Le Romain Rolland Webzine

Le magazine du Lycée Romain Rolland

Coups de foudre et de canons

| 0 Commentaires

        Nos regards se croisèrent, j’étais hypnotisée. Ce garçon aux cheveux blonds  avec un fusil à la main m’avait sous son emprise. Sous le sifflement des balles, nous nous regardâmes pendant un long moment puis un déclic sembla se faire, je laissai tomber par terre la casserole avec laquelle j’avais frappé sauvagement les ennemis et je courus. Je courus vers ce camp adverse contre lequel j’étais sensée me battre et, surtout, je courus vers le garçon aux cheveux blonds.
Je vis qu’à son tour, il lâcha son fusil et se mit à courir. Il courut tel un Ulysse, les yeux enflammés, déterminé à arriver à son but. Et j’étais ravie de savoir que ce but, c’était moi.
J’étais essoufflée, mais à la vue de sa touffe de cheveux blonds qui se rapprochait, je persévérai.
Plus que quinze mètres nous séparaient quand, soudainement, une balle s’enfonça dans sa poitrine. Il s’écroula, la main sur sa blessure, essayant d’empêcher le sang de sortir. Ma fatigue avait disparu, je courus les derniers mètres en quelques secondes et je m’agenouillai à coté de lui. Une flaque de sang rouge s’était formée, comme si elle voulait m’empêcher d’approcher le garçon aux cheveux blonds. Je ne savais pas qui lui avait tiré dessus, le champ de bataille était confus, je ne voyais qu’une masse de soldats qui criaient comme des bêtes. Le sang tacha ma robe, je me penchai au-dessus de lui et lui donnai un baiser. Je sentis son dernier souffle sur mon visage.
Je venais de perdre l’amour que j’avais trouvé, au milieu des soldats et des canons, un instant plus tôt.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.