Les dynamiques territoriales des États-Unis et du Brésil

Dynamique territoriale = permanence et conséquences des évolutions de l’organisation spatiale des EU & du Brésil

Attention , ne pas oublier l’Alaska et Hawaï

Etats-Unis/Brésil:les deux plus grands Etats d’Amérique d’un point de vue territorial (superficies comparables = 9, 3 millions km² pour EU ; 8,5 millions km² pour Brésil)
-Dynamiques territoriales :l’organisation du territoire des Etats-Unis comme du Brésil est l’un des éléments de leur puissance respective.

Mise en valeur de territoire immense

Des ressources abondantes

Les EU possèdent de nombreuses ressources naturelles ( voir carte ) et un potentiel agricole important ( plus grande SAU = surface agricole mondiale ) .

Le président Trump a même décidé de relancer les mines de charbon dans les Appalaches

Le Brésil a lui aussi des ressources naturelles importantes , lui permettant d’être la ferme du monde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une mise en valeur par l’est

Dans les deux cas , ce sont des états coloniaux , mis en valeur par des européens .La conquête vers l’ouest s’est faite au XIX°s pour les américains , elle est par contre plus récente concernant les Brésiliens .

Cette mise en valeur du territoire historique est encore visible dans la répartition du territoire

Des populations mobiles

Répartition inégale du peuplement

EU: la moitié des 310 millions d’habitants sont concentrés à l’Est du 100e méridien, centre
historique de la colonisation et de la croissance industrielle:Mégalopolis, Grands Lacs et littoral atlantique. Au-delà, faibles densités, sauf Californie (Los Angeles et San Francisco).
-Brésil: population encore plus inégalement répartie: Sud-est et Nord-est concentrent 70 % de la population.
-Dans les deux pays, population urbaine à plus de 80 %: pays de grandes métropoles, voire
mégapoles comme NY, Washington, Los Angeles ,São Paulo  ou Rio dont les banlieues sont de plus en plus vastes

Des migrations internes importantes

EU la conquête de l’Ouest a forgé la mentalité des Etats-uniens => esprit pionnier, mobilité,
autodéfense. Les habitants du pays continuent d’être mobiles , particulièrement du
Nord-Est vers le Sud et l’Ouest du pays : travailleurs mais aussi retraités.
-Brésil : migrations vers les villes du Sud-est et vers les zones porteuses d’avenir d’Amazonie ( front pionnier )

Des inégalités marquées

Brésil: record d’inégalités sociales malgré la politique des années Luladans les années 90 ( programme d’aides sociales )
Minorité de personnes très riches qui disposent d’immenses propriétés => nombreux mouvements de paysans sans terres, objet d’une répression privée, plus ou moins tolérée par l’Etat.
-Etats-Unis: très fortes inégalités sociales aussi. Minorités de capitalistes très riches (1 %) qui disposent de 80 % de la richesse du pays => mouvements des indignés (We are the 99% ou Occupy Wall Street, 2011)
Les villes constituent des zones de violence en particulier dans les quartiers ghettos

Une inégale ouverture à la mondialisation

L’importance des façades maritimes

Brésil: façade maritime du Sud-est => zone de concentration population + métropoles + activités = centre du pays à partir duquel se font les connexions au monde.
– EU : nord-est ou Manufacturing Belt = centre économique, malgré crise industrielle durant la deuxième moitié du XXe siècle (Chicago, Détroit).

Redynamisation autour des villes de la côte- Ouest = Mégalopolis grâce aux hautes technologies + poids planétaire des métropoles (Siège ONU à NY, FMI à Washington, grandes universités).

Deux autres façades maritimes, une vers le Golfe du Mexique et l’autre en Californie, ouverte sur l’Océan Pacifique

Dynamiques liées à la mondialisation

Brésil: ouverture sur le monde //intensification agriculture, dans le cadre du MERCOSUR + vers Europe => spécialisations élevage, canne à sucre, soja. Constructions de nouveaux axes pour se connecter avec les pays du MERCOSUR. Ce qui Profite à São Paulo et Rio dont l’influence métropolitaine est renforcée.
-EU : interfaces terrestres actives avec les pays de l’ALENA => autour de Seattle avec le Canada au Nord, le long des la frontière mexicaine au Sud (Texas ou Californie), non sans contradictions (mur anti-migrants)

Une inégale maîtrise du territoire

-Brésil: une seule façade maritime. Immense intérieur n’est que partiellement accessible et mis en valeur ; le pari du désenclavement de l’Amazonie est aussi un risque environnemental.
-EU : connexion N/S et O/E complète (réseau routier, ferroviaire, fluvial, aérien). Connectées au centre, plusieurs régions périphériques dynamiques de la Sun Belt comme la Floride
(aérospatiale, tourisme), le Texas (pétrole) ou la Californie (agriculture, hautes technologies = Silicon Valley et industries du cinéma.)
cartable de M Orain
Etats-Unis et Brésil sont deux vastes pays peuplés à partir de fronts pionniers, mais l’un est un territoire fortement maîtrisé alors que l’autre est territoire « à maîtriser ». Des fractures socio-spatiales existent néanmoins dans le deux pays, particulièrement dans les villes, creuset des inégalités. Par ailleurs, l’ouverture de ces territoires à la mondialisation est différente : poussée pour les Etats-Unis, elle est en essor pour le Brésil. Dans les deux cas se pose néanmoins la question de la durabilité des choix économiques qui ont été faits
: exploitation des gaz de schiste aux Etats-Unis ou déforestation au Brésil montrent que la
recherche des la croissance se fait au prix des dégradations de l’environnement

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *