Joy Sorman remercie la Première L

Chers élèves du lycée Rascol,
tout d’abord je m’excuse de ne pas avoir pu vous rencontrer cette année, je le regrette vraiment, et je vous remercie pour votre générosité, et surtout je salue votre talent ! tous ces signes que vous m’avez envoyés et surtout l’incroyable profusion des formes artistiques que vous avez explorées – le dessin, le son, le théâtre, l’image, la critique littéraire, l’écriture documentaire… – m’ont impressionnée. Vous avez fait un travail énorme.
J’ai constaté que Paris Gare du Nord en particulier vous avez beaucoup inspirés, et je remercie aussi ceux qui se sont attelés à des critiques et lectures très détaillées de mes autres textes.
Ce qui m’a frappé c’est d’abord la précision de votre travail, on sent que vous avez pris le temps – et le temps c’est la clé de l’écriture, écrire c’est une histoire de durée, de prendre le temps à rebours, c’est contrarier nos emplois du temps serrés -, vous avez pris le temps de regarder, écouter, sentir ce qui se passait autour de vous, en observant patiemment, en affûtant votre regard comme des chasseurs. Et en prenant le temps de regarder votre environnement, l’extérieur, c’est aussi à l’intérieur de vous-mêmes que vous avez regardé, dans ce double mouvement d’observation. Comme si vous aviez observé aussi vos propres pensées (parfois politiques, parfois poétiques), vos propres émotions se former à l’intérieur de vous mêmes.
Ce double regard, intérieur, extérieur, c’est fondamental dans l’écriture (et la lecture…, ça va ensemble, toujours), et vous l’avez incroyablement saisi !

Dès que j’aurai un peu plus de temps je répondrai à chacun individuellement, mais je voulais vous faire ce petit signe et surtout vous souhaiter bonne chance pour le bac français !
A bientôt
Joy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *