Culture Clash à Tours

Photo : Touraine Loire Valley

Un podcast plein d’énergie réalisé par Margaux et Mélanie avec les contributions d’Amanda, Nirali, Xin Yi et Anna // Juin 2019

A écouter ici :

Transcriptions :

Melanie :  Bonjour tout le monde et bienvenue à notre podcast…

Margaux : …« Culture Clash à Tours » ! Je suis Margaux et vous venez d’entendre ma collègue…

Melanie : …Melanie ! Et aujourd’hui, nous allons sortir dans la rue pour faire un micro-trottoir.

Margaux : Nous allons parler aux étudiants à propos des familles d’accueil, quelque chose qui est très commun, car Tours est une ville remplie d’étudiants étrangers.

Melanie : Vous allez entendre des entretiens avec des étudiants de la Chine, l’Inde, la Norvège et les États-Unis.

(Les différents témoignages…)

Margaux : Donc, je crois que c’est important de venir dans un autre pays avec l’esprit ouvert et de faire des recherches sur la culture pour comprendre.

Melanie : C’est aussi possible de partager sa propre culture avec la famille d’accueil.

Margaux : Merci a tous nos participants pour leur contribution et on espère que ce podcast vous a été utile.

Melanie : Nous sommes Margaux et Melanie, et vous venez d’écouter « Culture Clash a Tours » !

Margaux & Melanie : A la prochaine !

Attentat à Lyon

©PHILIPPE DESMAZES/AFP

Un podcast de Constance, Lily et Yoko // Juin 2019

A écouter ici :

A lire ici :

Constance- Bonjour tout le monde. Aujourd’hui nous sommes le 3 juin 2019. Nous revenons sur une actualité récente : l’attentat perpétré à Lyon. Nous sommes en ligne avec Lily et Yoko qui sont sur place à Lyon.

Bonjour Lily. Alors, qu’est-il passé ?

Lily- Bonjour, le 13 Mai dernier, une attaque à la bombe a blessé 13 personnes ici à Lyon dans la rue Victor Hugo.

Constance- Pouvez-vous nous donner des détails concernant cet évènement ?

Lily- D’après les premiers éléments de l’enquête réunis par la police, l’attentat a eu lieu dans un rue piétonne, le suspect poussait son vélo. Il a déposé un sac en papier kraft. Après quelques minutes, le colis a été explosé. A l’heure où je vous parle, 13 personnes ont été légèrement blessées par l’explosion dont une femme et une fillette de 10 ans.

D’après la police, le suspect est un garçon algérien. Comme l’ont montré des vidéos, il portait des lunettes de soleil et une casquette au moment des faits. Des traces de son ADN, retrouvés sur des débris de l’engin explosif, prouveraient qu’il s’agit de Mohamed Hichem M, un étudiant de 24 ans.

Constance- Merci Lily. Maintenant, Yoko avez-vous plus d’informations sur l’enquête de la police concernant le type de bombe utilisée ? Bonjour Yoko.

Yoko- Bonjour Constance, D’après la police, le suspect aurait acheté des piles sur Amazon comme il est informaticien. Il aurait utilisé un système de télécommande pour activer la bombe à distance.

Constance- Est-ce que l’on à une idée de son mobile ?

Yoko- Oui, la France lui aurait refusé un visa universitaire, et donc cet attentat serait vraisemblablement une vengeance.

Constance- Merci Lily et Yoko pour ces informations sur l’enquête à Lyon. Nous continuerons à vous tenir informé au fur et à mesure des avancées de l’enquête.

Élections européennes

Un podcast de Sheila, Ahilyn et Luke // Juin 2019

A écouter ici (en deux parties) :

A lire ici :

Introduction (Ahilyn) :

La France voit de grands changements après les résultats des élections européennes du 26 mai dernier. Bien sûr, de nouveaux membres de la délégation française vont rejoindre le Parlement européen. Mais, les changements ne s’arrêtent pas là. Cette élection a vu le nombre de sièges français passer de 74 à 79, grâce au retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Par ailleurs, les européennes de 2019 sont la première élection nationale sous la présidence d’Emmanuel Macron, alors qu’il bénéficie d’un très faible soutien auprès de l’opinion publique. Les prédictions de vote étaient que le parti LREM du président Emmanuel Macron et la candidate du parti de Marine Le Pen seraient les grands noms à battre dans la course aux sièges.

Il y avait beaucoup de prédictions différentes mais personne n’aurait prédit ces résultats. Selon Politico, premier avec 23,31% des voix, le RN obtient 22 sièges. Deuxième avec 22,41% des voix, LREM obtient 21 sièges. C’est un résultat surprenant pour beaucoup car les intentions de vote donnaient pourtant le LREM vainqueur jusqu’au mois de mai. Ici pour discuter de ces résultats et de leurs causes possibles, nous recevons Luke et Shelia.

Sheila : Quels seraient les facteurs qui expliqueraient cette augmentation de l’extrême droite ? Pensez-vous que l’impopularité d’Emmanuel Macron a été un facteur pour le changement de vote ?

Luke :Quels sont les facteurs qui peuvent expliquer la chute des votes pour LREM

Avant de répondre, c’est important de noter que ce n’est pas seulement une chute pour LREM, mais aussi pour le PS. En effet, il est important de se demander pourquoi il y a une chute pour les parties historiques, et ensuite, spécifiquement, pourquoi il y a une chute pour LREM (en comparaison au RN).

Une raison possible de cette chute serait que les Français ne se sentent pas entendus. Par exemple : il y a une augmentation d’attention envers les problèmes climatiques, c’est pourquoi Europe écologie a établi sa popularité, et les essais de Macron pour résoudre ce problème n’ont pas réussi. En réalité, la politique de Macron n’a pas eu de grand impact positif, mais plutôt un grand impact négatif, avec l’énorme / l’absence de ? réponse envers les manifestations contre la situation sociale (et la présidence de Macron) de la part des gilet jaunes. Deux raisons principales peuvent expliquer son discrédit : l’insatisfaction face aux crises environnementale et sociale.

Pour ce qui concerne l’insatisfaction sociale, il y n’a pas seulement les gilets jaunes, mais aussi (et peut-être de façon reliée mais c’est difficile de distinguer) la montée de l’extrême droite. La raison de cette montée, est à trouver dans une situation sociale très compliquée, qui mêle diverses insatisfactions concernant la situation des immigrants, les situations socio-économiques, sur lesquelles s’ajoutent des sentiments nationalistes, et parfois anti-union européenne.

Qu’est que sont les changement qui passeront à cause de le gagnant RN et pas LREM? Quelle conséquence la victoire du RN, arrivé légèrement en tête devant LREM, peut-elle avoir ?

Mais vraiment, bien que le RN a gagné, c’est un peu comme une victoire pour le LREM parce que le LREM avait anticipé de faire un résultat encore pire. LREM, début 2017, avant les ennuis judiciaires de François Fillon (Attention cet évènement concerne le parti Les Républicains, parti traditionnel de droite et non LREM, tout neuf mouvement créé pour faire élire le président Macron) et le ralliement de François Bayrou, n’était alors que de 17%. Macron a dit “Si en plein mouvement des gilets jaunes, en décembre, on nous avait dit qu’on ferait plus de 20 %, on aurait signé.” Mais, aussi, c’est une stratégie pour adoucir le coup de défaite.

La victoire en demie teinte est émoussée aussi parce que, après le Brexit, la France devrait recevoir d’autres places, un pour le partie du RN et deux pour LREM. Dans ce cas de figure, les 22 places du RN passeraient à 23 et les 21 places de LREM à 23 aussi. Ainsi, bien que le RN a gagné, après le Brexit, les deux se retrouveraient avec le même nombres d’élus au parlement européens. Toutefois, la victoire de la RN pourrait avoir des implications pour l’élection présidentielle de 2022, il pourrait être difficile pour Macron de gagner à nouveau.

Conclusion:

Pour le moment, ce n’est pas possible de prédire tous les changements qui passeront dans l’Union Européen et la France. Mais, il y avait beaucoup des prédictions pour le futur de France.

Les « Gilets jaunes »

Les « gilets jaunes » du rond point de Benesse-Maremne. © Radio France – PF

Un article écrit par Trévor, Parrish et Alex // juin 2019

A écouter ici (en deux parties) :

Première partie (présentation du phénomène « Gilets jaunes ») :

Deuxième partie et fin (les réactions dans l’opinion et les réponses du gouvernement) :

A lire ici :

Bonjour et bienvenue à vos programme favoris des actualités. Pour aujourd’hui, mon co-présentateur et moi-même, nous vous présenterons l’histoire des gilets jaunes. En novembre dernier, un groupe de citoyens s’appelant <<gilets jaunes>> a commencé à manifester dans les rues de Paris. Presque six mois plus tard, ils continuent à manifester tous les samedis. Pour la revue de presse cette semaine, nous discuterons de ce mouvement. Nous allons poser trois questions ; quelles sont les racines ou les raisons de ce mouvement, quels sont les effets de leurs manifestations et enfin, quelle est la réponse du gouvernement aux demandes des gilets jaunes ? Avec moi dans le studio se trouve M. S, un prof de l’université de Tours. Ensemble, on vous présente et analyse les avis de différents journaux.

A : Ce mouvement a commencé comme une grève. Près de sept mois plus tard, le mouvement des gilets jaunes persiste encore. Mais, on se demande, quelles étaient ou sont les racines de ce mouvement ?

S : Les différent journaux et spécialistes avancent différentes raisons pour expliquer ce phénomène. La Croix écrit que les gilets jaunes sont en lutte contre l’augmentation du prix des carburants. Selon ce journal, ce malaise a une cause principale?: la montée, sur une longue période, des inégalités en France. Il a dit qu’après la crise financière mondiale, le cout de la vie a augmenté et n’a pas réduit depuis. En effet, la classe moyenne trouve surtout la vie très chère. D’autre part, Le Monde rappelle le projet du gouvernement d’augmenter le prix des carburants qui a incité les gilets jaunes. On voit un dénominateur commun ici : les manifestants sont furieux parce que la vie est devenue plus difficile pour la classe moyenne en particulier.

M : Avec ou sans la majorité des voix, les gilets jaunes sont encore forts. Quelle a été la réponse du gouvernement aux protestataires ?

L’OBS indiquait que la police a combattu l’action des gilets jaunes pour arrêter leur violence. Dans le journal La Croix, un rapport indique que la mairie de Saint-Etienne a donné à ses habitants un forum pour exprimer leurs doléances sur des problèmes sociaux. Cela aussi a été proposé comme une réponse aux gilets jaunes et réduire ainsi les risques de violence.

Selon Le Monde, quand les manifestations ont commencé l’année dernière, le président de la république a hésité à répondre aux manifestants parce qu’il ne souhaitait pas jeter de l’huile sur le feu. Toutefois, son premier ministre a informé le pays que la taxe sur le gasoil serait annulée. Enfin, le gouvernement a annoncé un projet pour améliorer la situation des manifestants dans le budget national 2019.

L’opinion publique et les Gilets Jaunes

L’opinion publique envers les gilets jaunes a changé selon leurs actions depuis le commencement du mouvement. Le mouvement a perdu une partie de ses partisans indiquait un sondage Ifop pour le Journal du dimanche. Selon ce sondage, 52% de la peuple Français déclarent que les gilets jaunes “doivent maintenant cesser leur mouvement et leurs actions (manifestations, blocages, etc.)”. Donc, on peut voir que les actions faites par le mouvement n’ont pas réussi à attirer plus de partisans. Par exemple, le sondage a trouvé que 64% estiment que leurs manifestations “sont éloignées des revendications initiales du mouvement”. Beaucoup de gens disent ressentir de la lassitude envers ces manifestations qui interrompent leurs Samedis. Avec les 32 000 manifestants dans toute la France, la paix pendant le weekend est devenue de plus en plus difficile à cause des manifestations.

Malgré l’opposition il y a des avis partagés sur les gilets jaunes. Par exemple, quelqu’un a dit « C’est notre pouvoir d’achat qu’ils défendent et notre avenir. Je pense qu’il faut continuer à les soutenir ». Une autre personne déclare : « Leurs revendications sont fondées, mais pas comme ça. Nous, on en a marre d’être pris en otage tout le temps ». Donc, les actions faites par les gilets jaunes ont créé une controverse à cause de la violence et des dégradations qu’ils ont fait. Après les élections Européennes, le soutien et la sympathie sont remontés pour la France insoumise, un parti qui soutient clairement le mouvement depuis ses débuts.  Alors avec toutes ces opinions, on verra comment les gilets jaunes vont attirer plus de soutiens pour leur cause.

Sources :

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Une-part-importante-de-l-opinion-dissocie-violences-et-gilets-jaunes-1614542

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/06/01/les-gilets-jaunes-se-mobilisent-pour-l-acte-xxix_5470272_3224.html

https://mobile.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-l-opinion-publique-divisee-sur-le-mouvement_3124123.amp

https://www.huffingtonpost.fr/2019/02/17/les-gilets-jaunes-face-a-un-vrai-tournant-apres-leur-anniversaire_a_23671411/

La Réponse du gouvernement aux Gilets Jaunes

Le mouvement et les manifestations des Gilets Jaunes ont commencé en France en Octobre 2018. Principalement, ces manifestations se sont produites en réponse à l’augmentation de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques. En colère contre les nouveaux tarifs et après s’être vu refusé l’autorisation de manifester, des foules ont envahi les rues en portant leurs gilets jaunes. Formés illégalement, la police a rapidement réagi pour mettre fin aux manifestations. Cette réaction a provoqué la violence de manifestants.

A partir de la douzième semaine de manifestations, le gouvernement a organisé un débat au parlement  afin d’étudier la possibilité d’interdire de manifester à des personnes considérées comme violentes. Mais beaucoup de politiciens, dont plusieurs étaient pourtant dans le même parti présidentiel, étaient en colère car cette nouvelle législation donnerait aux préfets régionaux, plutôt qu’aux juges, le pouvoir d’imposer l’interdiction ce qui menacerait les libertés civiles.

Plus récemment, le gouvernement a concédé qu’il avait agi de manière inhumaine et le Président Macron a promis d’apporter des réponses aux problèmes soulevés par les Gilets Jaune et que les objectifs principaux du mouvement était constitué de « demandes justes ». Cependant, il a défendu ses réformes même s’il a reconnu qu’elles n’étaient pas assez rapides.

Les projets du gouvernement comprennent : une réduction significative de l’impôt sur le revenu, un gouvernement plus décentralisé, l’extension de la représentation proportionnelle lors des élections et une facilitation des référendums.

Sources :

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-grand-debat-national-en-reponse-aux-gilets-jaunes_2056467.amp.html

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/03/17/apres-l-acte-xviii-des-gilets-jaunes-la-maire-de-paris-attend-des-explications-des-reponses_5437323_3224.html

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/dossier/hausse-des-carburants-manifestation-des-gilets-jaunes

La reconstruction de Notre-Dame de Paris

La cathédrale Notre-Dame de Paris a été victime d’un violent incendie le 15 avril dernier. | Photo : BERTRAND GUAY/AFP (site du journal Ouest-France)

Un article écrit par Sarah, Joanna et Donghui // Juin 2019

A écouter ici :

A lire ici :

Introduction (Sarah): Aujourd’hui c’est le six Mai, deux mille dix-neuf, et nous avons un programme spéciale pour discuter des différents aspects de l’incendie de Notre Dame de Paris.

Sarah: Pour commencer, je m’appelle Sarah et je vais décrire le côté religieux. Bien sûr que l’incendie de la Notre Dame de Paris est une tragédie. Notre Dame est une des églises parmi les plus précieuses pour les catholiques. Pourtant, l’unité entre les catholiques et le reste de la France se trouve subitement améliorée par cet événement, selon l’avis du sociologue Yann Raison du Cleuziou dans une interview qu’il a donnée à 20Minutes. Il a récemment rappelé combien, avec les scandales sexuels dans l’église et la distance croissante entre le gouvernement et les valeurs des catholiques, ces derniers se sentaient marginalisés dans la société. Mais maintenant, face à la tragédie, les croyants et les non-croyants pleurent ensemble, comme un seul pays, un même monde. Ainsi, l’influence et l’importance de l’église catholique s’est révélée par cette tragédie. L’église catholique n’est pas seulement une institution religieuse, elle est présente dans le domaine de l’art avec l’architecture, et elle est liée à une part importante de l’histoire et de la culture françaises.

Sarah: Et pour expliquer le côté plus politique de cette tragédie, je laisse la parole à Joanna.

Joanna: Merci, Sarah. Comme Sarah nous l’a dit, la tragédie de Notre-Dame influe sur la vie politique du moment. Selon un récent article paru dans le journal La Croix, la loi pour la reconstruction de la Cathédrale de Notre-Dame a discutée par le Sénat le Lundi 27 Mai.

Et déjà des voix s’élèvent qui s’opposent sur l’écriture du projet de loi pour la reconstruction. Donc, il devrait être assez difficile de trouver un accord. Particulièrement, il y a plusieurs questions. Comment est-ce qu’on restaure un grand symbole de la France sans porter atteinte au patrimoine ? Qui seront les architectes, les maîtres d’œuvre et les artisans qui pourront relever un tel défi ? Donc, la contestation au Sénat risque de compliquer encore quelques temps l’action du gouvernement alors même que celui-ci souhaite aller vite.

A cause de ces complications, la promesse faite par le président de la République d’une reconstruction de Notre-Dame en cinq ans sera bien difficile à tenir.

La bouillabaisse, vous connaissez ?

Dans la série Gastronomie, l’histoire d’un plat typique de Marseille : la Bouillabaisse. Par Yu Cheng, Yvonne et Hong Yu. // Avril 2018

La bouillabaisse, par Daffy Duke, Flick (libre de droits) Alors, authentique ou version parisienne ?

A écouter ici :

A lire ici :

C:         Bonjour à tous ! On passe maintenant à la rubrique « La Dégustation ». Je suis Yu Cheng. Aujourd’hui nous allons parler du plat traditionnel, la Bouillabaisse. Et c’est pour cela que nous recevons deux experts, j’ai le plaisir de recevoir Yvonne, le critique gastronomique et Hong Yu, le chef étoilé ! Bienvenue !

Y, H :    Bonjour !

C :        Pour commencer, pourriez-vous présenter un petit peu la Bouillabaisse.

H :       La bouillabaisse est une soupe emblématique de Marseille et servie toujours chaude. Le nom de la bouillabaisse vient des verbes bouillir et abaisser.

C :        Est-ce que vous pourriez nous expliquer l’origine de ce plat ?

Y :        Ce plat est originaire de la Grèce antique au 7ème siècle. Autrefois, au début, c’était un plat de pauvre, c’était une soupe de poissons de pêcheurs qui travaillaient entre Marseille et Toulon, quand, au retour de la pêche, ils utilisaient des poissons invendus ou invendables pour le faire.

C :        Qu’est-ce qu’on y met ?

H :       Elle était ensuite étalée sur des croûtons de pain et le poisson était dégusté séparément avec une rouille. (C’est une sauce avec de la mayonnaise, de l’ail et du safran.) En général, ce plat doit contenir au minimum 7 ingrédients différents avec l’oignon, l’ail, le safran, l’huile d’olive, le fenouil et la tomate.

C :        Quand est-elle devenue un plat populaire ?

Y :        Ce plat a commencé à se faire connaître en dehors de la Provence à la fin du 18e siècle, en particulier à Paris grâce à un restaurant tenu par deux frères venus de Marseille.

C :        Quelles sont des différences entre le plat original et le plat parisien ?

Y :        Aujourd’hui, pour attirer les touristes, beaucoup de restaurants ajoutent du homard, du crabe, de la langouste ou des moules. Elle s’appelle “la bouillabaisse parisienne.” mais aux yeux des puristes, il y a deux règles qui sont incontournables : n’utiliser que des poissons de Méditerranée et surtout jamais de langouste dans la vraie bouillabaisse.

C :        Merci à vous de nous être présenté ! Merci chers auditeur ! À la semaine prochaine !

« A TAAABLE !!! »

Gouvernement italien et satisfaction des populations

Une analyse documentée de la situation politique italienne par Barbara.// Février 2018

A écouter ici : la première partie du podcast (environ 4mn)

… suite et fin (environ 4mn) :

A lire ici :

Gouvernement italien et satisfaction des populations 

En Italie le pouvoir législatif prévoit un Parlement composé de deux Chambres : la Chambre des Députés et le Sénat de la République. Les élections politiques qui désignent le Parlement de la République, sont au suffrage universel et elles ont lieu tous les cinq ans ou après la dissolution anticipée des chambres.

Depuis l’entrée en vigueur de la Constitution en 1948, dix-sept législatures ont eu lieu, avec une durée moyenne de quatre ans, puisque, dans la plupart des cas, il y a eu des élections anticipées.

Après l’élection, le gouvernement (le pouvoir exécutif qui contribue à la formulation de la politique à suivre) est également renouvelé et il doit obtenir le soutien de la majorité dans chaque chambre du Parlement.

Le président de la République nomme le président du Conseil des ministres après avoir sondé les orientations des forces politiques présentes au Parlement, et, sur l’avis de celui-ci, les ministres.

En Italie, le président du Conseil des ministres occupe la quatrième place dans l’ordre des fonctions, mais c’est en fait le rôle le plus important dans la vie politique générale.

A propos du contentement de la population, on peut dire qu’en général la population italienne n’est pas satisfaite de la situation politique dans le pays. Les politiciens italiens sont souvent l’objet de blagues, pour la façon dont ils sont collés à leurs sièges, ou même la façon dont ils sont liés à des intérêts personnels ou familiaux. Pour donner un exemple : un célèbre comédien italien a souligné dans son spectacle avec ironie que si une personne veut être un concierge dans une école publique, elle doit avoir un casier judiciaire vierge, mais dans le parlement 120 députés n’ont pas de casier vierge ou ont des démêlés avec la justice. Ils sont députés mai ils ne pourraient être concierges!

Il faut se rappeler, cependant, que les députés au parlement sont toujours élus par le peuple italien et qu’on ne peut pas toujours comprendre pourquoi ils sont élus, puis critiqués, puis de nouveau réélus.

Les critiques les plus fréquentes liées au travail du gouvernement portent généralement sur une fiscalité élevée, les politiques d’immigration et la sécurité.

Pression fiscale : l’Italie détient la cinquième position en Europe avec une taxation de 43,4% , la moyenne européenne étant de 39,9%. L’Italie est suivie, dans l’ordre, par la France, la Belgique, l’Autriche et la Suède (analyse de la Cgia Mestre – extrait de Corriere della Sera journal du 12 novembre 2016). http://www.corriere.it/economia/16_novembre_12/tasse-italia-quinta-europa-francia-pressione-fiscale-piu-alta-d551e108-a8b3-11e6-b875-b27331f307f4.shtml

Il est important de se rappeler que l’Italie a la primauté en Europe pour l’évasion fiscale (selon le Tax Research de Londres et rapporté dans le journal en ligne Qui Finanza du 20 septembre 2017).

https://quifinanza.it/fisco-tasse/in-italia-evasione-fiscale-vale-270-miliardi-di-euro-maglia-nera-in-europa/79326/

Flux migratoires : en Italie, certains pensent qu’il y a une sorte d’invasion du territoire par des personnes venant de régions très pauvres du monde ou de zones en guerre.

Cela se produit en dépit du fait que l’ arrivée de migrants sur le territoire pour du travail a baissé ces dernières années. En fait, les nouveaux flux sont principalement liés au regroupement familial et aux demandes d’asile, et près de la moitié des immigrants les plus récents quittent le pays après quelques années (selon une recherche Istat -National Institute of Statistics, est un organisme public qui s’occupe des enquêtes statistiques et des enquêtes – du 2016. Nouvelles rapportées par le Sole 24 ore, journal italien de la finance et de l’économie 16 novembre 2018).

http://www.ilsole24ore.com/art/notizie/2017-11-15/sorpresa-italia-calano-extracomunitari-per-prima-volta-20-anni-170610.shtml?uuid=AEVnYCCD&refresh_ce=1

Il est également important de mentionner que dans le dernier rapport sur les migrants, l’Organisation de coopération et de développement économiques a souligné que l’Italie est redevenue un des principaux pays du monde pour son immigration. Selon l’OCDE, la péninsule est la huitième dans le classement mondial des pays d’origine des nouveaux immigrants (nouvelles rapportées par le Sole 24 ore, journal italien de la finance et de l’économie – 6 juillet 2017).

http://www.ilsole24ore.com/art/notizie/2017-07-06/oltre-250000-italiani-emigrano-all-estero-erano-300000-dopoguerra-094053.shtml?uuid=AEuX6nsB

Sécurité : la population italienne a l’ impression de vivre dans un pays peu sûr avec un taux de criminalité qui augmente d’année en année. Ici, nous ne considérons pas le phénomène du crime organisé, toujours présent en Italie, mais tout ce qui concerne les autres crimes, à savoir les actes isolés.

Certains partis politiques font de la sécurité leur cheval de bataille, reliant souvent le problème de la sécurité au phénomène des flux migratoires.

Mais si nous regardons les données, nous pouvons dire que la situation de la criminalité en Italie est restée sensiblement inchangée – et même, par certains aspects, s’est légèrement améliorée – même lorsque le flux migratoire (personnes de l’extérieur venant sur le sol italien) a considérablement augmenté (6 janvier 2016 – AGI fact-checking. AGI est une agence de presse italienne)

https://www.agi.it/fact-checking/berlusconi_reati_migranti_rifugiati-3452539/news/2018-02-06/

Dernier point de comparaison possible : La presse. Je suis d’avis que ces dernières années surtout les nouvelles ont souvent été vidées de leur contenu en faveur de titres captivants pour attirer surtout le clic des internautes.

Dans le classement annuel de Reporters sans Frontières, l’Italie occupe la 52ème place en 2017 (sur un total de 180 pays).

Danse classique aux USA et au Japon…

Une comparaison entre les écoles de danse classique aux États-Unis et au Japon, par Emma, interrogée par Tomoko… // Janvier 2018

A écouter ici :

A lire ici :

La danse classique ne varie pas beaucoup entre les différents pays du monde, mais il y a des petites différences qui rendent le style de la danse dans chaque pays unique. Aujourd’hui nous parlons des différences entre la danse classique aux États-Unis et au Japon.

Tomoko :  Bonjour Emma !

Emma : Bonjour Tomoko !

T : En général, combien de temps prennent les danseurs pour devenir professionnels ?

E : Aux États-Unis, les danseurs commencent à apprendre la danse vers 7 ans, et au Japon ils commencent à l’âge de 5 ans. Bien sûr ça varie pour chaque danseur, mais ça c’est la moyenne. Pour les États-Unis et le Japon l’Age, la moitié des danseurs environ deviennent professionnels vers 17 ou 18 ans.

T : Quel type de danse classique est la plus pratiquée aux États-Unis et au Japon ?

E : Aux États-Unis il y a beaucoup des compagnies qui dansent tous les styles différents de la danse classique, mais les styles les plus communs sont le ballet néoclassique et Balanchine. Au Japon, le style est encore néoclassique mais c’est plus influencé par les apprentissages russes.

T : Est-ce qu’il y a beaucoup d’institutions bien connues pour la danse classique aux États-Unis et au Japon ?

E : Oui, il y a des institutions bien connues dans les deux pays, mais il y en a plus aux États-Unis qu’au Japon. Ceci dit, il y a beaucoup de danseurs qui vont à l’étranger pour apprendre la danse classique ou pour travailler.

T : Où est-ce que la plupart de danseurs vont ? Est-ce qu’ils vont aux les mêmes pays ?

E : Aux États-Unis, ils vont souvent dans d’autres institutions américaines ou ils vont à Londres, Pays Bas, et en France. Au Japon la plupart des danseurs vont en Russie, Allemagne, France, et à Londres. Alors, les pays où les danseurs vont se chevauchent un peu, mais pas complètement.

: Pour finir, combien d’années les carrières des danseurs durent-elles ?

E : Pour la danse classique, c’est difficile d’avoir une carrière après un âge certain. Les carrières durent jusqu’à l’âge de 30-35 aux États-Unis et 40 au Japon.

Conclusion :  Les règles mondiales de la danse classique ne permettent pas beaucoup de variation dans l’enseignement du ballet. Ceci dit, les petites différences qui existent sont plus apparentes et elles créent de la diversité dans la danse classique. On sait que quand on regarde la danse classique à l’étranger, on verra les différences dans les âges des danseurs ou dans les styles de leurs mouvements.

Gastronomie : le Gibier

Un interview du Chef Masamichi par Haruka // Janvier 2018

Présentation de petit gibier, en attente d’être préparé, cuisiné et consommé (tableau de Tomás Yepes, XVIIe siècle).

A écouter ici :

A lire ici :

Bonjour à tous et bienvenue à « L’Aventure de la Cuisine » ! Je suis Haruka. Merci de nous rejoindre aujourd’hui. Dans notre émission, nous discuterons de gastronomie. Aujourd’hui nous présenterons le gibier avec Chef Masamichi, Chef exécutif de chez Paul, le restaurant bien connu à travers le monde avec trois étoiles Michelin.

Bonjour Masamichi ! Qu’est-ce que c’est le gibier en général ?

En général le mot gibier désigne la viande sauvage celle provenant d’animaux tués par des chasseurs.

En quoi est-elle différente des autres viandes ?

La différence c’est que le gibier a un gout sauvage, et qu’il est mangé après avoir été faisandé.

Donc, c’est spécifique en France ?

Oui. Autrefois, on la mangeait habituellement en hiver, mais aujourd’hui on en mange moins.

Pouvez-vous présenter les types ?

D’abord je vous présente les oiseaux. Le faisan, le pigeon, le pigeonneau c’est un petit pigeon et la bécasse, on l’appelle la reine des gibiers. Et ensuite, le cerf, le sanglier et le lièvre, surnommé le roi des gibiers.

Pouvez-vous nous donner un exemple de recette ?

Je vous présente la recette du « Lapin à la Cocotte », un plat traditionnel en France.

Faites revenir des lardons et des oignons dans une poêle, et ajoutez les morceaux du lapin. Incorporez du bouillon de bœuf, vin rouge, thym, persil, et une feuille de laurier. Laissez mijoter une heure. Ajoutez une pincée de sel et de poivre, et accompagnez avec une purée de pommes de terre.

Si vous avez envie d’essayer ce plat, venez dans notre restaurant chez Paul !

C’est parfait, très bien ! Merci à vous Chef Masamichi et à nos auditeurs, et à la prochaine !