haïkus des 63 septembre 2019

Le vent souffle sur ma joue

Une petite goutte de pluie vient la caresser

Sans doute la plus petite

Les choses les plus importantes

Ne sont pas les rubis

Non

C’est ce qu’on a sous les yeux

La nature, l’eau, la vie

Le chagrin s’empare de moi

Mes gouttes tombent la nuit

Le silence continue

Sous le soleil

Allongée, je me repose

Il me chante une berceuse

Les fleurs de cerisier tombent

Je souffle dans le creux de ma main

La liberté apparaît

Le bruit de l’eau du lac

Me berce et me délasse

Hypnose

Chagrin et mystère

Brouillard et silence

Où est la pluie d’émeraudes ?

Soleil et pluie

Créent un arc en ciel

Le soleil se reflète dans l’eau

Dans le vent

Je perds mon manteau

L’eau rafraîchit ma peau

Le printemps

C’est l’heure des merveilles

L’arbre regarde les fleurs

La joie est dans les airs

Goutte à goutte de pluie

Dans le Soleil

Arrive l’arc en ciel

Un nuage brillant

Comme une géode

File à grande vitesse

Comme un chagrin

Les amis

Sont des rubis

Préservez-les

La lune est blanche

Le soleil est jaune

NOUS sommes tous pareils

Le lion est en colère

Une rivière de cristal s’élève très haut

Ni la pluie, ni la neige, ni l’aurore

N’osent se montrer

Je me lève un beau matin

Soleil levant

Brillant comme un diamant

J’entends le bruit de la nature

Aussi clair

Que ma tristesse

Les lueurs roses de la nuit

Plus de bruits

Je dors paisiblement

Ce soir tristesse

Qui l’envahit

Elle pleure sur son tapis

Dépression

haïkus des 61 juin 2019

Obscurité :

La lumière des morts

…………………………………………………

Hélice de l’hélico

Tourniquet des humains

………………………………………………………….

Esprit dans un rêve

Navire naviguant

……………………………………………………………………..

Depuis le soleil de l’obscurité

Chercher dans le cœur

Des battements à basse tension

Jusqu’à potron-minet

……………………………………………………………………..

Joie

Colère

Tristesse

Les sources de mon coeur

…………………………………………………………

Obscurité ou lumière

Tourniquet dans mon âme

Tourniquet dans mon crâne

…………………………………………………………..

Tempête et bonheur

Grand-huit de la vie

Manège dans mon coeur

………………………………………………………………………………….

Sentiment d’un enfant

plongé dans le néant

Sillage de sa vie

……………………………………………………….

Esprit de la nuit qui s’empare de mon coeur

Esprit du jour qui chasse les malheurs

…………………………………………………………………………..

Colère et chagrin

S’emmêlent

Le diable est né

……………………………………………………;

Quand rancoeur et chagrin

S’immiscent dans la vie

Dénichez dans votre cœur

Vos paysages intérieurs

Pour sortir d’ici

La belle aurore

La belle aurore

Pleurer les éclats du soleil

Brûler les larmes du passé

Dégeler un coeur divisé

Rencontrer un amour vermeil

Chercher le sens de l’amitié

Jusqu’à potron-minet

Revoir la belle aurore, l’exquis de la vie

Et recoller la coïncidence de l’amour

(6ème 1 mars 2019)

REVE

REVE

Etre naturel et unique

Etre fier et doux

Etre commun et magique

Avoir la paix en soi

La plus modeste qui soit

Diamant nocturne de soie

Abandonner son cœur

Combattre la peur

Rattraper le bonheur

Sourire de l’univers

(5ème non ski : Yven, Ishaq, Adam, Fabien, Justin, Naomi, Kadidiatou, Malek, Ibrahima)

Qui suis-je?

Qui suis-je ?

Je renie les déceptions de la vie

J’ignore les psychopathes des trottoirs

Je déteste les moutons des villes

Je crache la noire pollution

Je hais les orgueilleux

Je vomis les émotions obscures

Qui suis-je ?

Je suis

L’humble beauté incarnée

(groupe A 6ème 4

Gaspard, Mohamed, Marc, Louis, Alizia, Sarah, Anaé, Garance, Gabrielle, Louise, Julia, Lorenzo, Capucine)

Les lucioles

Je t’offre cinq lucioles

La pulpe d’un volcan

La lumière estivale de toutes les saisons

La flèche brûlante d’un arc foudroyant

Je t’offre cinq lucioles

La pulpe d’un volcan

Le reflet roux de la lune

La cendre d’un amour Phoenix

Je t’offre cinq lucioles

La pulpe d’un volcan

Les sourires de nos âmes

Eclairs d’un couple heureux

petit fictionnaire des 4ème1 décembre 2018

(une) arénaclash : place publique où l’on vient se disputer devant témoin

(un) cervostock : disque dur vivant (disponible en 2222)

(la) cybermort : cataclysme qui mettrait fin à internet (certains l’annoncent pour 3320)

(la) filmothérapie : le fait de se soigner en regardant des films en version originale

(la) graffiture : police d’ordinateur façon graffiti

(un) pizzavion : mode de livraison du futur (prévu en 2044)

Pleurire : sangloter tout en riant

(un) stylumière : instrument d’écriture qui met en valeur les idées (écrairer : écrire avec un stylumière)

Le malentendu.

Le malentendu

Dico vient pour la première fois chez Balbazar.

Balbazar

Salut Dico ! Qu’est-ce qui t’arrive ? T’as l’air choqué ?

Dico, les yeux écarquillés

Mais ta… chambre…elle est…c’est vraiment…quel capharnaüm !

Balbazar, indigné

T’es sérieux ! Y a pas de cafards chez moi !

Dico, épelant en haussant le ton

Ca-phar-na-üm !

Balbazar,

C’est quoi ça ? Tu fais l’intello, maintenant ?

Dico

Un capharnaüm c’est un lieu qui renferme beaucoup d’objets en désordre, un bazar quoi, un bric-à brac comme tu dirais…

Balbazar

J’ comprends rien à ce que tu dis. T’assumes pas que tu m’as traité de cafard-homme !

Dico

Capharnaüm ! Pas cafard-homme !

La photogénie

La photogénie.

Marc et Clara sont dans un café. Marc montre une photo de lui.

Clara

      Dis-donc, t’es drôlement photogénique !

Marc

Répète !

Clara, épelant

Pho-to-gé-ni-que !

Marc

Tu te fiches de moi !

Clara, étonnée

Comment ça « je me fiche de toi » ?

Marc

Tu m’as traité de photogénique ! C’est pas très gentil…

Clara

Tu sais pas ce que ça veut dire ?

Marc

Oui, je ne suis pas ton genre, c’est ça ?

Clara

Mais non ! Ça veut dire que tu es toujours beau sur les photos !

Marc

Ah ! … Et dans la vraie vie ?

Clara, chuchotant un mot inaudible

.

L’histoire de mon sac!

L’histoire de mon sac!

J’étais dans mon rayon quand Zara m’a choisi car j’étais le plus beau des sacs. Elle est rentrée à la maison et elle m’a posé sur le lit. A côté de moi, il y avait des cahiers, une trousse, des règles. Elle m’a rempli avec tout ça.

Le lendemain, je suis allé à l’école. Pour cette première journée, j’étais léger! Le deuxième jour, j’étais très lourd! ça sera tout le temps comme  ça. Je vous avoue que j’ai peur d’être déchiré mais c’est pas grave : je suis garantie deux ans !