Tous les billets de la catégorie ‘Chroniques’

Arras, ville « martyre » et bombardée

jeudi 27 novembre 2008

Chronique n°2 : Arras ville « martyre » et bombardée

Une précédente notice a été consacrée à la couverture de la Grande guerre de 1914-1918 dans la presse illustrée et notamment dans un des magazines qui va tout au long du premier conflit mondial tenter de couvrir au plus près l’événement, Le Miroir. A ce titre, nous soulignions l’importance du média photographique et son utilisation débutante puis récurrente dans le journal.


Nous ne sommes pas encore au temps des photographes reporters. Il faudra attendre la guerre civile espagnole de 1936-1939. Pourtant à la lecture et en feuilletant Le Miroir on peut voir la genèse d’une pratique de la couverture photographique de la guerre, en un temps où la censure n’exerce pas encore le contrôle qu’elle exercera ultérieurement. Cela étant dit les registres de la photographie de guerre s’imposent déjà et la qualité propagandiste de la photographie s’affiche d’ores et déjà.


En témoigne ces quelques dix images sur Arras ville « martyre ».
(suite…)


Le fonds Steinlen au musée de l’Histoire vivante à Montreuil

mardi 14 octobre 2008


Le musée de l’Histoire vivante conserve des dessins et lithographies de l’artiste peintre Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923).

Une partie importante de ce fonds est constitué de croquis de guerre réalisés pendant la Première Guerre Mondiale. Steinlen se rend en effet à deux reprises sur le front en 1915 et 1917.

Ses croquis des débuts exécutés en 1914-1915 évoquent l’atmosphère patriotique de la guerre (cf illustration n°1), les soldats partant la « fleur au fusil » (illustration n°2).

Illustration n°1: La Marseillaise, 1915

Illustration n°1: La Marseillaise, 1915

(suite…)


Le Miroir ou raconter la guerre

lundi 13 octobre 2008

Chronique n°1 : Le Miroir ou raconter la guerre.

[Le Miroir, 27 septembre 1914]

La Grande Guerre est considérée comme l’un des premiers conflits, l’une des premières guerres largement représentée par la photographie. La guerre de Crimée (1853-1856), la guerre civile américaine, la Commune de Paris (1871) offrent leurs séries photographiques, mais la Grande Guerre (1914-1918) donne l’occasion au média photographique de s’imposer vis-à-vis des autres modes de représentation comme le dessin où la peinture jusqu’à cette époque dominant. En consultant la collection de l’hebdomadaire Le Miroir (1914-1919) on ne peut que le constater.

(suite…)