Un habitat nomade

Je vois un camp de nomades installé sur une plaine devant des montagnes. Les monts de ces montagnes sont recouverts de neige car elle sont en altitude. La plaine que j’ai relevé tout à l’heure est immense. Je suppose qu’elle fait plusieurs hectares. Ces nomades sont des Mongoles. Ils s’installent temporairement dans un lieu et repartent quand ils le veulent car ils ont des fois épuisé toute leur nourriture. Leurs élevages (qu’on voit en arrière plan sur l’image) ont consommé toute l’herbe dans la région. Leurs habitations sont des yourtes. Ces yourtes sont démontables car il faut qu’ils emmènent avec eux parce que ça prend beaucoup de temps pour en reconstruire une. On voit qu’elles sont démontables car elles ressemblent à des tipis et que les tipis sont des bâtons avec un tissu posé dessus et attaché avec des cordes sur les bâtons de bois.

Sources : Manuel Magnard 6è, 2016, document 3 page 181

HANNI Tina

Le port de Singapour


Le lieu de cette photographie est Singapour, je ne connais pas l’auteur mais il montre un message, c’est que dans ce pays il y a des gens qui font ce métier (marin). La photo date des années 2015-2016.

Je vois 11 messieurs habillés de la même façon. Derrière eux il y a un bateau, il y a plusieurs conteneurs. Ils sont en train de tirer une corde. Le bateau est bleu. Les hommes portent un casque et un gilet si jamais ils tombent à l’eau. Ces gilets sont oranges et leur tenue est jaune pour qu’on les voit la nuit. Ils font du transport de marchandise. On ne sait pas ce qu’il y a dans les conteneurs.

Cette photographie nous apprend sur ce territoire que les habitants font du commerce de marchandises qu’ils vendent grâce à des conteneurs.

Source : Manuel 6ème, Magnard 2016, 258

Kais Gadany, 6ème, 2017