Ecrire au quotidien

Depuis le mois de décembre j’ai changé par pratique de classe en français. Alors que je faisais des leçons collectives sur la base d’Interlignes depuis des années, J’ai décidé de faire écrire mes élèves tous les jours. J’ai donc mis mes leçons d’EDL en plan de travail (travail en autonomie).

Mais attention, quand je dis « écrire » c’est de vrais longs textes ! Pas 2 ou 3 lignes !

C’est dans cet esprit, qu’avec mon amie Sylvie Anglais du blog Storytelling 2, qui s’est lancé dans ce projet également, nous avons conçu notre fichier sur le magicien d’Oz.

Nous avons eu des animations pédagogiques sur ce thème, avec des documents qui nous ont donné plein d’idées pour des écrits au quotidien :

Ecrire à partir d’une image, à partir d’un début et d’un fin, continuer une histoire à image (idées de la fabrique à histoires), produire des jeux d’écriture… Mon mari (qui s’est aussi lancé là-dedans) lui a acheté des dés lanceurs d’histoires… Vous trouverez aussi plein d’idées dans les cahiers d’activités Cléo
En plus j’y ai intégré dans ma semaine, le texte libre, les textes du jour et mes rédactions qui se trouvent ici.

Mais le gros soucis était : « Comment corriger tout ça ? 28 élèves de CM, avec tout ce qu’ils produisent, tous les jours ? »

Et bien c’est simple :
1) Comme ils ont un plan de travail, quand leurs écrits étaient finis et que je corrigeais un élève, ils s’organisaient pour travailler en autonomie.
2) Si je n’avais pas fini de corriger tout le monde tous les jours, j’essayais de tourner et de faire en sorte que le lendemain ceux non corrigés le soit.
3) Bien évidemment, pas possible de 2ème et/ou 3ème jet tous les jours ! Juste un seul texte, sur les 5 de la semaine, à retravailler correctement.

Je m’étais dit que j’essaierais de travailler ainsi jusqu’aux vacances de février. Chose faite. Mais quel est le bilan ? Mes élèves ont-ils progressé en richesse de vocabulaire, de syntaxe ? Ont-ils également progressé en orthographe lexicale, grammaticale, en conjugaison ?

La réponse est OUI, j’ai noté d’énormes progrès !

Qu’ont-ils appris de plus qu’avant ?

1) Ils ont appris à se relire avant de venir me faire corriger leur production et arrivent de plus en plus à s’auto-corriger les erreurs du style accords sujet-verbe, accords dans le GN…

2) Ils ont appris à écrire correctement des dialogues.

3) Ils ont appris à se demander s’ils savaient écrire des mots avant de les écrire n’importe comment, à utiliser des outils (dictionnaire, Bescherelle, répertoire de mots, cahier de leçon)… Je corrigeais très peu de leur erreurs, je les entourais et ils retournaient se corriger à leur place… et ils y arrivaient très bien !

4) Ils ont appris à respecter les concordances de temps : présent/PC – imparfait/passé simple

5) Ils ont développé leur imaginaire, leurs idées, finie la peur de la page blanche ! Ils se lancent sans appréhension.

Bilan : Ultra positif ! Je n’ai jamais eu de productions aussi géniales à tous les niveaux, syntaxe, idées… Les élèves motivés, impliqués et qui progressent tous ! humm… moi, je crois que je vais continuer ainsi…

Les notions d’EDL se font toujours, mais autrement… Je leur donne un QR code qu’ils scannent avec les tablettes, regarde les capsules de Soledad ou de Christophe Salomé, puis font les exercices qu’ils s’auto-corrigent.

Alors ça vous dit d’essayer ?

Je vous mets mon plan de travail version écrire au quotidien pour vous faire une idée.

     

13 thoughts on “Ecrire au quotidien

  1. C’est le mode de fonctionnement que j’aurais aimé mettre en place cette année sans y parvenir. Du coup, je suis super emballée ! Par contre, en effet, je suis impressionnée par les corrections. Tu corriges donc pendant la séance, chaque élève l’un après l’autre ? C’est ce que je fais en plan de travail mais rien que pour des exercices, j’avais du mal à suivre le débit. Du coup, pour des productions, ça me semble plus difficile encore ! Surtout si elles sont longues… et surtout si la syntaxe n’y est pas.

    Du coup, tu accordais des créneaux de combien de temps ? Les élèves font la queue à ton bureau ? Ont-ils le droit de s’entraider ?

    J’aurai surement d’autres questions qui me viendront :P.

    1. Alors, oui pour les corrections c’est exactement ça… je corrige au bureau avec chaque élève un par un. En fait, dés que l’un d’entre eux a terminé, il va s’inscrire au tableau. Je les appelle et vienne quand c’est leur tour. Jamais de queue au bureau qui génère beaucoup de bruit.
      Pour les fiches de PDT, ce qu’il faut, c’est des activités qui sont très rapides à corriger. Tu vois par exemple, des coloriages magiques, des fiches de géométrie (reproductions de figures), mes catégories de mots… ils viennent n’importe quand dans la journée avec leurs fiches faites, ça me prend trois secondes. Jamais de fiches sur mon bureau ou dans quelconque endroit qui attendent.
      Pour les textes, c’est sûr que c’est long, c’est pourquoi il est impossible de faire passer tout le monde tous les jours. Il donc est important de faire tourner et d’en mettre juste une au point en fin de semaine.
      Mon créneau, tous les matins de 8h30 a 10h. Voilà ! N’hésite pas si tu as d’autres questions.

    1. C’est tout à fait faisable avec les petits également… d’ailleurs en CP, Freinet l’a utilisé comme méthode lecture. A force d’écrire et de rechercher leurs mots dans leurs textes, ils apprennent à lire… ça s’appelle « la méthode naturelle de lecture ».

  2. Bonsoir,
    Je suis curieuse sur les textes libres, j’ai cherché un article qui parlerait de ce sujet sur le blog mais pas trouvé … Tu peux m’expliquer stp ?

    En tout cas, j’aime beaucoup le principe. Je reste des ateliers maths et français à la rentrée avec mes cm2. Et si ça fonctionne bien bien pourquoi pas voir les plans de travail, j’en avais fait à mes ce1 il y a 5 ans, mais ça me prenait un temps fou de tout personnaliser … À méditer/cogiter !

    Bonnes vacances ????

  3. Bonjour,
    je me lance dans le plan de travail (en classe unique)… et après avoir lu tes articles j’ai vraiment envie d’y insérer de la production d’écrits avec des situations motivantes, créatrices… ce que tu mets dans ton pdt, est-ce que c’est les « p’tites rédactions » ou les « petits sujets d’écriture »?
    Et ma deuxième question est d’ordre pratique, les enfants écrivent sur quel support?

    Merci pour tout !!!

  4. Bonjour,
    La production d’écrit est insuffisante dans ma classe. Tu me donnes des pistes, merci.
    J’aimerais avoir des précisions sur cette phrase : « pas possible de 2ème et/ou 3ème jet tous les jours ! Juste un seul texte, sur les 5 de la semaine, à retravailler correctement. » Les autres textes sont revus en autonomie entre élèves et ça s’arrête là ? Ils sont tous corrigés avec toi au bureau sans être remis au propre ?

    1. Oui, c’est cela, en écrivant tous les jours un texte différent, tu ne peux pas les retravailler tous complètement. Je les corrige tous au bureau, avec eux à mes côtés mais on ne va pas plus loin.

  5. Bonjour,
    Je suis maman de jumelles de 8 ans et nous faisons l’instruction à domicile depuis le CP. Elles ont un niveau CE2 cette année. Je pratique la production d’écrit depuis avril 2018 sous toutes les formes, une photo prise dans l’actualité, 3 mots pour une histoire, images séquentielles, mots tirés au dé … Elles ont une imagination débordante, elles arrivent à faire une page A4 assez facilement avec dessin pour illustrer. Une de mes jumelles crée même des poésies…Je ne les corrige pas avec elles, elles les lisent tout haut pour la famille. Je les reprend toute seule, évidemment je n’ai que 2 copies !, et nous retravaillons ensemble les points de grammaire ou d’orthographe. Elles lisent beaucoup et cela se ressent dans leurs écrits. J’ai observé de grands progrès dans leur écriture, leur style…
    Merci pour toutes vos idées, vos fichiers. Et bonne continuation.

  6. Bonjour et merci pour tout ce beau travail. Concernant la production d’écrits, quels sont les sujets que tu leur donnes? Y a -t-il une progression? Merci par avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *