L’expérience Borexino nous renseigne sur la radioactivité de la Terre …

  L’expérience Borexino nous renseigne sur la radioactivité de la Terre ...Une quinzaine d’anti-neutrinos provenant des profondeurs de la Terre, appelés géo-neutrinos, ont été observés …

  •  L’expérience Borexino ?

L’expérience Borexino est installée dans le laboratoire souterrain du Gran Sasso.(Italie) .

Depuis 2007 elle étudie la mesure des neutrinos venant du cœur du Soleil ou émis par la Terre.

C’est  le fruit d’une collaboration entre l’Italie, l’Allemagne, les États-Unis, la Russie, la Pologne et la France, qui regroupe plus de 100 physiciens, ingénieurs et techniciens.

En France, les chercheurs du laboratoire Astroparticule et Cosmologie – APC (CNRS/CEA/Université Paris Diderot/Observatoire de Paris) ont rejoint la collaboration en 2000.

  • Le Gran Sasso ?

Construit au début des années 1980, le laboratoire souterrain du Gran Sasso (LNGS), à 120 kilomètres de Rome, fait partie des installations de l’INFN ( l’institut italien pour la recherche en physique des particules et en physique nucléaire ).

Image de prévisualisation YouTube
  • Le détecteur de Borexino ?

Source APC

 Il se compose d’une sphère d’acier remplie d’eau au sein de laquelle se trouvent enfermées — dans un voile de nylon — 300 tonnes de scintillateur liquide à très basse radioactivité, observé à distance par 2 000 photomultiplicateurs disposés sur la surface…

  • Les résultats  de l’expérience Borexino publiés le 14 Mars 2013 :

Une quinzaine d’anti-neutrinos provenant des profondeurs de la Terre, appelés géo-neutrinos, ont été observés dans l’expérience Borexino, installée dans le laboratoire souterrain du Gran Sasso (dans les Abruzzes, en Italie) et à laquelle participe une équipe du laboratoire APC (Université Paris-Diderot,CNRS/IN2P3, CEA / Irfu,Observatoire de Paris). Ces géo-neutrinos témoignent de l’origine radioactive d’une grande partie de la chaleur de la Terre et permettent d’affiner notre connaissance de la structure des couches géologiques formant notre planète.

Les géo-neutrinos sont produits par les désintégrations de l’uranium et du thorium contenus dans la Terre, et ce, jusqu’à des milliers de kilomètres sous la croûte de celle-ci, dans le manteau. Ces désintégrations contribuent pour une part importante à la production de la chaleur dans notre planète. Cette chaleur, qui est responsable des mouvements de convection dans le manteau de la Terre est directement liée à l’activité volcanique et aux mouvements des plaques (et donc aux tremblements de terre). Elle est aussi le moteur du champ magnétique terrestre. La détection de géo-neutrinos est donc une preuve de l’origine radioactive d’une partie importante de la chaleur de la Terre .voir la suite sur le site de l’APC