Sur mon bureau, il y a…

Voici les outils que j’utilise au quotidien (dans cet article, je ne parlerai pas de tous les jeux, romans, manuels, affichages… que nous utilisons en classe constamment mais seulement des classeurs et cahiers spécifiques aux enseignants, qui trônent sur mon bureau et qui se baladent dans mon sac ) :

  • Un grand classeur, qui ne me quitte jamais, dans lequel je range mes progressions et mes séquences en cours.
  • Un agenda, dans lequel je note tous mes codes d’accès aux différentes plateformes, les dates importantes dans le calendrier et où je colle mon cahier journal.
    Je fais mon cahier journal sous word, un page pour la moitié de la semaine, ce qui me permet d’avoir une trame pré-établie et de faire quelques « copier-coller » quand le travail n’est pas fini.
    Voici, pour exemple, les pages des premiers jours : 2, 3 et 4 sept 5 et 6 sept
    et une page du mois de janvier : 27, 28 et 29 janv
    L’an dernier – et je vais réitérer cette année – j’ai opté pour l’agenda de l’enseignant d’Oberthur car, contrairement à d’autres, il a un calendrier spécifique à l’année scolaire (il n’est pas perpétuel). Il est assez fin, plutôt joli, avec une couverture solide en plastique et sa taille me permet de coller des feuilles A4 (en les recoupant un peu). En revanche, il n’y a pas 2 pages par semaine et je colle donc dans une partie des feuilles consacrées aux évaluations.

Les années précédentes, j’ai utilisé les agendas de Clairefontaine ou d’Oxford. Les deux sont relativement similaires. Le planning annuel est perpétuel mais on trouve bien 2 pages par semaine pour le cahier journal. L’Oxford a une couverture souple, le Clairefontaine une rigide et il est plus encombrant.

  • Un classeur du remplaçant.
    J’ai suivi les modèles proposés par les collègues du primaire pour créer ce classeur qui regroupe toutes les données utiles à un remplaçant mais aussi toutes mes progressions que je n’affiche plus, partant du principe que les murs doivent être réservés aux élèves (sans compter qu’en segpa, on peut être amené à changer de salle).
    Dans ce classeur il y a donc :
    – une présentation rapide de mon service, mes matières, les codes photocopieuses, mes coordonnées…
    – un tuto pour faire l’appel sur l’ENT,
    – la liste du matériel utilisé,
    – mon emploi du temps :  emploi du temps plan2019
    – la liste des élèves,
    – des informations importantes à propos des élèves (maladies, troubles spécifiques…), les élèves en inclusions ou avec EDT aménagé + EDT
    – les projets et progressions dans chaque matière,
    – les codes des élèves pour TACIT, code.org, learning apps…
    – le règlement intérieur.
    Voici les premières pages à compléter et modifier à votre sauce : composition perso vierge

J’utilise également :
– un grand cahier pour les réunions de synthèse et de coordination,
– un grand classeur pour le suivi individualisé des élèves où je range les fiches de renseignements (fiche renseignements) , les bilans, les évaluations, les rapports…


– le cahier de l’enseignant de Segpachouette (ultra complet, une merveille),
– les outils d’Aliénor,
– la trame du cahier journal de Ressources en Segpa.

Un commentaire

  1. Bonjour, enseignant en segpa, j’apprécie beaucoup votre méthodologie, car elle m’aide à mieux me projeter sur le déroulement de l’année scolaire, à mieux anticiper.
    Grand merci.
    Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *