Présentation générale

En première, l’Histoire des Arts est un enseignement de spécialité (chaque élève de 1ère générale doit choisir trois enseignements de spécialité) de quatre heures par semaine.

C’est aussi une option facultative de trois heures hebdomadaires ouverte à TOUS les élèves de 1ère.

Télécharger le diaporama de présentation

Les cours sont assurés par plusieurs professeurs afin de conserver le principe des regards croisés et de la pluridisciplinarité :  la littérature, l’histoire, la musique et les arts plastiques. 

PABLO PICASSO en 1962

« Les enseignements de spécialité suivis à partir de la classe de première accueillent des élèves particulièrement intéressés par le domaine artistique » (CSP). Il s’agit de permettre aux élèves, dans le cadre de cet enseignement de spécialité, de renforcer leurs connaissances culturelles, d’appréhender leurs rapports à l’art et de réfléchir à leur parcours d’études. Plus largement, il s’agit de travailler la CULTURE GENERALE.

L’enseignement de spécialité s’organise autour de deux entrées complémentaires :

  • un projet de classe mené en partenariat avec les institutions culturelles locales ; il s’agit de permettre aux élèves de travailler avec des intervenants extérieurs et sur des axes précis. L’élève est ici un acteur fondamental de son apprentissage ; il travaille son autonomie et fait montre de son engagement. Ce projet s’appuie naturellement sur un appareillage méthodologique important.
  • un ensemble de thématiques transversales dont l’objectif est de développer une culture et une réflexion touchant aux différents domaines artistiques. Cette « entrée » permet d’aborder des grandes questions liées aux arts (statut de l’artiste, formes, techniques, réception, marché de l’art….).

installation de Lee Ufan dans l’une des salles du couvent

Le programme nous invite ainsi à travailler six thèmes :

  • Produire des oeuvres d’art : quelles matières ? Quelles formes ? Quelles techniques ?
  • L’artiste : quel statut ? Quelle place dans le processus de création ?
  • Les lieux de l’art : musées, galeries, événements (biennales, etc), institutions…
  • La réception de l’art : Quelle place pour les commanditaires ? Les critiques ? le public ? Quelle postérité ?
  • La valeur économique de l’art : le marché de l’art et ses lieux, ses acteurs, son économie, ses logiques…
  • La circulation des oeuvres et les échanges artistiques

Le programme d’enseignement optionnel / option facultative (3 heures par semaine) nous invite à évoquer les relations entre les L’art du portrait en France (XIXème siècle – XXIème siècle)  en nous appuyant sur des oeuvres phares.

En 2019-2020, de nombreuses séances de travail en extérieur ont été organisées pour élargir les horizons : visite de ville autour de l’Art Nouveau à Saint-Étienne, visite de la Biennale d’Art contemporain de Lyon ; séances au Musée des Beaux-Arts de Lyon… Une voyage d’étude à Paris a eu lieu en janvier et a permis aux élèves de parcourir le Louvre, Versailles, le Centre Pompidou… Ils ont pu voir Les Fourberies de Scapin à la Comédie Française…

Surtout, un partenariat a été noué avec le MAMC+ de Saint-Etienne Métropole où les élèves se sont rendus à plusieurs reprises pour travailler en vue de la Nuit Européenne des Musées. Le projet a consisté à travailler sur des oeuvres présentées au musée afin de pouvoir assurer une médiation publique. Une découverte des métiers du musée a également été proposée (enregistrement d’entretiens pour la webradio). Par ailleurs, lors de la Nuit Européenne des Musées, une table ronde devait être organisée pour parler du projet. Le confinement a malheureusement eu raison de cette belle entreprise.

Laisser un commentaire