Un endroit où se cacher / Joyce Carol Oates

 

Jenna, 15 ans se croit responsable de la mort de sa mère dans l’accident de voiture dont elle est la seule survivante. Il lui faut faire face à sa propre souffrance physique car elle a été grièvement blessée dans l’accident, à la prise de médicaments qui lui permettent de tout oublier, mais dont il va falloir qu’elle apprenne à se passer.

Puis à sa sortie de l’hôpital, elle va voir sa vie d’avant disparaître peu à peu… 

Comment se reconstruire après un tel drame ? Comment s’attacher à quelqu’un qui ensuite un jour ne sera plus là ? Forcément Jenna se révolte, fait des rencontres toxiques, ne trouve plus sa place et s’en prend aux autres, de manière injuste et violente, même à ceux qui pourtant tentent de lui apporter amour et réconfort.

Mais comment faire autrement quand on souffre et quand on ne peut exprimer avec des mots cette culpabilité qui étouffe.

Acceptera-t-elle un jour les mains tendues ?

C’est un roman réaliste et douloureux qui sonne juste car dès le début le lecteur entre dans la souffrance de cette jeune fille et ressent beaucoup d’empathie pour elle. Cependant ce trop plein de violence, cette capacité à l’auto-destruction, m’ont gêné, même si je comprends bien que Jenna ne puisse pas exprimer autrement ses sentiments  et que cette révolte soit nécessaire et fasse bien partie de sa reconstruction.    

Je ne conseille pas la lecture de ce roman avant 14-15 ans. 

 

 

Commentaires

Votre commentaire