G8 – La question de l’énergie (5eB)

Pour les élèves ayant été absent vendredi 13 mai, voici le corrigé réalisé en classe par les élèves sur la situation de l’énergie dans le monde :

  Chaque année, dans le monde la consommation d’énergie augmente de 3% par an. La consommation d’énergie évolue car les pays se développent, la population augmente et les pays riches continuent à se développer . En 2010 , la part des énergies fossiles est de 87% .

Les principaux producteurs d’hydrocarbures sont la Russie et le Moyen-Orient. Les pays et régions consommateurs d’énergies sont le Japon, les Etats-Unis, l’Europe et l’Indonésie. L’Inde et la Chine sont de grands consommateurs de charbon.

Les hydrocarbures sont principalement transportés vers l’Amérique du Nord, le Japon, l’Indonésie et l’Europe. Les hydrocarbures sont transportés par oléoducs et gazoducs ainsi que par bateaux, les navires pétroliers.

Il ne faudrait plus utiliser les énergies fossiles parce qu’elles polluent et qu’elles s’épuisent. Des solutions sont envisagées comme l’énergie nucléaire (France, Japon), ou l’énergie renouvelable : l’énergie éolienne, la biomasse, l’énergie hydraulique et l’énergie solaire. Les pays en développement n’ont pas les moyens d’investir dans les énergies renouvelables car le coût est trop élevé.

G7 – L’accès à l’eau dans le monde

Dans (presque) tout le monde il y a un (bon) accès a l’eau sauf en Afrique où (l’accès à l’eau est plus difficile) il y a moins d acces a l eau comme NAIRABI .En Afrique il y a 33 % d’habitants qui n’ont pas d’accès à l’eau potable. 700 millions de personnes vivent en état de stress hydrique. 1,1 milliard de personnes n’on pas accès à l’eau potable , 2,4 milliards de personnes n’ont pas accès à l’assainissement .

A las Vegas, dans un désert (des Etats-Unis) on trouve de l’eau pour entretenir les terrains de golf. En Afrique il n’ont pas (toujours) les moyens de payer des installations pour entretenir des champs (irrigation) (ainsi que pour les usages courants – se laver…).

Donc il y a des pays qui n’ont pas accès à l’eau potable dans le monde, (principalement des pays pauvres).

guittonneau nicolas 5c

G7 – L’accès à l’eau dans le monde

Voici la vidéo vue en classe sur la sécheresse en Australie : « 2400 hectares de poussière« 

G6 – L’alimentation dans le monde

Corrigé activité 4 :

Il y a plus de 1 milliard de personnes qui ne mangent pas à leur faim dans le monde,  nous les trouvons principalement au Nord-Est de l’Afrique et de la Somalie.

La FAMINE est un manque total de nourriture pouvant  provoquer la mort.Les raisons qui peuvent provoquer la famine sont : les guerres, les catastrophes naturelles, les prix des produits agricoles…

Les pays développés peuvent aider les pays pauvres grâce à l’aide alimentaire.

Léo Duvivier, 5eB

G6 -L’alimentation dans le monde

Le Brésil est un pays qui se trouve  en Amérique du Sud. Le Brésil a différentes occupations agricoles. Par exemple il y a la forêt équatoriale où ils ne peuvent pas faire d’agriculture, il y a les cultures vivrières, mais il y a aussi et surtout de l’agriculture commercial. Le brésil est le premier exportateur mondial de cafés, de jus d’oranges et de cannes à sucre. Il est aussi le deuxième plus grand exportateur de soja, de viandes bovines  et de volailles. Le Brésil a aussi un avantage au niveau de la population et de la superficie du pays. Mais malheureusement pour qu’il y ai plus de culture, ils déforestent la forêt Amazonienne en créant le plus grand front pionnier du monde.

Bilan réalisé par Mathias Chollet et Nathan Lacouture en classe de 5°B.

G6 – L’alimentation dans le monde

Dans le monde, 1 personne meurt toute les 4 secondes de la faim. Principalement en Afrique Subsaharienne et en Asie, Pacifique le nombre de sous-alimentés est très élevé. Beaucoup de personnes souffre de la famine qui est une période lors de laquelle on manque de nourriture cela peut provoquer des guerres. En Somalie lors des moissons beaucoup de vols sont commis par les groupes armés. A cause de la sècheresse beaucoup de personnes dépendent de l’aide alimentaire. Les pays développés  créant des associations pour aider  les  » sous-alimentés « .

Benjamin Leroy 5eC

G6 – L’alimentation dans le monde

1ère et 2ème partie du chapitre sur l’agriculture au Brésil.

Attention, certaines images montrent la découpe de viande dans une usine.

G6 – L’alimentation dans le monde

Activité 1 : L’agriculture brésilienne :

Avec 190 millions d’habitants, le Brésil se situe dans le Nord-Est de l’Amérique du Sud entre l’Océan Pacifique et l’Océan Atlantique. Ils produisent essentiellement des cultures de graines de soja destiné à l’alimentation du bétail et aussi ils élèvent des troupeaux de bovins pour récupérer la viande. Il y avait 183 millions de bovins en 2007 en Amazonie. Ils produisent aussi du café, du jus d’orange et de la canne à sucre. Ils exportent leur production vers l’Union Européenne et les États-Unis.

                                                                                                                   Max Fortin 5°C

Activité 2 : Les problèmes sociaux et environnementaux du développement agricole

Au Brésil 10 % de la population n’est pas en sécurité alimentaire donc cela veut dire que 10% de la population ne mange pas a leur faim voir même 50% des Brésiliens on des difficultés pour se nourrir .Même si le Président Lula a mis en place en 2002 un programme contre la pauvreté et la faim.

Au Brésil le développement agricole dégrade la nature car le développement du soja provoque la déforestation qui provoque du gaz carbonique qui contribue au réchauffement climatique.

Buch Cameron, 5eC

G5 – La pauvreté dans le monde

Bilan de Chloé (5eC) :

Dans les pays , comme le Mali, l’Inde et les Etats-Unis, la pauvreté est présente, même dans les pays développés. Au Mali, les habitants ont peu d’hygiène, ils manquent d’habits, de nourriture…En Inde, des gens vivent dans des bidonvilles: ils ont un environnement sale , peu d’argent…  Au Etats-Unis , il y a des S.D.F dans le centre-ville de San Francisco: il manque d’hygiène, manque d’habits, peu de nourriture, pas d’emploi ni d’argent…