Poème

                 Réfugié

Heureux, chanceux, joyeux,
Voilà la vie que tu veux.
Horrifié, traumatisé, abandonné,
Voilà la vie que tu as.

Où peut donc se trouver ta place ?
Quand te libéreras-tu de tes angoisses ?
Continue de marcher.
Continue de chercher.

Mais quelle est ta destinée ?
Vivre ou mourir, il faut lutter chaque jour,
Tous tes démons sont des vautours.
Tu te caches pour éviter de les voir,
Et fais ainsi renaître l’espoir.

A.M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *