Visite de l’IMA: Cités millénaires : Alep

La sortie du 17 octobre des 5B était à l’institut du Monde Arabe. Les professeurs qui nous ont accompagnés sont Madame Mouillaud et Monsieur Nouvet.

Nous avons commencé par une petite visite sur Alep avec un guide.

Puis nous sommes allés faire une activité avec l’argile pour faire la citadelle d’Alep (personnellement je l’ai complétement ratée) .

Et nous l’avons exposé dans la salle de français.

 

Pour moi la sortie était bien, mais la visite était trop courte.

Emy

Critique littéraire : la série U4

C’est l’histoire d’un virus, U4, qui a tué 90 % de la population mondiale. Les seuls survivants sont des adolescents entre 15 et 18 ans. Et avant qu’Internet s’éteigne, un jeu qui s’appelle Warriors of Time a donné rendez-vous le 24 décembre à minuit sous la plus vieille horloge de Paris.

Il y a 5 livres, 4 livres adoptant le point de vue chaque adolescent : Koridwen qui vient de Bretagne, Stéphane qui vient de Lyon, Yannis qui vient de Toulouse et Jules qui vient de Paris.

Et le 5ème parle d ‘autreq adolescents, ce livre s’appelle Contagion.

Ces livres ont été écrits par Carole Trébor ( Jules ), Yves Grevet ( Koridwen ), Florence Hinckel ( Yannis ) et Vincent Villeminot ( Stéphane ).

J’ai bien aimé ces livres , car l’histoire est passionnante. Il y a beaucoup de suspense, et les personnages sont attachants et vivent de nombreuses aventures.

Mais les livres sont plutôt pour de bons lecteurs car ils sont gros .

Emy

La sortie des 5D à Radio France

Trajet : Pour aller à Radio France, nous avons pris la ligne 5 à Jaurès jusqu’à République et nous avons changé de ligne pour prendre la 9 jusqu’à Ranelagh.

Une fois arrivés, on nous a accueillis dans une salle où se trouvaient Estelle Faure et Céline Asselot

Elles nous ont proposé 4 sujets :

-interwiew de Jordan Corvée

-questions sur les delegués de parents d’élèves

-questions sur Kilian Mbappé posées à Jaques Vendroux

-Questions sur la 1e guerre mondiale

Après avoir posé nos questions, nous avons visité les bureaux et studios de France info

Les impressions des élèves après la sortie :

Lila : la maison de radio france est bien ,c’etait intéressant.

aya : très bien, j’ai aimé mon sujet

Les points faibles du collège

Il y a des matins où on se dit « Pfff…flemme d’aller au collège » Pourquoi ? Des fois on ne sait pas trop mais il y en a d’autres où c’est pour une raison bien précise alors pourquoi ne pas noter tous ces points faibles ?

  • Les horaires : (petite info ; horaire est un mot féminin) Quand on commence tous les jours à 8 h c’est vrai que c’est pas de chance mais pense à ton pote qui commence à 10 h mais qui finit à 17 h alors que tu toi c’est 15 h tout le temps alors on se calme OK.
  • La cantine : Rien à dire. Ha, si : c’est dégueu.
  • Les devoirs : On se plaint souvent d’avoir trop de devoirs faut avouer que franchement à part pour les contrôles ÇA NE SERT À RIEN !!!
  • La sonnerie : au début ça va tu te dis que c’est joli, qu’ils ont fait un effort, mais au bout de 2 semaines, ça te soule t’en peux plus ! Changez de sonnerie au moins une fois par mois MAIS FAITES QUELQUE CHOSE parce qu’on n’en peut plus !
  • Les casiers : Alors pour certaines personnes les casiers ne posent pas de problème mais pour d’autres il y a un souci (prenons un exemple : moi) mon cadenas se bloque, je reste trois jours sans casier, il remarche (mon cadenas), quelqu’un me le casse, j’en ai un nouveau, il tombe dans ce petit trou inutile dans un casier, et enfin il marche. Bref c’est un peu compliqué. De plus ils sont petits.

C’est la fin de cet article sur les points faibles du collège, si vous en avaient d’autre, dites-le au club journal.

Zoé

Ydleer

Ydleer est un groupe de rap tout nouveau avec un Ep qui sort prochainement, avec des featurings avec de grands artistes. Ils rappent parfois en anglais. Leur EP va s’appeler oN aRriVe, il sort en février sur SoundCloud.

C’est un groupe de jeunes très prometteur, ils ont déjà un label, ils vont faire des premières parties d’artistes ; ils ont déjà des salles de concert disponibles .

Ce groupe est composé de Noé Francoual et de Joseph Piccinini-Zeitoun. Leurs influences sont Biflo et Oli, Orelsan, XXXtentacion, Beatles, Jimmy Hendrix, Lomepal, Lil Xan, Nirvana, NTM, IAM, Kendrick Lamar et Gorillaz.

Ydleer vient du mot Idler en anglais qui veut dire paresseux. Joseph joue de la batterie et un peu de guitare tandis que Noé ne fait que de la chanson. Leur EP est plein de références aux séries américaines et à la poésie française. Leur premier clip sort normalement le 6 novembre . En plus d’être amis, les gens qui les conseillent sont aussi des amis de leur propre collège.

Leur EP sera composé de 6 morceaux notamment e,t normalement, de 3 featurings mais dans leur album il y a surtout de

L’autodérision.

Affreux Jojo

Le sondage du Ballon d’or

Etant donné la remise du ballon d’Or le 4 décembre, nous avons préparé un sondage visant à savoir qui sont les favoris cette année.

En tête du classement :

Mbappé, après une très bonne coupe du monde,

Griezmann qui jouait dans la même équipe le suit de plus ou mons près

Ensuite Lloris et Ronaldo au même nombre de votes

N’Golo Kanté finit en dernière place malgré un excellente coupe du monde.

Et pour finir, M. Nouvet, qui est resté dans les années 80, croit encore en Platini qui a, depuis longtemps terminé sa carrière de footballeur.

Ariel

LE CDI

Le CDI est un endroit où se trouvent des livres : des romans , des mangas , des BD , des magazines , des documentaires …

La documentaliste est sympa et nous aide à chercher les livres qu’on lui demande . Le CDI se trouve dans les collèges et les lycées .

 

Notre CDI se trouve au 2ème étage du collège. Il y a deux sortes de clubs : le Club lecture et le Club manga.

 

Dans le club lecture : il y a le défi babélo , c’est un défi entre plusieurs établissements. Il y a plusieurs minis-défis (nuages de mots , books trailers …) Et à la fin de l’année scolaire , il y a un grand quizz sur tous les livres du défi babélio. Nous faisons également plusieurs sorties dans l’année.

 

Et dans le club manga, il y a plusieurs sorties au café manga , les mordus du manga , des rencontres avec des illustrateurs et des auteurs de manga …

 

Avec le collège et la documentaliste, pendant les vacances, ils organisent des sorties et des activités.

Emy, Aïa et Lila

Photo: Une des rencontres magiques du CDI avec Clémentine Beauvais, auteur des Petites Reines

La rentrée vue par les Sixièmes (suite)

Quand je suis entrée dans cet énorme cube de béton, j’avais le sentiment d’être dans un de ces étranges rêves où tout flotte autour de soi. C’était la première fois que j’entrais dans un collège, le trac quoi… J’étais avec mes amis mais j’avais l’impression d’être seule. Quand j’ai passé la porte de ce qui allait être mon collège, je me suis sentie toute petite et grande en même temps. J’avais peur, très peur, pour moi, je n’étais pas dans un collège mais dans une sorte de nouvelle maison, étrange mais chaleureuse à la fois. Quand les gens parlaient, j’entendais à peine les mots et j’arrivais tout juste à répondre. Oui, c’était la rentrée. Oui, ça allait changer et j’allais changer. C’est étrange quand on passe de la plus grande de l’école à la plus petite du collège. Soudain, M. Zazzo arrive, toute la salle se tait, j’ai l’impression d’attendre dans un hôpital pour savoir si j’ai le cancer ou une angine. M. Le principal parle, il parle, je ne suis plus le fil de ses mots, il parle encore puis il annonce les classes, je stresse, mais je n’ai qu’à regarder les visages des autres enfants pour savoir que je ne suis pas la seule. Je suis ma professeure principale jusque dans ma classe. C’est ainsi que se termine ma rentrée, c’est sûrement la rentrée la plus banale que vous ayez lu mais c’est la mienne et je l’aime comme ça.

 

Zoé

La Rentrée vue par les Sixièmes

Il fallait arriver à 9 heures alors qu’à l’école c’était 8h30, j’étais très contente de pouvoir faire une grasse matinée.
Mais je me suis quand même réveillée tôt pour être en avance et avoir le temps de préparer mes affaires.
Je suis allée emmener mon frère à l’école, ce n’était pas qu’une école c’était là où j’avais grandi et j’en connaissais chaque couloir, chaque porte et chaque classe comme je connais ma propre chambre.
Je me suis dirigé vers le collège, je ne ressentais qu’une émotion: la peur de l’inconnu.
Mon cartable semble peser très lourd, aussi lourd qu’un rocher, je marche lentement et je me sens très trop faible pour parler, enfin j’arrive devant le grand bâtiment blanc qu’est le collège.
A ce moment là je me sens très petite et je n’ai qu’une envie, c’est de retourner à l’école primaire. Nous nous installons tous dans le préau, il n’y a plus une seule place disponible sur les chaises alors je m’assois sur le radiateur et je me sens très seule et perdue au milieu des sixièmes. J’attends. Certains élèves discutent mais moi je ne peux pas parler, je suis figée par la peur. Soudain le principal arrive, accompagné du principal adjoint, ils s’installent devant la rangée de chaises pour commencer le discours. Il présente les professeurs et lit la liste des élèves pour annoncer leur classe. Tout le monde se tait, je ne bouge plus et j’essaie de capter le moindre son de sa bouche, j’ai peur de ne pas entendre mon nom. Soudain on m’appelle, je me lève, mes gestes sont maladroits. On se retourne vers moi, je me dirige vers mon rang. Dans la journée je fais la connaissance de mon professeur principal, la journée passe vite et quelques jours plus tard j’ai l’impression que j’ai que ça fait déjà un an que je suis au collège.

Zélie.

Message d’adieu

Je vais être honnête dans ce qui va suivre et j’vais surtout m’adresser à ceux qui restent au bahut.

Le collège c’est long, t’auras toujours les intellos du premier rang qui se la ramène et qui se sentent supérieurs. T’auras toujours l’impression d’être en galère ou en retard par rapport aux autres et du coup tu peux penser que t’es laissé derrière.
Mais faut pas te relâcher ! Tu verras, t’auras toujours des vrais potes qui comptent plus que les autres. Sors avec eux, t’enferme pas chez toi c’est ce qu’il y a de pire à faire.
Je suis pas là pour faire la morale mais impose toi, si t’es une victime tu vas te faire manger et c’est pas le boulot des enseignants ou des surveillants de t’apprendre à être sûr de toi ou d’être quelqu’un de sociable. Et c’est carrément dommage parce que savoir prendre des décision ou vivre avec des personnes que tu n’apprécie pas c’est concrètement plus important que de savoir si le triangle est rectangle ou pas. Mais si t’es comme tout le monde tu vas vite voir qu’être normal c’est chiant, alors soit toi même et soit un peu fou voire pète un câble de temps en temps, ça fait du bien.
Par contre si tu commence à te plaindre, je vais pas être le seul à m’énerver. T’es dans un quartier sympas, avec soit des bobos hipsters soit des gamins qui viennent d’un milieu populaire mais presque jamais au point de ne pas avoir de quoi vivre normalement. Et même si certains sont vraiment en galère, leur jette pas la pierre, file leur un coup de main et essaie de les comprendre et si t’es trop égoïste pour ça bah reste dans ton coin et tant pis pour toi.
Enfin bon, tu vas passer quatre années à voire les mêmes têtes mais tu vas rencontrer des gens et même si t’en a marre à la fin tu verras le bien que ça fait, tu pourras te dire que t’as pas fait ça pour rien et que ça en valait la peine.
Mais tout ça ce n’est que mon avis, tu peux aussi être gentil avec tout le monde et passer régulièrement voir les profs et sociabiliser avec eux mais est-ce que c’est ce que tu veux vraiment ? Et puis c’est pas drôle de n’être que gentil.
Après tout, ce n’est qu’un adieu.
Mahé Torres