Le parkour

Je vous ai déjà présenté le Chase tag il y a maintenant quelques semaines. Voici le moment de vous proposer une autre version en extérieur plus sportive : le parkour !

Le parkour abrégé en « PK », appelé aussi en français « art du déplacement » ou ADD est une activité très sportive, et acrobatique aussi, qui consiste à franchir des obstacles, urbains ou naturels, avec des mouvements rapides et agiles. Un mélange de course à pied, sauts, gestes d’escalade,  de déplacements en équilibre, etc.  Sans l’aide d’aucun matériel. Les pratiquants de ce sport sont des « traceurs ». Le parkour, qui a pour concept le franchissement d’obstacles et le déplacement agile, existe depuis toujours. Ces techniques de franchissement font notamment partie de la pratique de certains arts martiaux, de la gymnastique ou des entraînements militaires : le fameux « parcours du combattant », au sens propre.

Sculpture d’escalade – Courcouronne
@Licence Creative Commons

Quelle est l’origine de ce sport ?

À la fin des années 1980, un groupe d’adolescents commence à s’exercer autour d’Évry, Lisses (91) et Sarcelles (95). Leur entraînement est axé autour de jeux d’agilité et de force, de défis pour devenir plus forts physiquement et mentalement. David Belle est reconnu comme le créateur du parkour au début des années 1990. Le lieu le plus emblématique de cette activité est alors la Dame du Lac, une sculpture qui est une œuvre d’art et à l’époque un lieu d’escalade. Cette œuvre orne le parc d’Évry-Courcouronnes (aujourd’hui un lieu interdit à l’escalade). En 1997, un groupe se forme. Il est composé des membres les plus « acharnés » au nombre de 9 : Charles Perrière, Chaud Belle Dinh, David Belle, Guylain N’Guba Boyeke, Laurent Piemontesi, Malik Diouf, Sébastien Foucan, Williams Belle et Yann Hnautra. Ils prennent comme nom de groupe «Yamakasi ». En 1998, David Belle et Sébastien Foucan quittent le groupe et en refondent un autre nommé «la relève». Ce duo participe à la médiatisation de cette discipline. Les sept autres membres de «Yamakasi» popularisent le parkour en 2001 avec leur film «Yamakasi», et enfin le dernier cofondateur, Sébastien Foucan, quitte « la relève » et participe en 2003 au documentaire de la BBC (Jump London) qui fait découvrir la discipline aux Britanniques (sous le nom «parkour», free running).

Parkour Banque d'images et photos libres de droit - iStock

Comment ce sport a-t-il été popularisé ?

Dès 2004, cette discipline devient un phénomène mondial grâce aux époustouflantes images de ce sport et aux nombreuses vidéos et films qui le subliment. À la même époque, cette pratique gagne les gymnases et une variante plus acrobatique fait son apparition, le free running.

Dès 2017, le parkour devient une discipline scolaire enseignée au Danemark.

En France, depuis décembre 2011, la pratique du parkour et du « free run » dispose d’une fédération officielle.

Maintenant que vous savez (presque) tout sur ce sport urbain, mais pas que…, il ne me reste qu’à vous souhaiter de beaux parcours (parkour)… de découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *