Le plan du jardin

Choix du plan du jardin

La disposition retenue est celle de rectangles bordés soit de santoline, soit de buis. La santoline a été choisie par P. Lieutaghi à Salagon pour sa croissance rapide et son aptitude à la taille.

Le Jardin de Sallebruneau

Le Jardin de Sallebruneau

Le jardin est entouré par des murets à l’image des jardins médiévaux qui sont toujours clos de murs ou de haies :

  1. pour des raisons matérielles, afin de protéger les cultures des animaux sauvages ou domestiques, des maraudeurs et du vent,
  2. pour des raisons symboliques : la clôture délimite un espace sacré, le jardin bien clos ou hortus conclusus.

Plusieurs possibilités de répartition des plantes dans les rectangles ont été choisies :

  1. Association des plantes par familles botaniques : les Composées, les Ombellifères, etc.
  2. réunion des plantes cultivées au Moyen-Age à celles qui étaient récoltées à l’état sauvage,
  3. Rapprochement des plantes suivant leurs utilisations médicinales. On distinguait ainsi quatre grands groupes : celles retenues pour traiter les fièvres et les refroidissements, les plantes des femmes, celles destinées à soigner les maux de ventre ou faciliter la digestion, enfin celles aptes à favoriser la cicatrisation ou à résorber les traumatismes.
  4. Présentation des plantes  de manière harmonieuse en jouant sur les différentes tailles, le fait qu’elles soient annuelles ou pérennes, etc.

Nous avons adopté pour chaque rectangle l’une ou l’autre de ces dispositions. Chacun contient 4 à 5 plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.