérangère », « Il faut sauver Saïd », « Oublie moi un peu papa ».

      1. C’est la première fois que j’écris un commentaire sur un site. Ca a l’air très simple, et pourtant je me dis que ça va pas marcher. Bon, j’essaie quand même pour vous dire deux choses : d’abord que j’ai mis du temps à me trouver parce que je n’ai pas reconnu la photo. Ah oui, c’est moi, mais il y a….trente ans ! Je vous le dis, parce que quand vous allez me voir, vous n’allez pas me reconnaître, vous allez faire un malaise et il faudra appeler le SAMU et en ce moment le personnel des hôpitaux est débordé, alors, voilà je vous préviens. La deuxième chose, c’est que je suis déjà impressionnée par votre travail et que j’ai hâte de vous rencontrer pour vous lire quelques pages de mon prochain projet : votre avis m’intéresse. Et je dis aussi bravo à Marcia et aux autres, et tout spécialement à Saïd s’il y a un Saïd parmi vous.

    1. Waouh ! Victoria ! Quelle belle performance ! Mais tu n’as pas lu TOUS les livres, en fait 😉
      D’abord, ils ne sont pas tous dans la liste. J’en ai même acheté un dans une collection Medium + et un autre dans une collection adulte. Et nous avons acheté quelques autres livres hors liste que les 6ème sont en train de dévorer aussi… ah ! ah ! Si tu veux, quand on se verra en janvier, ceux qui les auront lus t’en parleront et on t’en prêtera, puisque tu es une lectrice d’exception.
      Sinon, je suis d’accord avec toi : mes deux préférés sont (comme toi) Jenny ainsi que Le cabanon de l’oncle Jo. J’avoue par contre que j’hésite à trancher entre les deux… ce n’est pas le même genre. J’adore les personnages en tout cas.
      Et du coup, que vas-tu lire pendant les vacances de Noël ???

  3. salut les 6eme c’ était trop bien avec Brigitte Smadja je sais pas vous mais je l’ ai trouvé super drôle, avec la classe on a pu lui montrer notre représentation sur les Pozzis.
    Peut-être qu’ on va vous la montrer mais c’ est pas sur je ne vous promets rien…..
    En plus je me suis fait dédicacer un livre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *