Home » Côté sciences » Des collégiens engagés dans un projet de sciences participatives !

Des collégiens engagés dans un projet de sciences participatives !

  Le saviez-vous ? Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de déchets plastiques polluent les océans, dont 80 % des sont d’origine terrestre. La grande majorité de cette pollution plastique est d’une taille inférieure à 5 mm : on parle de « micro-plastiques ». Pour mieux comprendre cette pollution et son origine, la Fondation Tara Océan et ses collaborateurs scientifiques ont invité  des collégiens et lycéens à participer à une opération de sciences participatives appelée Plastique à la loupe.

Son objectif ? constituer une base de données inédite sur les plastiques qui se retrouvent sur les plages et les berges de la France métropolitaine ou d’outremer, afin d’alimenter la recherche scientifique.   et contribuer également à prendre des décisions au niveau européen.

Bien sensibilisés à ces questions, l’engagement des jeunes membres du « Planctonium », club scientifique du collège Jean-Jacques Perret n’a pas été démenti : ils ont en effet consacré tout leur mercredi après-midi (20 octobre) à suivre un protocole défini par Tara, afin de prélever des plastiques de toutes tailles (des macro-déchets aux microplastiques) sur les rives du lac du Bourget, près de l’embouchure du Sierroz, au niveau de l’esplanade. Les plastiques prélevés l’ont été sur les sédiments, en surface et en profondeur, à l’aide de matériels adéquats.

 

Emmanuel Tochon explique aux élèves comment cartographier la zone d’étude et pourquoi on va prélever à cet endroit. En effet, on profite de la baisse exceptionnelle du niveau du lac.
Les laisses seront minutieusement étudiées !
La zone d’étude est mesurée, schématisée, quadrillées !
Etienne vient de collecter un macrodéchet (de taille supérieure à 2,5 cm). Nous en avons malheureusement ramassé un sac entier .

Une fois rentré en classe, les échantillons prélevés ont été minutieusement auscultés à la loupe binoculaire par les élèves. Ils seront ensuite précieusement rangés dans des boîtes spéciales appelées « micro-plaques ». Des fichiers permettront de classer les échantillons observés, consignant ainsi dans une base de données les informations sur leur quantité, morphologie et taille, avant de procéder à l’envoi des échantillons dans les laboratoires pour une analyse de leur composition chimique.

 

Une équipe de choc !
Méléane cherche dans les échantillons collectés des plastiques parmi des résidus de végétaux
Paul, Romane, Sirine et Angel observent attentivement à la loupe binoculaire
Charlie, Etienne et William trouvent de nombreux microplastiques
Lou-nael, Aude et Lina fouillent munis d’une pince et d’une loupe binoculaire

 

un sac de macro-déchets collecté dans une zone pourtant peu fréquentée

Ce seront en 2021-2022 près de 17000 élèves issus de 320 collèges ou lycées dans 31 académies qui participent à cette opération. Les classes doivent suivre un protocole précis, livré par les chercheurs avec qui ils interagissent toute l’année par visioconférence. Les résultats obtenus par toutes ces classes (ainsi que ceux du Planctonium ! ) permettront de dresser une cartographie détaillée de la pollution plastique sur le territoire métropolitain, de mieux comprendre l’origine de ces déchets et de réfléchir avec les élèves aux actions à mener pour réduire cette pollution à l’échelle locale et globale.

Les résultats de chaque site, obtenus par les chercheurs, seront fournis aux classes environ 2 mois après leur phase de terrain,  A l’aide d’une série d’activités pédagogiques proposées par discipline et niveau d’enseignement, les élèves pourront exploiter en classes les résultats obtenus.

L’opération Plastique à la loupe propose ainsi aux jeunes de passer à l’action citoyenne !!!

 

Quelques semaines plus tard … avec un travail collaboratif de plusieurs classes, les 6e1 et 2,  le tri des macro-déchets a pu être fait.

Voici en image le résultat obtenu et le tableau synthétique de nos trouvailles !

Concernant les micro-plastiques, c’est un long travail qui occupe bien les élèves du club !

plaque avec des puits dans lesquels ont place chaque microplastique
Des élèves bien concentrés sur le protocole à suivre de TARA

3 commentaires

  1. Bravo !
    Tous ces élèves apprennent la démarche scientifique de façon remarquable. On vous souhaite bonne chance pour la suite…

    Gaspard

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rechercher un article :