Le plastique, c’est pas fantastique…

En attendant un article rédigé par Mathis B, voici 2 petites vidéos pour faire le point sur l’un de nos principaux déchets : le plastique!

 

Ensemble agissons ! Trions ! La planète n’a pas 2 vies !

Depuis environ 3 semaines nos affiches de sensibilisation au tri du papier sont placardées sur les murs du collège… Nous espérons que nos camarades sont nombreux à les avoir lues pour comprendre l’utilité de ce geste simple qui consiste à séparer le papier du reste des déchets.

Pour compléter cette campagne d’affichage, nous avons tourné un petit film (en cours de montage) qui sera diffusé dans toutes les classes avant de (re-) lancer le tri du papier au collège.

 

Mond’Défi pour Demain, c’est maintenant! : 2 séances pour s’approprier les Objectifs du Développement Durable

Dans le cadre de l’atelier des Apprentis écolos, nous avons la chance de bénéficier de l’intervention de Graine Aquitaine (une association regroupant 80 structures d’éducation à l’environnement) qui va nous proposer son nouvel outil pédagogique : Mond’Défi pour demain, c’est maintenant! 

« C’est un outil ludique et original qui propose aux élèves, futurs citoyens, de s’approprier les Objectifs du Développement Durable (ODD), et de devenir dès aujourd’hui des acteurs du monde de demain. » 

Les classes de 3°1 et 3°2 vont participer à deux séances de 2 heures : une le 8 et l’autre le 9 avril 2019.

1ère séance : Jeu d’énigmes, type « Escape Game »

Cette séance permettra de découvrir les 17 Objectifs du Développement Durable (ODD).

2ème séance : Jeu de rôle  « Les ODD au quotidien »

Cette séance a pour but de découvrir des initiatives et des projets innovants et de développer la coopération et la créativité pour tendre vers un monde meilleur.

Les thèmes abordés par ce dispositif  couvrent l’intégralité des enjeux de développement durable dans tous les pays tels que :

  • la biodiversité,
  • le bien-être,
  • la gouvernance,
  • le changement climatique,
  • l’énergie,
  • l’eau,
  • la pauvreté,
  • l’égalité des sexes,
  • la prospérité économique 
  • la paix,
  • la justice,
  • l’éducation,
  • l’agriculture… 

15 mars : Pique nique zéro déchet et visite de la Maison écocitoyenne

Par le plus grand des hasards, cette sortie prévue de longue date, a coïncidé avec le mouvement des jeunes, « Fridays for future » : il s’agit de lycéens et étudiants qui manquent les cours les vendredis en signe de protestation face à l’inaction des gouvernements concernant le changement climatique… Ce mouvement à été initié par une jeune suédoise de 16 ans, Greta Thunberg (voir la vidéo de son discours à la COP 24) et s’est étendu à de nombreux pays.

Fin du pique nique zéro déchet… bravo à tous!

 

A cette occasion un pique nique zéro déchet était organisé sur la Place Pey Berland ; nous y avons participé, puis nous avons pu voir le cortège des jeunes se former et nous avons assisté au début de la marche. Les slogans que nous avons pu entendre étaient les suivants : « Plus chauds ! Plus chauds! Plus chauds que le climat ! », « Et un et deux et trois degrés ! C’est un crime contre l’humanité ! »

 

 

Ainsi mis dans le contexte de l’urgence climatique, nous nous sommes rendus à la maison écocitoyenne de Bordeaux où nous avons été sensibilisés à l’économie d’énergie et aux pratiques écologiques dans le domaine de l’habitat : on nous a en effet expliqué comment ce lieu avait été rénové de manière éco-responsable.

Puis les élèves ont déambulé dans l’exposition « Zéro Déchet, Zéro Gaspi » à la recherche d’informations pour compléter leurs questionnaires, ils ont ainsi pu se familiariser avec les méthodes permettant de réduire les déchets et donc leur impact environnemental…

                                                     

     

 

 

                                                                                                             

Ce fut une très agréable sortie, en tout cas pour leur professeur, fière de leur implication!

                                                                                                         Mme Fragnier

C’est décidé, je me mets « au vrac »!

Vous voulez en finir avec les placards et les poubelles qui débordent ? Place à la juste dose et aux emballages réutilisables ! Le vrac est un pilier essentiel pour aller vers le zéro déchet !

Si au départ cela peut paraître difficile, finalement faire ses achats en vrac, c’est hyper simple, à condition de s’organiser un peu pour changer ses habitudes.  « Tout est une question d’habitude! »

On ne pourra pas tout supprimer mais l’idée est de limiter les emballages jetables à usage unique. 

Pourquoi acheter en vrac ?

Pour commencer, acheter en vrac est forcément écologique Les français produisent environ 5 millions de tonnes de déchets par an et cette méthode nous permet d’acheter sans produire d’emballage plastique.

Mais c’est aussi plus économique Les magasins proposent un prix réduit (de 5 à 40% moins cher) sur leurs produits en vrac, par rapport à leurs produits traditionnels emballés.

Et là, un tas de questions se posent : « Pourquoi une telle baisse de prix sur les produits en vrac ? », « Leur qualité est-elle moins bonne ? »

Si les prix des produits en vrac sont nettement moins élevés que les autres, c’est en grande partie parce qu’ils sont débarrassés de tout emballage (pouvant aller jusqu’à 50 centimes), et qu’ils reviennent moins cher au kilo. L’avantage est que nous avons la possibilité d’acheter au poids, en fonction de nos besoins. Pratique pour éviter le gaspillage, n’est-ce pas ? Chaque français jette 29 kg de nourriture à la poubelle par an, soit un repas par semaine!

On va donc faire nos courses avec nos propres bocaux ou sachets, qu’on remplit nous-mêmes, selon les proportions souhaitées. Néanmoins, tout cela ne modifie absolument pas la qualité des produits proposés. Bien manger tout en respectant la planète est donc tout à fait possible !

Mais est-ce que tout ça est vraiment hygiénique ?

Pas de panique, il n’est pas question de plonger ses mains au milieu des aliments pour effectuer ses courses. Très souvent, des trémies (une sorte d’entonnoir) sont à notre disposition. Celles-ci sont remplies vers le haut par les commerçants, et se vident par le bas à chaque fois qu’un client souhaite se servir. Nous pouvons apporter nos contenants mais le magasin peut aussi nous en fournir.

Bon maintenant que l’on sait tout ça, il reste deux questions importantes :

Où trouver le vrac ?

Depuis plusieurs années, le marché du vrac connaît une croissance considérable, notamment dans les magasins bio. Parmi les enseignes spécialisées, c’est Biocoop (avec ses 350 établissements) qui reçoit le plus de succès. Mais on retrouve aussi des épiceries comme « La Recharge » et « Day by day » sur Bordeaux ainsi que des marchés de producteurs locaux.

Cependant, la vente en vrac n’est pas uniquement accessible dans les magasins bio. Vous pouvez très bien trouver un tas d’aliments en vrac dans la grande distribution Auchan, Leclerc, Super-U, Géant Casino ainsi que Carrefour offrent également la possibilité de se procurer des aliments non préemballés.

Quels produits trouve-t-on en vrac ?

En libre service, on peut trouver des aliments comme les pâtes, le riz, les fruits secs (amandes, noisettes, noix de cajou…), la semoule,  ou encore les céréales (flocons d’avoine, muesli, céréales fourrés au chocolat, quinoa…) et les légumineuses (lentilles, haricots…) du café, du thé, des condimentsainsi que des biscuits, du chocolat et des bonbons, voire même des produits d’entretien (savons liquides, nettoyants pour sols…) ou  de l’huile, du vinaigre et du miel, etc.

Carla, 3°1

 

 

Trier le papier, comment je fais?

Afin de protéger notre planète en réduisant les émissions de CO2 et de limiter la déforestation, le recyclage du papier est important.

Le papier est trié par catégorie, puis dirigé vers une papeterie afin d’y être recyclé.

Tous les papiers en papier sont recyclables.

Les PAPIERS RECYCLABLES se jettent dans la poubelle verte.

Les enveloppes sont recyclables et se jettent dans la poubelle verte. Comme les prospectus ou encore les courriers publicitaires.

Les magazines se recyclent dans la poubelle verte même avec les agrafes. Le recyclage performant d’aujourd’hui permet d’enlever les agrafes ou autres matières qui ne sont pas en papier, et de les diriger vers d’autres filières.

Les blocs notes avec leurs trombones et les cahiers à spirales sont recyclables (le métal suit le même chemin que les agrafes).

ATTENTION ! Il y a des pièges !

On ne peut pas recycler :

  • les papiers qui ont été salis par des aliments

  • le papier aluminium (il est en métal)

  • le papier sulfurisé /cuisson ou les tickets de caisse

  • le papier photo (contient du plastique)

  • les couches ou les mouchoirs en papier utilisés

  • le papier peint

Il faudra donc les mettre dans la poubelle noire.

             Anaé, 3°1

Qui sommes nous?

Les Apprentis écolos c’est le nom qu’ont choisi quatorze élèves volontaires de troisième pour nommer cet atelier qui vise à sensibiliser les jeunes à l’éco citoyenneté. Les quinze  apprentis écolos vont donc s’informer sur des sujets tels que le réchauffement climatique, le développement durable, le « zéro déchet », etc,  mais aussi partager leurs découvertes, leurs solutions avec l’ensemble de leurs camarades en leur proposant des actions impliquant tout l’établissement et en publiant des articles sur ce blog.

Voici leurs motivations:

Océane 3°1 : J’ai décidé de participer au club pour qu’au collège on fasse plus attention au recyclage et pour apprendre de nouvelles choses que je pourrai faire chez moi.

Carla 3°1 : Je me suis inscrite au club écolo pour pouvoir encore plus apprendre sur les causes provoquant le réchauffement climatique qui prend de plus en plus de place dans ma vie.

Personnellement je suis déjà très impliquée dans cette cause, en commençant par ma résolution « zéro déchet » à la maison, qui permet à mon échelle de réduire la consommation industrielle, donc la fabrication de produits avec du pétrole, de l’eau, des pesticides et bien d’autre choses qui sont nocives, soit pour la santé, soit mauvaises pour l’environnement ou épuisables.

Le « fait maison » m’a clairement aidé dans ma démarche et je souhaite aussi faire partager mes connaissances et mon envie d’avancer pour aider la planète.

Ce club me parait être une excellente idée pour faire passer le message à ma génération à travers le collège.

Louis 3°1 : Je me suis inscrit à l’atelier pour savoir comment recycler à notre échelle.

Aurélie 3°2 : Je me suis inscrite dans ce club pour découvrir de nouvelles choses et moi même être consciente des dégradations de la terre.

Mathis 3°1 : J’ai décidé de participer à ce club car je m’intéresse à tout ce qui est écologie et environnement…

Majid 3°1 : Je suis dans ce club car la pollution me fait peur car ça engendre des catastrophes naturelles.

Nolan 3°2 : La raison pour laquelle je suis venu, c’est pour essayer de donner un meilleur avenir aux générations futures.

Kellian 3°2 : Je suis venu au club écolo pour sensibiliser le collège à propos de ce sujet. Je pense que peu de monde fait attention à l’environnement et à l’écologie. Il faut penser à nos générations futures qui vont vivre de nos actes.

Anaé 3°1 : L’écologie ne m’a jamais beaucoup intéressé. Mais j’ai l’impression qu’on en parle de plus en plus et qu’il faut faire quelque chose. Je voudrais donc découvrir les différents moyens pour aider la Terre.

Elisabeth 3°1 : J’ai décidé de participer à ce club car ma famille n’est pas très écolo et j’essaye de les convertir.

Sara 3°1 : Je me suis inscrite à ce club car je me rends de plus en plus compte de la situation de notre planète et j’aimerais bien que par le biais de ce club, d’autres personnes en prennent conscience aussi.

Valentine 3°2 : Je suis au club écologie car je vois que la planète ne va pas bien  et je veux initier ma famille et apprendre de nouvelles manières de trier et de recycler.

Mathis 3°5 : Je suis au club car je trie déjà mais j’aimerais faire mieux.

Naomi 3°1 : Je me suis inscrite au club écolo car cela m’intéresse d’apprendre sur le monde qui m’entoure et comment agir pour l’aider.

Ensemble agissons ! Trions ! La planète n’a pas 2 vies !

  • Notre première action est en cours de préparation :  il s’agit de relancer le tri du papier au collège Pont de la Maye. 

Après avoir:

  • fait des recherches sur les avantages de la fabrication de papier à partir de fibres recyclées par rapport à la fabrication à partir de fibres vierges,
  • inventé collectivement le slogan de campagne à partir des propositions de chacun,
  • fait collectivement des ébauches d’affiches destinées à informer nos camarades,

Sara, Océane, Mathis et Mathis sont en charge de faire les affiches de notre campagne et Océane s’occupe aussi du graphisme du slogan…

 

  • L’action suivante sera de lancer le tri des outils d’écriture (stylos, marqueurs, effaceurs, etc.)

 

  • Les idées ne manquent pas pour faire du collège Pont de la Maye un collège écoresponsable, les prochaines actions vous seront dévoilées par la suite…

Stop pub

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

Les prospectus génèrent énormément de déchets. Heureusement, ils sont tous recyclables.

En apposant un stop pub sur la boîte aux lettres, ce sont environ 35 kg/an de déchets en moins dans la poubelle.

L’information de la collectivité continuera à être distribuée normalement.

En plus de contribuer à la protection de la planète, le recyclage des déchets est un secteur qui crée des emplois! (l’emploi dans ce secteur a augmenté de 36% en 10 ans)

Cliquez pour imprimer un Stop Pub du Ministère de la Transition écologique et solidaire

Cliquez pour faire une demande d’autocollant Stop Pub Bordeaux Métropole

Cliquez pour consulter l’aide mémoire du tri + vignette Stop Pub à découper

L’autocollant Stop Pub Bordeaux Métropole est aussi en libre service à la maison écocitoyenne qui se trouve sur les quais non loin du pont de Pierre (Tram Arrêt Porte de Bourgogne).

Mme Fragnier