Les conseils de coopération

Issus de la pédagogie institutionnelle, cités par S. Connac parmi les dispositifs développant l’autonomie et la responsabilisation des élèves, les Conseils de Coopérations peuvent nous aider à réguler les conflits qui règnent dans une classe. Car, c’est un fait, il y a des classes apaisées, sans problème, où le groupe paraît soudé, et il y a celles où chaque récréation se termine en disputes, difficiles à régler, et mettant à mal la plus inventive des séances. Or, dans grand nombre de SEGPA, le groupe classe de 6ème restera le même tout au long du collège. Impossible, comme dans les autres classes, de séparer ceux qui ne s’entendent pas.
Régler ces conflits n’est pas chose facile. Il faut à la fois s’intéresser aux difficultés comportementales individuelles et au groupe en lui-même. En équipe, on se penche donc d’une part sur le cas de chacun, cherchant au mieux comment l’aider pour qu’il apprenne à canaliser ses émotions : rencontres avec les parents, les anciens enseignants et autres partenaires, demandes d’aides extérieures…On ne peut faire l’économie de ces étapes.
Avec les Conseils de Coopération, on s’intéresse au groupe-classe. Ce sont des moments d’échange où l’on met à plat les problèmes essentiellement propres à la classe (mais pas que) en tentant de trouver, ensemble, des solutions. Les langues se délient, certains exposant leurs difficultés, les élèves prennent conscience qu’ils partagent des angoisses, qu’en tant qu’élève de SEGPA ils ont tous une difficulté et que, la solidarité dont ils peuvent faire preuve, fait leur force. En tant qu’enseignant, on observe le président de séance distribuer la parole avec une grande équité, on les voit enfin s’écouter et argumenter avec une maturité dont on ne le croyait pas capables. Des moments de grâce qui nous font nous demander pourquoi nous n’avons pas mis en place ces réunions plus tôt.

Pour en savoir plus, vous pouvez consultez ce document de l’OCCE.

Concrètement, ces conseils devraient avoir lieu toutes les semaines. C’est ce qui se fait dans les classes de primaire mais également dans certaines SEGPA. Cela dit, n’ayant pas le groupe sur le même volume horaire que nos collègues du 1er degré, je me dis qu’organiser un conseil une fois par mois serait déjà pas mal (ce qui équivaut aux 10 heures de vie de classe). Et rien n’empêche d’en organiser un en urgence si besoin.

Pour la mise en place, j’ai trouvé différents outils sur le blog Des yeux dans le dos qui m’ont enthousiasmée…et que je n’ai finalement pas utilisés. J’ai toujours du mal à travailler avec les documents des autres…je pense qu’on est tous un peu comme ça. Cela dit, ils permettent de bien clarifier le dispositif.
J’ai donc préparé un power point pour présenter les principes de ces conseils à mes élèves et ils ont simplement écrit leurs doléances, envies et autres suggestions sur une feuille de brouillon.
Mon Power point : Conseil de coopération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *