Ma petite méthode de grammaire

Pour réinstaller une notion de grammaire je ne suis pas de méthode « classique » – même si je leur reconnais énormément de qualités – pour éviter que mes élèves aient le sentiment de refaire ce qu’ils ont vu en primaire. J’ai donc ficelé une approche qui se base sur la méthode déductive de Britt-Mari Barth : mettre en évidence tous les « attributs » d’un concept en l’abordant à partir d’exemples « oui » et d’exemples « non ».

Autrement dit, pour réinstaller le concept d’adjectif, je propose aux élèves une série de phrases où l’adjectif est souligné en leur demandant dans un premier temps d’essayer d’identifier le concept puis de répondre à 4 questions qui permettent de mettre en évidence ses attributs (Où se trouve-t-il dans la phrase ? Trouve des astuces pour le reconnaître, précise s’il a des caractéristiques particulières, donne des exemples).
Les élèves travaillent par groupes, ils doivent se baser sur les exemples proposés mais font également appel à leurs connaissances antérieures. En début de 6ème, les notions sont très simples mais après des années de galères, ils apprécient d’être en réussite et de pouvoir participer activement dans une situation de recherche.

Voici pour exemples les documents que je propose pour aborder le concept d’adjectif :
– les exemples (seulement des exemples « oui ») : exemples
– la carte mentale à compléter par groupe (format A3) qui servira ensuite de mémo lors de la mise en commun (format A5) : carte mentale

Après la mise en commun, on fait un petit exercice en direct où les élèves piochent une carte et identifient l’adjectif dans la phrase.
Je propose ensuite des exercices d’appropriation (mais sont-ils indispensables ?…) et le système des ceintures.
Exercices d’appropriation (très largement inspirés de ceux de ressources en segpa) : g-adjectifs-qualificatifs-1 bis g-adjectifs-qualificatifs-1 (je propose 2 niveaux).
J’ajoute une affiche (qu’ils utilisent souvent davantage que leur mémo) : affiche perso

Le concept est enfin rebrassé toutes les semaines lors d’un rituel d’analyse de phrase (nous mettons un rond vert sous les adjectifs).

 

 

2 commentaires

  1. Bravo, c’est une super méthode ! Je bosse en Segpa et j’ai essayé la méthode de Britt-Mari Barth en géométrie (pour les hauteurs, les médiatrices etc…). Les élèves ont bien accroché. Je pense que je vais essayer en grammaire cette année. Petite question : utilises-tu leurs erreurs (des erreurs passées) pour les exemples « non » ?
    Merci pour le partage et bravo pour ton travail ! Bonne continuation.

    • Merci pour ton sympathique commentaire.
      Pour répondre à ta question, non je n’utilise pas leurs erreurs car j’utilise beaucoup cette méthode en début d’année pour réintroduire des notions basiques comme le nom, l’adjectif…et je n’ai pas encore assez de recul à ce moment là.
      Bonne suite de vacances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *