2018 année Fourier

avril 8th, 2018

2018, année Fourier

le 21 mars 1768, il y a 250 ans, naissait Joseph Fourier

Pas de JPEG sans Transformation de Fourier !

Lors de la réception de leur prix, nombre de récipiendaires de prix prestigieux (prix Nobel, prix Abel, médaille Fields….) ont fait référence à Joseph Fourier. L’actualité, la   modernité, des méthodes de calcul développées par Joseph Fourier dans sa Théorie analytique de la chaleur, ont plaidé en faveur de l’inscription de la naissance de Joseph Fourier au rang des commémorations nationales 2018. (voir les pages correspondant à Joseph Fourier sur le site du mathouriste)

Au cours de l’année, plusieurs manifestions accompagnent cet événement, nous actualisons cette page au fur et à mesure des annonces. [voir en fin de page les manifestations échues à la date de mise à jour]

Auxerre : plaque sur la maison natale

 

Expositions

e’ ) Auxerre  mini-expo « Fourier 1768-2018 » au Muséum d’Auxerre, conçue par des élèves du lycée Fourier avec l’équipe du Muséum ; le dossier de presse de l’exposition est ici en .pdf . Les neuf panneaux sont aussi visibles ligne sur le site de la Ville d’Auxcerre. Jusqu’au 31 décembre 2018. Sur son site, la Bibliothèque municipale d’Auxerre, propose un diaporama pédagogique , le numéro 37 du ‘Courier de l’Egypte’ , ainsi que des liens vers quelques autres sites.

g) Du 6 juin au 20 juillet 2018, Paris

(Après report) Institut Henri Poincaré, Paris :  exposition « Fourier, de la Révolution Française à la Révolution Numérique » L’exposition est inaugurée le 5 juin 2018 à 18 h 30 à la bibliothèque de l’Institut Henri Poincaré (1er étage), 11 rue Pierre et Marie Curie, 75005 Paris. L’exposition est ouverte du 6 juin au 20 juillet 2018. Entrée libre. Du lundi au vendredi de 9h à 18h.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conférences

r) Lille, du 4 au 8 juin 2018, congrès de la Société mathématique de France : conférence de Bernard Maurey (Université Paris-Diderot) pour le 250ème anniversaire de Joseph Fourier au congrès de la SMF. Un bref aperçu de la conférence de Bernard Maurey le 7 juin se trouve ici.

s) 28 juin au 4 juillet à Arcachon

« Curves and Surfaces 2018 »

Conférence organisée par le groupe SIGMA (Signal-Image-Géométrie-Modélisation-Approximation) de la SMAI.

Les thématiques de l’analyse de Fourier seront en particulier représentées dans les exposés pléniers d’Emmanuel Candes (samedi 30 juin, 9h) et de Phillip Grohs (lundi 2 Juillet, 9h), ainsi que dans le mini-symposium « Advances on Prony’s methods » animé par Stéfan Kunis (samedi 30 juin, 16h).

Date et lieu : 28 juin au 4 juillet à Arcachon   https://cs2018.sciencesconf.org

t) 16 septembre 2018, Grenoble

circuit sur les traces de Joseph Fourier et des frères Champollion au cœur de Grenoble, le dimanche 16 septembre à 10 h 00 Circuit Sur les traces de Joseph Fourier et des frères Champollion au cœur de Grenoble, avec Pierre Blanc. 16 septembre 2018, Vieux Grenoble – Immeuble du 10 rue Chenoise Grenoble .

u) 6 octobre 2018, Auxerre

« Fourier l’Egyptien », conférence par Alain Cattagni, président de la Société des Sciences Historiques et Naturelles de l’Yonne.

Date et lieu : 6 octobre 2018 à 16h30 au 1 rue Marie-Noël, Auxerre.

v) 11 octobre 2018, Dijon  « L’héritage des outils de Fourier en Physique et en Astronomie »

Conférence organisée par la Société Française de Physique Bourgogne-Franche-Comté et la Société Astronomique de Bourgogne, avec le parrainage de l’Académie des sciences. Intervenants : Alain Bonnin, Patrick Flandrin, Vincent Boudon. Date, lieu et heure : 11 octobre 2018 de 14 h à l’Université de Bourgogne, Dijon.

j)  Lyon, MMI – report à l’automne de la conférence initialement prévue le jeudi 3 mai 2018, 18-20 h, Jean Dhombres, « La controverse sur les cordes vibrantes entre Euler, d’Alembert, et Lagrange » [conférence n°1] La Maison des mathématiques et de l’informatique, 1 place de l’École 69007 Lyon propose un cycle de quatre conférences indépendantes qui étaient prévues en mai et ont été reportées à l’automne (en raison de la réorganisation de la SNCF…) ;  téléphone : 04 72 43 11 80.

n) Lyon, MMI – report à l’automne de la conférence initialement prévue le jeudi 24/05/2018, 18-20 h, Jean Dhombres, « Les controverses sur l’œuvre de Fourier » [conférence n°3] La Maison des mathématiques et de l’informatique, 1 place de l’École 69007 Lyon propose un cycle de quatre conférences indépendantes ;  téléphone : 04 72 43 11 80   reportée à l’automne (en raison de la réorganisation de la SNCF…)

 

o) Lyon, MMI – report à l’automne de la conférence initialement prévue le jeudi 31/05/2018, 18-20 h, Jean Dhombres, « La présence de la pensée de Fourier aujourd’hui, en mathématiques et en physique » [conférence n°4] La Maison des mathématiques et de l’informatique, 1 place de l’École 69007 Lyon propose un cycle de quatre conférences indépendantes ;  téléphone : 04 72 43 11 80 reportée à l’automne (en raison de la réorganisation de la SNCF…)

Manifestations passées :

a) 7, 8, 12 et 19 février 2018, IHES, Bures-sur-Yvette  « Time-frequency localization and applications »

Leçons Hadamard par Ingrid Daubechies. « In this 250th anniversary year of the birth of Joseph Fourier, it behoves us to talk of frequency and spectral analysis! »  à voir en ligne!

b) 13 mars 2018, Paris : Joseph Fourier a été élu à l’Académie des sciences en 1817 et à l’Académie française en 1826. L’Institut l’honore d’un colloque :  « Fourier et la science d’aujourd’hui

Fondation Del Duca, 10 rue de Vigny, Paris 8e

Conférence-débat organisée par Patrick Flandrin et Jean-François Le Gall. Intervenants : Ingrid Daubechies, Bernard Derrida, Jean Dhombres, Gilles Pisier.

La vidéo des interventions est en ligne :

http://www.academie-sciences.fr/fr/Colloques-conferences-et-debats/fourier-et-la-science-d-aujourd-hui.html

 

c) 14 mars 2018, Auxerre

Le mercredi 14 mars 2018, à la salle du « 89 »  11 boulevard de la Marne, le mathématicien Cédric Villani a donné une conférence  : « De Fourier à aujourd’hui : comprendre le défi de l’intelligence artificielle. »

Cédric Villani à Auxerre

d) 15 mars 2018, 18 h, Lycée Fourier, Auxerre

Sous la présidence de Monsieur Latron, Préfet de l’Yonne et de Madame Partouche, Directrice Académique, représentée par monsieur Olivier Chollet, remise par messieurs Claude-Henri Chambault et Olivier Chollet du prix Joseph Fourier, à quatre élèves méritants des classes de terminales, sous l’autorité de monsieur Tadeusz Sliwa, Président de l’Association Joseph-Fourier.

e) 21 mars 2018, Auxerre

Auxerre, le Muséum.

Inauguration d’un parcours sur les traces de Joseph Fourier dans sa ville natale d’Auxerre.

L’exposition (pilotée par le Muséum d’Auxerre avec la participation des services culturels et patrimoniaux de la Ville) sous forme de parcours urbain accessible en permanence, permettant de découvrir les richesses du patrimoine auxerrois et la présence de Joseph Fourier, hier comme aujourd’hui. Elle est installée jusqu’au 31 décembre 2018.

 

e ») 21 mars 2018, Paris, 17 h : dépôt de gerbe sur sa tombe au Père Lachaise (Le Souvenir Napoléonien).

e’’’) 21 mars 2018, Paris, 18 h,  « Fourier et Napoléon », conférence par Jean Dhombres. Salle de conférence de la Fondation Napoléon, 7 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris. Salle limitée à 40 personnes, inscription obligatoire à :  paris.delegat[email protected]

f) Limoges, lundi 26 mars 2018, 18 h, salle Joseph STORCK, Lycée Gay-Lussac, 12, boulevard Georges Périn, Limoges – Inscriptions : 05 55 79 70 01.

Une conférence, autour de Fourier et la cristallographie, le lundi 26 mars, avec René Guinebretière qui a été  président de la Société de cristallographie. L’affiche d’invitation est ici ; on peut consulter le résumé de la conférence ici.

h) 5 avril 2018, Nancy 20 h 30 Amphithéâtre Botté IUT Nancy-Charlemagne, «Joseph Fourier, un scientifique prodigieux et un grand serviteur de l’Etat» conférence par Jean Dhombres. Vidéo Durée : 1 h 56 min

 

 

 

 

i) La dixième édition de Mathématiques en Mouvement s’est déroulér le samedi 7 avril 2018 à l’Institut Henri Poincaré. Comme les éditions précédentes, cette journée est organisée en collaboration avec Roger Mansuy et le séminaire Mathematic Park. Pour célébrer le 250e anniversaire de la naissance de l’immense mathématicien et physicien Joseph Fourier, c’est le thème « Fourier aujourd’hui » qui a été choisi pour articuler les exposés et table ronde de cette journée scientifique orchestrée par Stéphane Jaffard (UPEC). Il s’agira donc de considérer l’héritage mathématique de Fourier d’un point de vue historique, mais aussi d’en mesurer le caractère actuel, et bien sûr d’en explorer les applications. On trouve le programme à cette adresse sur le site de la Fondation Sciences Mathématiques de Paris (FSMP) ainsi que les vidéos des intervenants.

 

 

 

 

 

 

 

k) Amiens, mercredi 16 Mai, 10h00  : Jean-Paul Chehab : « Fourier en Musique » ; conférence donnée dans le cadre des Journées d’Informatique Musicale ; conférence ouverte à tous. On ne présente plus J. P. Chehab: beaucoup ont pu profiter de ses compétences en Maple ou Scilab, soit dans des stages, soit par ses documents de cours et TP, toujours  accessibles.

l) Lyon, MMI – Jeudi 17/05/2018, 18-20 h, Jean Dhombres, « Fourier revisite la notion de fonction en raison de son interprétation des séries qui portent son nom »

[conférence n°2] La Maison des mathématiques et de l’informatique, 1 place de l’École 69007 Lyon propose un cycle de quatre conférences indépendantes ;  téléphone : 04 72 43 11 80 reportée à l’automne (en raison de la réorganisation de la SNCF…)

m) Arras, 18 Mai, Arras, 14h30 : conférence d’Alain Juhel à l’Université pour tous :  Joseph Fourier, de la Révolution Française à la Révolution Numérique  (affiche, résumé).  avancée… à cause de la SNCF !

n) Lyon, MMI – Jeudi 24/05/2018, 18-20 h, Jean Dhombres, « Les controverses sur l’œuvre de Fourier » [conférence n°3] La Maison des mathématiques et de l’informatique, 1 place de l’École 69007 Lyon propose un cycle de quatre conférences indépendantes ;  téléphone : 04 72 43 11 80   reportée à l’automne (en raison de la réorganisation de la SNCF…)

p) Université de Zürich, samedi 26 mai 2018, 9 h à 13 h, symposium, ouvert en libre accès ; au programme :

– Fourier’s Life and the theory of Heat, Jan Lacki, université de Genève

Symposium à Zürich

– Fourier für Erleuchtete – Neues aus Optik un Photonik, Marhus Rossi AMS (Heptagon)

– Das Specktrum der Erde, Andreas Fichtner, ETHZ

– Schelle Fouriertransformation : Algorithmen, Implementierungen, Anwendungen, Parkus Pöschel, ETHZ

 

 

 

 

i) Paris, mercredi 30 mai 2018, inauguration d’une exposition « Fourier, de la Révolution Française à la Révolution Numérique » à l’Institut Henri Poincaré. Inauguration le mercredi 30 mai à  partir de 18h30 à la bibliothèque de l’Institut Henri Poincaré (1er étage). L’exposition est ouverte du 30 mai au 20 juillet 2018. Entrée libre. Du lundi au vendredi de 9 h à  18 h, 11 rue Pierre et Marie Curie, 75005 Paris.

 

q) Cap-d’Agde, jeudi 31 mai 2018 : conférence de Martin Andler: Joseph Fourier et les équations aux dérivées partielles de la Physique ( résumé) ; CANUM 2018 (Smai) .

du côté des éditeurs,

A) Une version tous publics de la vie de Joseph Fourier est disponible chez Lulu.com en format papier.

B) on peut consulter : http://www.mdpi.com/journal/entropy/special_issues/fourier

MDPI Entropy Special Issue – « Joseph Fourier 250th Birthday: Modern Fourier Analysis and Fourier Heat Equation in Information Sciences for the XXIst Century »

Guest Editors: Prof. Dr. Frédéric Barbaresco
 & Prof. Jean-Pierre Gazeau
.

For the 250th birthday of Joseph Fourier, born in 1768 in Auxerre, France, this MDPI Special Issue will explore modern topics related to Fourier Analysis and Heat Equation.

Modern developments of Fourier analysis during the 20th century have explored generalizations of Fourier and Fourier-Plancherel formula for non-commutative harmonic analysis, applied to locally-compact, non-Abelian groups. In parallel, the theory of coherent states and wavelets has been generalized over Lie groups. One should add the developments, over the last 30 years, of the applications of harmonic analysis to the description of the fascinating world of aperiodic structures in condensed matter physics. The notions of model sets, introduced by Y. Meyer, and of almost periodic functions, have revealed themselves to be extremely fruitful in this domain of natural sciences.

The name of Joseph Fourier is also inseparable from the study of the mathematics of heat. Modern research on heat equations explores the extension of the classical diffusion equation on Riemannian, sub-Riemannian manifolds, and Lie groups. In parallel, in Geometric Mechanics, Jean-Marie Souriau interpreted the temperature vector of Planck as a space-time vector, obtaining, in this way, a phenomenological model of continuous media, which presents some interesting properties.

A last comment concerns the fundamental contributions of Fourier analysis to quantum physics: Quantum mechanics and quantum field theory.

The content of this Special Issue will highlight papers exploring non-commutative Fourier harmonic analysis, spectral properties of aperiodic order, the hypoelliptic heat equation, and the relativistic heat equation in the context of Information Theory and Geometric Science of Information.

Fourier de site en site

mars 25th, 2018

Fourier de site en site

La conjonction entre l’actualité des recherches en mathématiques (deep learning), en sciences physiques (systèmes en équilibre, stochastique, …), en médecine (imagerie médicale), en astrophysique (ondes gravitationnelles), en cristallographie… avec le 250e anniversaire de la naissance de Joseph Fourier ont incité nombre de sites scientifiques à créer, pour 2018, des pages spéciales. Sans prétendre vouloir être exhaustifs, citons quelques unes de ces pages :

Les organes d’informations centrés sur Auxerre rendent aussi compte des événements à caractère grand public :

Auxerre-TV fait un honnête travail d’information

France Bleu Auxerre

    fait une présentation (assez légère) de l’enfant du pays ;

L’Yonne républicaine

    est attentive à l’actualité concernant cet enfant du pays.

Fourier à la une

mars 21st, 2018

Fourier à la une

de l’Yonne républicaine

Ce 21 mars 2018 est le 250e anniversaire de la naissance du physicien et mathématicien auxerrois, Joseph Fourier. Joseph Fourier n’appartient plus à Auxerre, Joseph Fourier n’appartient plus à la France, Joseph Fourier appartient à l’ensemble de l’humanité. L’importance du personnage a incité à inscrire cet anniversaire au rang des commémorations nationales pour l’année 2018 et logiquement, le quotidien régional diffusé à Auxerre, l’Yonne Républicaine titre à la une sur cet événement. Deux pages intérieurs sont aussi consacrées à l’illustre académicien, ainsi qu’une page de son site.

Yonne Républicaine 21 mars 2018

Le fait du jour :

Le mathématicien auxerrois Joseph Fourier est enterré à Paris

Quand Fourier perd la tête au Père-Lachaise

Insolite

On célèbre aujourd’hui même les 250 ans de sa naissance, à Auxerre. Le mathématicien et physicien Joseph Fourier (1768-1830) est enterré à Paris, au cimetière du Père-Lachaise. Sa tombe fait partie des nombreuses histoires racontées aux visiteurs : le buste qui y trône n’est pas le sien. L’Yonne républicaine s’est rendue sur place pour tenter d’y voir clair.

par Marc Chavasson

Avec 3,5 millions de visiteurs par an, c’est l’un des cimetières les plus connus et les plus arpentés au monde : le Père-Lachaise, à Paris, avec ses 70 000 sépultures alignées parmi un dédale d’allées pavées.

Sur 44 hectares, de nombreuses personnalités y reposent : Édith Piaf, Alain Bashung, Jim Morrison, Colette… Le long de l’allée des Acacias, au sein de la 18e division, se trouve la tombe de Joseph Fourier. La dernière demeure du mathématicien auxerrois est parfois citée par les connaisseurs des lieux pour son « buste-zombie ».

Un regard livide, un nez cassé, une oreille coupée

Effectivement, le face-à-face avec la sculpture peut en faire frémir plus d’un. Placé dans une alcôve, sur un bloc aux inscriptions trop érodées pour être bien lues, le visage de pierre semble surgir de la pénombre. Un regard glaçant, un nez cassé, une oreille coupée… « Ce n’est pas une beauté fatale. Il a pris quelques gnons », commente avec un ton amusé Régis Dufour-Forestier, le président de l’Association des Amis et passionnés du Père-Lachaise (APPL).

Ce septuagénaire connaît très bien « ce musée à ciel ouvert » pour le parcourir depuis l’âge de 16 ans et guider régulièrement des groupes dans ses méandres. « Fourier ? C’est un sourire pour nos visiteurs le buste fait partie des anecdotes qui alimentent les nombreuses histoires du Père-Lachaise et renforce son attractivité. « Et pour cause : ce buste en pierre un peu fatigué n’est pas celui de Fourier. C’est celle du docteur François Chaussier », révèle Régis Dufour-Forestier. Diantre ! Une usurpation d’identité en plein Paris.

Il faut prendre un peu de recul pour tenter de comprendre la situation. Les deux tombes sont situées à seulement dix mètres l’une de l’autre. Mis à part cette proximité, seulement deux points communs relient les deux hommes. Ils sont tous les deux nés en Bourgogne (Chaussier est natif de Dijon) et ont vécu à la même période, entre la fin du XVIIIe et de début du XIXe siècle. « Le vrai buste de Fourier a disparu depuis des lustres, poursuit le président d’APPL. Pour ma part, je ne l’ai jamais connu. » Celui de Chaussier s’est également volatilisé plus récemment. « Vous savez, dans ce cimetière, il y a parfois des plaques ou des fleurs qui vont d’une tombe à l’autre… La tête de Chaussier aurait été retrouvée dans les années 1980, entre deux tombes, avance Régis Dufour-Forestier. Ce sont des habitués du cimetière qui l’auraient retrouvé et remis sur la tombe de Fourier, bien protégé dans l’enfeu. Depuis elle y est restée. »

Aujourd’hui, la tombe est en déshérence

Certains passionnés de Joseph Fourier, dont l’Icaunais Tadeusz Sliwa, rêveraient de voir trôner de nouveau un buste représentant le mathématicien. « Aujourd’hui, la tombe est en déshérence : elle n’appartient à personne. Il faut trouver un ayant droit ou attendre que la mairie devienne propriétaire de ce monument, résume Régis Dufour-Forestier. Sinon, il n’est pas possible d’envisager de toucher à cette tombe.

Le long combat d’un Auxerrois passionné par Fourier

Depuis le 1er mars, un compte à rebours a été lancé. Le conservateur du cimetière du Père-Lachaise a officiellement constaté l’état d’abandon de la tombe de Joseph Fourier.

Un « ensemble penchant à gauche », des joints à refaire », un « chapiteau fissuré » et la « présence de parpaings posés derrière le monument » sont autant d’éléments pris en compte dans ce constat.

Dans trois ans, un second constat sera établi. En l’absence de remise en état de la sépulture par un ayant droit ou un descendant, un arrêté municipal prononcera sa reprise administrative. « La Ville de Paris disposera alors librement de l’emplacement. Elle pourra alors permettre à une association comme la nôtre de s’en occuper », explique Tadeusz Sliwa, le président de la société Joseph-Fourier, à l’origine de ces démarches administratives.

« Aujourd’hui, nous ne pouvons pas apposer de plaque sur la tombe. Nous pouvons juste déposer des fleurs ou des éléments temporaires mobiles. » Pour la société Joseph-Fourier, c’est une longe attente qui vient de débuter avant de pouvoir espérer remettre en valeur la dernière demeure du mathématicien icaunais.

REPÈRES

« Fourier a eu chaud ! ». La tombe du mathématicien auxerrois a échappé de peu à un accident tragique en ce début d’année. « Un arbre malade s’est effondré sur la tombe d’à côté et l’a fortement endommagé, explique Régis Dufour-Forestier. Fourier a eu chaud ! » sa tombe aurait pu être pulvérisée por le choc. Tout s’est en effet joué à quelques centimètres.

Fourier a eu froid aussi. « Joseph Fourier était atteint d’une curieuse maladie, raconte Régis Dufour-Forestier. Il avait froid même l’été. On pouvait ainsi avoir l’impression qu’il partait pour le Pôle Nord. »

Vive l’Égypte. Des cobras, des ailes, un soleil… La tombe de Fourier est un monument inspiré de l’Égypte antique. Fourier était en effet un passionné d’égyptologie. En 1798, il a été désigné pour participer à l’expédition scientifique en Egypte.

L’Égypte toujours. À côté de la tombe de Fourier, on retrouve celle de Champollion qui aurait formulé le souhait d’être enterré près de son ami et de son mentor.

Sur les traces de Fourier. Jusqu’au 31 décembre, le Muséum d’Auxerre propose tout un parcours urbain ponctué de panneaux pour mieux comprendre la vie et l’œuvre de Fourier.

Fourier en bulles. À l’initiative d’un professeur de l’institut Fourier à Grenoble, une bande dessinée pour le grand public doit sortir aux éditions Petit à Petit, à l’automne.

Fourier denté. En discussion avec la poste depuis un an, Tadeusz Sliwa annonce qu’un timbre à l’effigie de Joseph Fourier sera « édité en 2020 ».

-:-:-:-:-

L’événement est aussi relayé dans les journaux à diffusion nationale. Ainsi, cette annonce publiée dans Le Monde daté du mercredi 14 mars 2018 (supplément Science et Médecine p. 3) :

Le Monde – 14 mars 2018

EN L’HONNEUR DE JOSEPH FOURIER À PARTIR DU 14 MARS, À AUXERRE

Auxerre, sa ville natale, va honorer à plusieurs reprises le 250e anniversaire de la naissance de Joseph Fourier, mathématicien français de la Révolution :

– Cédric Villàni donnera le 14 mars (18 h 30, salle « Le 89 », boulevard de la Marne) une conférence « De Fourier à aujourd’hui : comprendre le défi de l’intelligence artificielle ».

– Une exposition, pilotée par le Muséum d’Auxerre sous forme de parcours urbain accessible en permanence, fera découvrir les richesses du patrimoine auxerrois et la présence de Joseph Fourier. hier comme aujourd’hui. Inauguration le 21 mars à 10 heures.

– Une mini-expo « Fourier 1768-2018 » au Muséum d’Auxerre (boulevard Vauban), a été conçue avec des élèves du lycée Fourier. Informations sur www. smf.emath.fr

FOURIER À PARIS AUSSI, LE 21 MARS : Le 21 mars, Jean Dhombres, historien des mathématiques, donnera à Paris 5e (Fondation Napoléon rue Geoffroy-Saint-Hilaire), une conférence « Fourier et Napoléon ». Inscription : [email protected] gmail.com

MATHÉMATIQUES ET ARTS, À PARIS DU 12 AU 23 MARS : La salle René-Capitant (près de la mairie du 5e) propose une exposition « Mathématique et arts » conçue par l’ESMA et deux conférences le 20 et 22 mars à 18 h sur les liens entre ces deux disciplines. mairie05-fo.paris.fr/actualites?page=2

« FRACTALES » AU CINÉMA À NANCY LE 28 MARS : La prochaine conférence du cyc1e « Mathématiques et société », en partenariat avec « Sciences en lumière », mercredi 28 mars à 18 h 30 (salle Raugraff, 13bis, rue des Ponts, Nancy) sera consacrée aux fractales, ces magnifiques objets mathématiques auto-similaires rendus célèbres dès 1975 par le mathématicien franco-américain Benoît Mandelbrot. La projection du film sera suivie d’un débat avec Julien Bernat et animé par El-Haj Laamri. Informations sur www.iecl.univ-lorraine.fr

 

Fourier encore

mars 17th, 2018

Fourier encore

Ce 17 mars 2018, on trouve deux mentions se rapportant à Joseph Fourier dans le quotidien auxerrois l’Yonne Républicaine. L’un est la relation un échange humoristique qui s’est déroulé au cours de la conférence de Cédric Villani le 14 mars 2018 :

YR 17/03/2018 p. 9

L’autre, plus sérieusement, est une information à propos d’un colloque qui se tiendra à Paris le 7 avril 2018. Ce colloque inaugure une exposition qui sera visible du 4 avril au 30 juin à l’Institut Henri-Poincaré.

YR 2018/03/17 p. 9

 

 

prix Joseph Fourier des lycéens

mars 16th, 2018

Le prix Joseph Fourier des lycéens

Lycée Joseph Fourier, 10-16 rue Raymond Poincaré, à Auxerre

 2018 : Le premier prix Joseph Fourier, du lycée d’Auxerre, encourage quatre élèves méritants du lycée ; par ordre alphabétique.… Candice, Gerson, Khalid, Lucas.

Remise du prix Fourier 2018

 

      Ce jeudi 15 mars 2017, c’est au cours d’une cérémonie sobre que fut solennellement remis à chacun des quatre lauréats, un prix venu souligner leur mérite. Les résultats scolaires ont compté, certes, mais pas seulement… le mérite implique un cocktail de diverses autres qualités pour former un ensemble équilibré difficile à caractériser.

      C’est le proviseur du lycée Joseph Fourier, M. Fabrice Rousseau, qui accueillit tout d’abord les participants invités à cette cérémonie ; le préfet de l’Yonne, M. Patrice Latron, souligna le plaisir qu’il éprouvait à prodiguer ces encouragements avant de laisser les donateurs récompenser les lauréats : pour le Rotary Club d’Auxerre, son Président, M. Claude-Henri Chambault et pour l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques de l’Yonne, son Président, M. Olivier Chollet de la Jousselinière.

Après la remise des prix, M. Chollet de la Jousselinière a remis au Président de l’Association Joseph-Fourier, M. Tadeusz Sliwa, un dossier rassemblant des documents relatant l’inauguration et le baptême, en mars 1968, du lycée Joseph Fourier.

Les participants, parmi lesquels M. le Maire d’Auxerre, M. Guy Férez, ont eu ensuite tout loisir de féliciter les quatre lycéens entourés de leurs familles et de leurs professeurs au cours de la réception qui clôtura la cérémonie.

YR – 19 mars 2018 p. 10.

 Le quotidien local, l’Yonne Républicaine, à rendu compte de l’événement dans son édition du 19 mars :

Quatre élèves méritants récompensés

Jeudi soir ou lycée Joseph-Fourier ont été attribués les prix Fourier à quatre élèves en fin d’études secondaires devant un aréopage de personnalités.

Dans le cadre de la commémoration nationale du 250e anniversaire de Joseph Fourier et sous l’autorité scientifique du président de l’association Joseph-Fourier, Tadeusz Sliwa, les prix Joseph-Fourier ont été décernés par deux organisations, en l’occurrence le Rotary-Club d’Auxerre et I’AMOPA (Association des membres de l’ordre des palmes académiques de l’Yonne).

Une scolarité exemplaire

Sur proposition du proviseur Fabrice Rousseau, quatre élèves de terminale ont reçu chacun un chèque d’un montant de 100 € ainsi que quatre entrées au musée des Arts et Métiers à Paris.

Claude-Henri Chambault, président du Rotary-Club d’Auxerre, a remis le prix à Lucas Louvard (terminale de maintenance des équipements industriels) et à Khalid Azzakhnini (terminale professionnelle électrotechnique), tandis que Olivier Chollet, président de l’AMOPA récompensait Candice Dolle et Gerson Pinto, tous deux de classe de terminale scientifique 2.

Ces prix ont distingué quatre élèves particulièrement méritants, qui ont fourni des efforts et montré un comportement exemplaire tout au long de leur scolarité fournissant ainsi un bel exemple de la devise « s’accrocher, jamais renoncer ».

À cette occasion, Olivier Chollet a remis à Tadeusz Sliwa une pile de documents relatant notamment la dénomination, en mars 1968, du lycée technique des Brichères, construit en 1963, en lycée Joseph-Fourier, complétant ainsi les archives de l’association.

 

Villani célèbre Fourier

mars 15th, 2018

Cédric Villani célèbre Joseph Fourier

(c) Wikipedia

C’est après une journée bien remplie, commencée au Palais-Bourbon, se prolongeant par une visite du centre historique d’Auxerre, avant une rencontre au Muséum avec les lycéens du Lycée Fourier, que le mercredi 14 mars, à la salle du « 89 », boulevard de la Marne, devant un public nombreux et attentif, dans le cadre des Ateliers d’Auxerre, Cédric Villani, a évoqué l’œuvre de Joseph Fourier.

L’apport de Fourier à l’établissement de l’âge de la Terre a permis à Cédric Villani de préciser l’originalité de Fourier dans le traitement des dérivées partielles. Les méthodes de Fourier, développées pour étudier la transmission de la chaleur, ont fondé l’analyse harmonique qui s’applique à la compréhension de nombreux domaines régissant les fluides et plasmas, la météorologie, la mécanique quantique… L’équation de la chaleur de Joseph Fourier est connue dans le monde entier. Elle a été utilisée ensuite bien loin de son cadre d’origine, ainsi, au début du XXe siècle Louis Bachelier a pu l’appliquer aux fluctuations des cours boursiers.

Les méthodes de Fourier s’appliquent aussi à l’écholocalisation, que ce soit dans l’étude du mode de guidage des chauve-souris, le sonar, le radar ou l’observation du corps humain par scanner ou IRM. Elles sont à l’origine de l’acquisition comprimée (compressed sensing / compressed sampling ou sparse sampling), une technique initiée notamment par Emmanuel Candès, permettant de trouver la solution la plus parcimonieuse d’un système linéaire sous-déterminé. Elle englobe non seulement les moyens pour trouver cette solution mais aussi les systèmes linéaires qui sont admissibles.

Beaucoup de ces recherches sont en cours de développement et s’appuient directement sur l’analyse harmonique qu’elles affinent (ondelettesDaubechies-, curvelets, ridgelets -Candès-).

 

L’interview accordée à l’Yonne Républicaine (voir édition du 15 mars 2018)

Le mathématicien et député LREM Cédric Villani était l’invité des Ateliers d’Auxerre, hier soir : « Fourier, à mon panthéon personnel », Romain Blanc, pour l’Yonne Républicaine

Cédric Villani à rempli la salle du «89 », hier à Auxerre, où il donnait une conférence sur le scientifique Joseph Fourier. Le mathématicien et député macroniste a accepté de répondre à nos questions. Sa conférence sur le scientifique auxerrois Joseph Fourier affichait complet. Le lauréat de la médaille Fields a conquis Auxerre, hier soir. Cédric Villani, mathématicien et député LREM, a accepté l’invitation formulée par Guillaume Larrivé (LR) dans le cadre des Ateliers d’Auxerre.

Entretien.

Auxerre, c’est la ville natale de Joseph Fourier. Que représente-t-il pour vous ?

Il est dans mon panthéon personnel. Fourier, pour moi, ça a d’abord été une théorie : les séries de Fourier. Son analyse a joué un rôle fondamental dans mes recherches. Aussi bien dans mes travaux sur la théorie des gaz que ceux sur la théorie des plasmas, qui m’ont valu la médaille Fields.

Imaginez qu’un petit génie comme Fourier soit des nôtres aujourd’hui. On est en 2018, le jeune Fourier quitte Auxerre… Et il va travailler dans la Silicon Valley, chez Facebook, non ?

Fourier avait une très forte conscience de la Nation, de l’intérêt public. Je suis sûr qu’avec les mêmes valeurs que Fourier, notre petit jeune très doué serait resté en France, avec l’idée de bâtir quelque chose pour son pays. Difficile de faire la comparaison dans un monde plus globalisé…

Mais celte fuite des cerveaux, elle existe…

Il ne faut pas se voiler la face. Il y a aujourd’hui une vraie fuite des cerveaux. II y a peu, c’était vers les grandes universités américaines. Maintenant, c’est plutôt vers les centres de recherche des grands laboratoires américains. Il est encore plus difficile de résister à cette concurrence, car vous Pouvez faire votre carrière au service de ces grands américains… sans même aller en Amérique. Vous pouvez rester dans votre ville européenne favorite : Paris, Londres ou Zurich…

L’un des enjeux de votre rapport sur l’intelligence artificielle, que vous allez remettre au Premier ministre, est de mieux s’armer face à cette concurrence ?

L’une de nos missions est de proposer des outils qui revaloriseront la carrière des chercheurs. Et qui feront que nos jeunes les plus doués seront fiers, auront les coudées franches pour travailler dans la recherche universitaire. Que l’on s’entende bien : il ne s’agit pas de faire la guerre aux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, ndlr). Il ne s’agit pas non plus d’interdire à nos chercheurs de partir : ce serait contre-productif !

Où en est votre rapport ?

L’essentiel est bouclé. Il aborde des questions telles que la politique industrielle, la politique des données, la confiance et l’éthique, la politique de formation, d’éducation, la politique de recherche ou encore l’impact environnemental.

C’est aussi une question d’argent,.. combien la France et l’Europe doivent investir sur l’intelligence artificielle ?

À n’en pas douter, ce sera une question d’argent. La France et l’Europe doivent investir pour ne pas décrocher. On est sur des budgets d’ampleur très différente. Par exemple, un budget de recherche est beaucoup plus petit qu’un budget de formation : avec 100 ou 200 millions d’euros par

an, en recherche, vous pouvez faire quelque chose de très bien. Pour la formation, c’est trop peu…

Un dernier mot sur Stephen Hawking, disparu hier. C’était le meilleur vulgarisateur ?

C’est sans doute le vulgarisateur qui eut le plus d’impact, d’écho au cours des dernières décennies. C’était un grand scientifique aussi. Remarquable par le symbole qu’il représentait : même paralysé, vous pouvez utiliser votre esprit pour changer le monde…

Fourier en sa ville

mars 14th, 2018

Fourier en sa ville natale

     Dans son édition du 14 mars 2018, le quotidien local, l’Yonne Républicaine, page 11, rend compte du programme prévu à Auxerre, sa ville natale, pour fêter le 250e anniversaire de la naissance de Joseph Fourier : une conférence, par Cédric Vilani, un prix pour quatre élèves méritants, une exposition, un parcours urbain.

YR, 14 mars 2018

Nous avons, de notre côté, présenté ce programme ici et souhaitons suivre sur ce site les manifestations au fur et à mesure de leur déroulement.

Fourier aujourd’hui

mars 14th, 2018

Fourier aujourd’hui

(un colloque à l’Institut de France)

Fourier aujourd’hui, page de couverture

C’est l’Académie des sciences qui ouvre les commémorations marquant le 250e de la naissance de Joseph Fourier avec un colloque qui se tient le 13 mars 2018 à la Fondation Simone et Cino Del Duca.

Ceux qui n’ont pu trouver place dans la salle de conférence peuvent se rabattre sur l’enregistrement vidéo de 138 minutes qui a été réalisé à cette occasion. Ce sont succédés Jean Dhombres, Bernard Derrida, Gilles Pisier, Ingrid Daubechies qui ont répondu aux questions de la salle où se trouvaient nombre de mathématiciens, enseignants et chercheurs de haut niveau.

L’initiative de ce colloque revient à Jean-Pierre Kahane (†) qui après avoir œuvré pour la reconnaissance de l’originalité et de la fécondité de la pensée de Fourier aurait été heureux de voir qu’il est aujourd’hui revenu au tout premier plan (Ingrid Daubechies notait qu’à l’instant où elle parlait, un tiers des ordinateurs en service dans le monde étaient occupés à calculer des Transformées de Fourier). Les débats ont montré que si la Transformée et les outils de Fourier étaient efficaces et incontournables, tout n’avait pas encore été découvert. Les recherches qui continuent sont riches de perspectives.

Fourier et le dessin s’anime

février 19th, 2018

Fourier… et le dessin s’anime.

 

Quand l’administrateur de ce site lit une phrase comme celle-ci sur un blog :

« Quand on voit cette animation [figure de gauche], on est en droit de ce demander par quelle sorcellerie une telle prouesse est possible ? Pour le savoir, il va falloir fouiller du côté des épicycloïdes et de la théorie de Fourier»

…il ne peut que se précipiter. Voici l’adresse, je vous laisse découvrir : ici .

http://eljjdx.canalblog.com/archives/2018/02/15/36145181.html

Merci à « El Jj » pour ce petit bijou.

L’étude des formes des trajectoires avec des épicycloïdes est un ancien problème d’astronomie. Aujourd’hui, l’étude des formes de courbes à partir de « descripteurs de fourier », qui possèdent des propriétés dites d’invariance, très prisées, ce notamment à des fins de reconnaissance automatique, est un domaine de recherche vivant voir des exemples ici.

 

 

 

Il est où Fourier

février 17th, 2018

Il est où Fourier ?

Cinq situations :

  1. La découverte d’une œuvre originale (huile sur toile, acrylique…). (Les musées offrent un large choix.)
  2. L’audition d’un concert symphonique.
  3. La conversation téléphonique au cours de laquelle votre fille vous a annoncé qu’elle voulait vous présenter un garçon que vous ne connaissiez pas, mais avec lequel elle avait l’intention de faire sa vie.
  4. Le roman qui vous a captivé et que vous avez lu tout au long d’une nuit.
  5. L’instant où vous êtes entré dans le scanner, alors que votre médecin était persuadé que vos symptômes étaient ceux d’un cancer.

Rien de commun entre ces situations si ce n’est qu’elles correspondent à autant de moments d’intense émotion. Comme notre propos n’est pas d’étudier vos émotions, je vous laisse imaginer des situations équivalentes où vous ne mettrez aucun affect.

Un lien

Chacune de ces situations est susceptible de faire intervenir une numérisation, c’est à dire, d’être associée à une succession de 0 et de 1 rassemblés en un fichier, que le premier ordinateur venu saura décrypter pour vous en restituer le contenu sur écran. L’image ci-dessous est une bonne représentation d’un tel fichier (‘carré noir’=0 ; ‘carré blanc’ =1).

L’explication du lien entre ces cinq situations et Fourier est à rechercher dans le Grand Dictionnaire Universel de Pierre Larousse (vers 1875) à l’article Fourier : « L’analyse mathématique doit à Fourier la découverte de la formule connue sous le nom de série de Fourier, qui permet de développer toute fonction quelconque analytique ou concrète, continue ou discontinue, variable suivant des lois quelconques dans certains intervalles, constante dans d’autres, etc., en une suite infinie de termes formés des sommes des sinus et des cosinus des multiples de la variable, affectés de coefficients convenables. »

Fourier n’avait aucune idée de ce que seraient les codes-barres 2D, Flash Codes, QR-codes ou autres Beetagg… mais, comme Larousse nous l’indique, l’outil qu’il a inventé pour étudier la transmission de la chaleur allait trouver dans l’étude des fonctions un terrain d’application illimité… or, un code-barres 2D est une fonction.

Paradoxe :

Le tableau, sa photo, s’imposent instantanément au regard ; l’audition d’une symphonie s’étale dans le temps. Tous deux sont susceptibles d’être numérisés de la même manière. Le flash-code, représentation d’une transformation de Fourier, peut être perçu instantanément comme le tableau, mais il peut aussi rendre compte d’événements qui s’échelonnent dans la durée : le coup de cymbale de la 137e mesure de la symphonie m’est proposé immédiatement dans le spectre de la Transformation de Fourier de cet enregistrement. Sans être chronologique, stricto sensu, une transformation de Fourier peut rendre compte d’événements qui se succèdent chronologiquement.

En guise de conclusion

Je ne m’offusque pas qu’on mette en doute mes qualités de dessinateur, j’invite donc chacun à découvrir l’œuvre originale de René Magritte : crée en 1929, elle est exposée au Musée d’art du comté de Los Angeles, il suffit de faire le voyage.

Le lien entre cette représentation et la véritable pipe qui a servi de modèle est le même qu’entre la Transformation de Fourier et la situation dont elle rend compte. Un siècle plus tard, les réflexions de Magritte sur la Trahison des Images restent d’actualité, tout comme la Transformation de Fourier, inventée il y a deux cents ans par Fourier. Lequel Fourier aurait eu 250 ans en 2018.

 

Notons encore que la Transformée de Fourier 2D est parfois utilisée en reconnaissance de patterns / motifs / textures.