Usage des plantes au Moyen Âge – graines de l’année 2016-2017

Le Moyen Âge fait un grand usage des plantes. Elles sont médicinales, tinctoriales, textiles ou alimentaires, parfois tout à la fois !

Voici la liste des usages établis par les Recherches archéologiques girondines pour les graines de l’année scolaire 2016-2017 :

Acanthe (ornementale et médicinale) : servait à soigner les blessures, les brûlures.

Benoite (médicinale) : nombreuses vertus médicinales, digestif, antispasmodique, sédatif, utilisé contre les fortes fièvres.

Bleuet (médicinale et ornementale) : usage externe pour ses propriétés ophtalmiques (plante entière).

Épeautre (alimentaire) : Abandonné progressivement au profit des blés froment pour des raisons de rendement. Son grain vêtu impose un travail de transformation.

Fenugrec (alimentaire et médicinale) : recommandé contre une multitude de maladies, remède externe ; complément diététique de haute valeur, anti-asthénique, favorise la prise de poids.

Giroflée (ornementale)

Lin (alimentaire, textile et médicinale) : ses graines ont des propriétés laxatives. Les semences ont été utilisées comme aliments.

Maceron (alimentaire et médicinale) : feuilles et racines comestibles. Détrôné à partir du XVIe siècle par le céleri. Propriétés diurétiques et apéritives.

Nielle (toxique) : graines toxiques (elles pouvaient empoisonner le pain).

Nigelle (aromatique, ornementale et médicinale) : l’odeur de ses graines rappelle celle de plusieurs aromates : carvi, cumin, etc. ; diurétique, vermifuge, maladies du foie et de la rate.

Pastel (tinctoriale et médicinale oubliée) : cicatrisante, anti-hémorragique, vermifuge, plante tinctoriale (bleu).

Pois chiche (alimentaire et médicinale oubliée) : si on a de la fièvre, faire cuire des pois chiches sur des charbons ardents et les manger ; nombreux emplois médicinaux (fébrifuge et analgésique).

Rose trémière (ornementale)

Saponaire (herbe à savon et médicinale) : asthénie, dépurative. Elle contient des saponines qui émulsifient les graisses.

Plante, Recueil d’herbes et de médecine, fin du 12e siècle, Londres, British Library, Sloane 1975

 

Bientôt de nouveaux articles sur les propriétés des plantes, avec l’aide des classes !

Laisser un commentaire

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.