Dopamine, web série d’Arté : pistes pédagogiques

Non classé 0 commentaire

Dopamine Arte 

présentation de la série par une formatrice de Canopé

La série

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-017841/dopamine/

Je me suis inscrite courant avril à un des ateliers animés par Canopé, une  présentation d’une durée de 30 minutes, pour comprendre la ressource  Dopamine,  la nouvelle série web TV d’Arté, pour travailler l’attention en classe.

Je connaissais déjà Dopamine, et j’avais utilisé le support Dopamine /Snapchat lors d’une séance avec les élèves d’une sixième. Ce n’était pas le seul support. Dans un premier temps, les élèves ont vu une vidéo du Roi des rats, les résultats d’une enquête de deux semaines sur « snap » : liste de toutes les arnaques et «  fake » sur Snapchat ! L’épisode de Dopamine comme prévu, a marqué mes élèves.

Ceux-ci ont bien compris que Snapchat utilisait la dopamine pour les rendre « accros », dépendants. Ils ont également appris que leur cerveau d’adolescent les rendait plus fragiles.

La présentation de la série

J’ai pris peu de notes pendant cette formation surtout focalisée sur Snapchat et Instagram. Notre interlocutrice a bien démontré comment la série Dopamine travaillait avec les codes de Snapchat et d’Instagram. Effectivement , les élèves sont séduits par les qualités de la série : montage, générique, design, commentaires…

La présentation était brève mais la discussion s’est prolongée. 30 minutes, c’est peu mais l’enjeu était plus de cerner les enjeux que l’on pouvait exploiter en EMI.

Les outils pédagogiques : Dopamine est co-produit par Canopé avec Arte. Canopé a réalisé un livret pédagogique : La course à l’attention.

Les enseignants ont des pistes pédagogiques clés en mains.

L’enjeu le plus pertinent pour nous professeurs documentalistes serait de travailler avec les élèves sur la maîtrise de l’attention.

Comment maîtriser son attention avec les outils numériques, les applications ? Dopamine est utile pour démontrer aux ados que leur attention devient pour les industries du numérique un objet économique. Dopamine travaille sur des concepts .Avec nos classes, nous pourrons conceptualiser les enjeux des applications que nos élèves utilisent quotidiennement ; sans recul.

Dopamine aborde d’autres concepts : la validation et la comparaison sociale. Les apprentissages vicariants. Dopamine, qui bénéficie d’un excellent montage utilise aussi tous les codes des ados et des applications mais démontre que les moyens techniques déployés par les applications sont mis en œuvre pour les rendre accros. L’originalité de cette série c’est de faire comprendre aux ados toutes les stratégies de neuro marketing des industries culturelles.

L’entrée par les concepts est donc pour les enseignants une piste très intéressante pour travailler l’EMI.

Cette série nous permet d’éviter des formations aux réseaux sociaux qui se contenteraient de former les élèves à la compréhension et à la lecture des règles de confidentialité d’un RS.

Ce qui a été évoqué aussi par notre formatrice, ce sont les règles de confidentialité de Snapchat : elles sont plus faciles à lire par des élèves de collège que celles des autres RS prisés des ados. Nous savons bien que Snap et Instagram ( et aussi Tik Tok ) sont dans le top des ados. On peut le déplorer Justement Dopamine est efficace parce que la série ne met pas en garde notre public ( discours peu efficace) mais dévoile les intentions des industries du numérique de rendre les enfants captifs pour faire des bénéfices économiques. Ceux-ci ont ainsi conscience d’être des proies, d’être utilisés.

La viralité

Autre piste intéressante : le #. Son statut n’est pas le même sur Instagram et sur Snapchat.

Sur Instagram, les élèves se sentent protégés lorsqu’ils ont un compte « privé » même si nous savons que sur Internet, rien n’est privé tout est susceptible de devenir public. Or, sur Instagram, le # est viral. Publier une photo avec un hashtag, lorsque l’on a un compte privé, rend la photo publique. Donc celle-ci peut se promener sur le web et être partagée des millions de fois. C’est le but du hashtag : donner de la visibilité, rendre viral un contenu. Le compte peut rester privé pour les autres contenus mais ceux qui sont mis en ligne avec le «  sont publics. Sur Snapchat le # n’existe pas. C’est aussi une piste pédagogique à travailler avec les élèves.

Enfin, sur Snapchat, l’éducation nationale a un flux ouvert. On peut le consulter avec les élèves Il y a des possibilités de séances pédagogiques sur le thème de l’information sur Snap. D’ailleurs, lors de la séance 1 d’un stage de documentalistes à Lille, avec mon binôme, nous avons planché sur une séance s’informer avec les RS : Twitter et Snapchat. Thème : le coronavirus (juste avant le confinement). Le journal Le Monde partage un flux d’information sur Snapchat : c’est une piste pédagogique. (voir à ce sujet mon billet de blog suivant, sur une séance en lycée sur ce thème).

Enfin, je vais ajouter une sitographie avec des liens vers des ressources pédagogiques.

Françoise Grave

Professeur documentaliste

Collège Camille Claudel

59650 Villeneuve d’Ascq

Tags :

piratage facebook:le like jacking

Piratage informatique 0 commentaire

livre blanc de l’éditeur antivirus Bitedefender: les like-jacking sur facebook.

http://www.commentcamarche.net/news/5857406-les-arnaques-2-0-avec-facebook?utm_source=benchmail&utm_medium=ML490&utm_campaign=E10212107&f_u=22475943

Tags : ,