Les soirées littéraires sont de retour !

Cyber-Université Populaire de Rians : Science et société, où va-t-on ? Étienne Klein

TAY, l’intelligence artificielle devenue nazie en 24 heures sur Twitter

« De même qu’après avoir détruit la planète, exterminé une immense partie des espèces animales et appauvri les neufs dixièmes des êtres humains au profit d’une minorité toujours plus réduite de bénéficiaires, le capitalisme finira nécessairement par se dévorer lui-même, les réseaux sociaux, par nature, ne seront plus un jour peuplés que par deux espèces : les trolls et les agents conversationnels, et ils seront indiscernables. Parce que le danger représenté par l’Intelligence artificielle n’est pas que des machines puissent commencer à penser comme nous. Le danger, c’est que nous puissions nous mettre à penser comme elles. Le problème n’est pas que les agents conversationnels soient des cons. Le problème, c’est que, à force de coexister avec eux et de vivre dans un milieu favorable à leur expansion, nous finissions par éteindre notre sensibilité afin de devenir leurs semblables. »

Cyber-Université Populaire de Rians : La fin d’un monde commun ? Par Éric Sadin.

En lien avec l’œuvre éponyme : l’ère de l’individu tyran (voir liste bibliographique )

Cyber-Université Populaire de Rians : l’humain est-il parfait ?

Quelles sont les spécificités de l’humain ? Nous rendent-elles exceptionnels par rapport aux autres animaux ? Les scientifiques répondent à nos questions dans cette vidéo produite dans le cadre de l’exposition « Aux frontières de l’humain ».

 

 

 

Cyber-Université Populaire de Rians, Aurélien Barrau

Pour une révolution politique, poétique et philosophique avec l’astrophysicien Aurélien Barrau.

 

Aurélien Barrau est astrophysicien, directeur du Centre de Physique Théorique Grenoble- Alpes et il est aussi un ardent défenseur de la planète.

Dans son dernier livre « Il faut une révolution politique, poétique et philosophique » édité chez Zulma, l’astrophysicien Aurélien Barrau aborde toutes les questions d’actualité brûlantes. Selon l’auteur, ardent défenseur de la planète,   « les petits gestes et autres initiatives individuelles » sont certes bienvenus. Mais ce n’est pas la question de fond. Un problème systémique ne peut avoir de solution que systémique. Il faut une révolution politique, poétique et philosophique et  pour cela il faut changer les règles et fonder un autre monde « Il ne s’agit plus de commenter ou de comprendre le réel : il s’agit de produire du réel. Ce qui tue aujourd’hui et avant tout, c’est notre manque d’imagination. L’art, la littérature, la poésie sont des armes de précision. Il va falloir les dégainer. Et n’avoir pas peur de ceux qui crieront au scandale et à la trahison. » En répondant aux questions de Carole Guilbaud, Aurélien Barrau remet le politique et le social au cœur de l’écologie. Il nous aiguillonne vers un renouveau démocratique où la liberté la plus fondamentale est d’abord celle du pouvoir vivre.

« Il ne s’agit plus de commenter ou de comprendre le réel : il s’agit de produire du réel. Ce qui tue aujourd’hui et avant tout, c’est notre manque d’imagination. L’art, la littérature, la poésie sont des armes de précision. Il va falloir les dégainer. Et n’avoir pas peur de ceux qui crieront au scandale et à la trahison. » En répondant aux questions de Carole Guilbaud, Aurélien Barrau remet le politique et le social au cœur de l’écologie. Il nous aiguillonne vers un renouveau démocratique où la liberté la plus fondamentale est d’abord celle du pouvoir vivre.

Cyber-Université Populaire de Rians, Jean Ziegler : Pourquoi il faut détruire le capitalisme ?

Jean Ziegler, né le 19 avril 1934 à Thoune (Canton de Berne, Suisse), est un homme politique, altermondialiste et sociologue suisse. Il a été rapporteur spécial auprès de l’ONU sur la question du droit à l’alimentation dans le monde. Il est vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations unies depuis 2009.

Cyber-Université Populaire de Rians : Gad Saad on how evolution shapes the modern consumer

Gad Saad (born 13 October 1964) is a Lebanese-born Canadian Professor of Marketing at the John Molson School of Business at Concordia University who is known for applying evolutionary psychology to marketing and consumer behaviour.

He also writes a blog for Psychology Today, and hosts a YouTube channel titled « The Saad Truth ».

Cyber-Université Populaire de Rians : Trahison des élites françaises ? Par Emmanuel Todd.

Emmanuel Todd, né le 16 mai 1951 à Saint-Germain-en-Laye, est un anthropologue, historien, essayiste, prospectiviste1 français.

Il travaille principalement sur les thèmes de la parenté et de la famille, qu’il aborde comme des systèmes (ou structures) et de façon transdisciplinaire, selon la démarche de l’anthropologie historique. Formé au début des années 1970 dans ce courant historiographique qui promouvait une histoire de la famille d’ambition universelle croisant les méthodes de différentes sciences sociales, il continue de développer depuis selon cette optique holiste une œuvre originale où l’analyse historique s’appuie sur la géographie, la statistique des populations et d’autres sources variées. Lui-même définit volontiers ses travaux comme relevant autant de la démographie, de l’anthropologie ou de la sociologie, que de l’histoire. Son hypothèse centrale est le rôle déterminant des systèmes familiaux dans la constitution et l’évolution des phénomènes et discours collectifs de grande échelle comme les idéologies politiques, les comportements électoraux, les religions.

Associant dans ses ouvrages technicité et hypothèses parfois controversées2, dans un style souvent proche de l’essai, parfois polémique, politiquement engagé, Emmanuel Todd a connu dès ses débuts un parcours atypique, rapidement critiqué et peu suivi par les milieux universitaires, mais avec un important succès public. Ses travaux étant bien accueillis au Japon — il compterait désormais plus d’ouvrages édités en japonais qu’en français compte tenu de la publication de nombreux entretiens — il se présente ainsi, en plaisantant, comme la « Mireille Mathieu » des sciences sociales3. Dans des livres comme L’Invention de la France (1981), L’Invention de l’Europe (1990) ou L’Origine des systèmes familiaux (2011), il a largement popularisé certains concepts clés de l’anthropologie historique, comme les systèmes familiaux (ou structures familiales) ou les coutumes successorales (héritage égalitaire ou inégalitaire notamment).

 

Cyber-Université Populaire de Rians : l’asservissement par l’Intelligence Artificielle ? Par Éric Sadin.

Écrivain, Éric Sadin explore certaines des mutations décisives de la fin du XXe et du début du XXIe siècle en alternant ouvrages littéraires et théoriques2

En 1999, il fonde la revue éc/artS, dédiée aux pratiques artistiques et aux nouvelles technologies3. Il commence à se faire connaître en publiant en 2009 son livre Surveillance globale : enquête sur les nouvelles formes de contrôle4.

Il devient par la suite un intervenant régulier à Sciences Po, à Paris, et intervient dans de nombreuses universités et centres de recherches en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

Il a été aussi professeur à l’école supérieure d’art de Toulon1, et professeur invité à l’ECAL de Lausanne et à l’université d’art IAMAS, à Ōgaki (Japon)5.