Salon de l’automobile de Genève 2018 : stop aux clichés sexistes

Mercredi 14 mars 2018. Une journée passée au Salon de l’automobile de Genève avec un angle de vue particulier : la question de l’égalité homme-femme dans le monde -a priori très sexiste- de l’automobile. Hôtes et hôtesses, personnels d’entretien, visiteurs et visiteuses : les clichés sont-ils en train d’évoluer ?

Peut-on aimer le domaine automobile en tant que fille ? Un véhicule est-il mieux mis en valeur s’il est présenté par une -jolie- femme ? Y a-t-il un rapport entre la longueur des robes et la puissance des moteurs ? Les hommes refusent-ils d’épousseter des carrosseries rutilantes comme leurs consœurs ? Le salon de l’automobile de Genève a commencé à répondre par la négative à toutes ces questions lors de l’édition 2018. En effet, dès l’arrivée à Palexpo, des écrans dynamiques annoncent en français, anglais et allemand, que, désormais, les hôtesses sont présentes sur les stands pour montrer les véhicules… plutôt que leurs jambes.

Look chic et sport

Hôtesse en tenue élégante et sobre…

Déclinaison mixte pour une ligne commune : pantalon et accessoires de couleur jaune…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est la nouveauté de cette édition suisse. La plupart des constructeurs présents au Salon ont opté pour un dress code unisexe, ou ont proposé aux hôtesses vêtues de robes des chaussures à talons plats, des bottines, bref, des souliers confortables et non plus des talons aiguilles… Une véritable tendance même si certaines marques sportives entretiennent encore le cliché de la femme-objet, arborant une tenue très sexy, prenant la pose assise sur un châssis de voiture rapide et prestigieuse…

Cliché d’un cliché…

Autre révolution : femmes et hommes en proportions égales astiquent régulièrement les carrosseries brillantes mises à mal par les doigts des visiteurs et visiteuses ouvrant et fermant régulièrement les portes des véhicules de démonstration.

Séance époussetage de berline…

Homme qui ménage une voiture

Woman in black pour traquer les traces…

Lustrage au masculin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, les visiteuses passionnées d’automobiles côtoient les messieurs sur les stands des constructeurs, intéressées par les performances et caractéristiques techniques des véhicules et pas seulement par la couleur de leur carrosserie ou la qualité des tissus intérieurs !

Hommes et femmes avec l’automobile pour passion…

Pour fréquenter régulièrement le Salon de Genève, l’année 2018 marque un véritable changement dans la démarche. Effet de mode ou réelle prise de conscience, les éditions suivantes devraient confirmer cette tendance #Stop aux clichés (sexistes) ! La seconde révolution est aussi environnementale et connectée… mais il s’agit d’une autre dimension…

 

par Kmie (texte et photographies)

Une réflexion au sujet de « Salon de l’automobile de Genève 2018 : stop aux clichés sexistes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *