A 90 ans, Mickey est un jeune vieux !

Mickey est le plus connu et le plus populaire personnage de dessin animé de tous les temps. Il est « né » en 1928. Pour célébrer ses 90 ans, revenons sur l’histoire de la souris la plus célèbre au monde et de son créateur Walt Disney, dessinateur à l’origine d’un empire culturel et financier…

Lorsque Walt Disney travaillait au Kansas, son premier studio était envahi par de petits rongeurs. Il prénomma Mortimer une de ces souris assidues : le premier « nom » de Mickey Mouse ! L’épouse de Walt Disney trouvait que le prénom de Mortimer était trop long : elle « rebaptisa » la souris en celui de Mickey. La légende et la mascotte de Disney étaient nées !

Mickey possède plusieurs traits de caractères : il est le plus souvent poli, attentionné, joyeux, joueur, intelligent, amical, aventureux… Bref, le parfait représentant de Walt Disney. Mickey Mouse incarne un personnage gentil, devenu et reconnu à travers le monde comme le symbole officiel de The Walt Disney Company. Depuis sa naissance en 1928, il a enchanté le public de tous les âges et a subi plusieurs changements graphiques pour rester au goût du jour et des modes…

De Mortimer à Mickey 2:0

Même si Mickey est âgé de 90 ans, il a su rester à la page. Parions que pour son centième anniversaire la souris la plus célèbre de la planète Disney restera aussi jeune d’esprit que ses lecteurs et admirateurs…

Indochine : ce n’est plus un pays, c’est un groupe de légende !

Le célèbre groupe de rock français Indochine revient sur scène. Depuis le vendredi 8 septembre dernier, l’intégralité de son treizième album intitulé « 13 »  a été dévoilé et le single La vie et belle est déjà un succès. La grande classe !

En 1981, quatre copains créaient Indochine. On les connaît alors pour leurs tubes  L’aventurierTrois nuits par semaine, Tes yeux noirs ou encore Kao Bang… En 1982 le groupe devient l’idole des collégiens et des lycéens français. Ensemble, les quatre « mousquetaires » (!) sortent cinq albums avant de connaître des départs au sein du groupe. Une fois Dominique et Dimitri partis, Indochine fonctionne désormais en duo : Nicola Sirkis et son frère jumeau Stéphane. Mais Stéphane Sirkis meurt d’une hépatite foudroyante en 1999… et le groupe n’en est plus un…

2017 le grand retour et 2018 la grande tournée !

Indochine a lancé sa tournée 13 Tour 2ème vague qui est prévue entre le 10 février et le 8 décembre 2018. Je vous propose un retour sur le concert à Montpellier du 4 mars dernier grâce au témoignage de mes deux envoyés spéciaux personnels !

Le groupe mythique était en concert à l’Aréna de Montpellier en ce premier samedi soir du mois de mars. Un show prévu initialement vendredi, mais reporté à cause des intempéries. Cela n’a pas empêché Nicola Sirkis et ses musiciens d’enflammer la salle comme on peut le découvrir dans l’article de France 3 Occitanie à retrouver ici.

Indochine est l’un des seuls groupes à avoir rempli deux fois le stade de France. Il est aussi un des rares groupes à réunir plusieurs générations !

ON ADORE !

 

Les Jeux Olympiques d’hiver 2018

L’équipe française olympique a remporté quinze médailles aux Jeux Olympiques d’Hiver de PyeongChang dont cinq en Or,  quatre en Argent et six en Bronze… Aussi bien qu’aux JO de Sotchi en 2014, mais pas mieux… Profitons-en pour un retour tout schuss ! sur l’histoire des JEUX OLYMPIQUES D’HIVER.

La minute encyclopédique :

Plus récents que les J.O. d’été, les Jeux Olympiques d’hiver sont organisés depuis 1924. Ce sont deux Français qui ont eu l’idée d’organiser  les Jeux Olympiques d’Hiver.
Les premiers Jeux d’hiver se sont déroulés en France, à Chamonix.
Seize pays y étaient représentés et près de 300 sportifs y ont participé.
Le patinage artistique et le combiné nordique, ainsi que le hockey sur glace, le curling, le ski de fond et le bobsleigh faisaient déjà partie des épreuves…

Ces Jeux ont fait rentrer les sports d’hiver dans la famille olympique même si les épreuves hivernales comptent moins de disciplines que les Jeux Olympiques d’été. Dix-huit disciplines pour les Jeux Olympiques d’Hiver contre quarante-deux disciplines pour ceux d’été.  Pour plus de détails, consulter le site officiel français sur les sports olympiques

                Le drapeau des Jeux Olympiques

Conçu en 1913 par Pierre de Coubertin, à l’origine des Jeux Olympiques, il est présenté officiellement au congrès olympique de Paris en juin 1914. Mais c’est seulement en 1920 aux Jeux d’Anvers qu’il flotte pour la première fois dans les airs.

Des continents reliés par un même esprit sportif…

Le baron Pierre de Coubertin expliquait lui-même : « Le drapeau olympique, on le sait, est tout blanc avec, au centre, cinq anneaux enlacés : bleu, jaune, noir, vert, rouge . Ainsi dessiné, il est symbolique ; il représente les cinq parties du monde unies par l’Olympisme et ses cinq couleurs  qui flottent à travers l’univers de nos jours. »

Pour l’instant, pas de modification prévue sur le drapeau olympique : le 6ème continent, celui tristement nommé « continent des déchets » n’est pas représenté. En revanche, les valeurs de l’olympisme gagneraient à renforcer encore les dispositions de limitation et traitement des déchets lors des épreuves internationales des J.O. Cela est une autre histoire, quittons donc ce terrain… glissant !

 

Bande d’Enfoirés !

Les Restos du Coeur, vous connaissez. Mais c’est sans doute le spectacle des Enfoirés qui vous parle davantage. Retour sur cette initiative artistique et culturelle destinée à récolter des fonds au profit de l’association des Restaurants du Cœur.

À l’origine des Enfoirés, l’initiative d’un homme -Michel Colucci dit Coluche– qui s’est souvent distingué par son engagement. C’est en 1985 que ce dernier entreprend de développer en marge des Restos du Cœur, un projet singulier et convivial regroupant des artistes de tous bords.

« Aujourd’hui on n’a plus le droit ni d’avoir faim ni d’avoir froid »  devient la chanson des Restos et un hymne de ralliement à la cause des plus démuni.e.s…

Cette chanson des Restos du Cœur créée par Jean-Jacques Goldman illustre à elle seule  les raisons qui poussèrent Coluche à lancer « ses » Restos du cœur en 1985.
Puis Coluche anime sur TF1 une émission spéciale regroupant plusieurs personnalités publiques et destinée à récolter des dons ; un grand rendez-vous est né. La première bande des Enfoirés est composée de : Jean-Jacques Goldman, Yves Montand, Nathalie Baye, Michel Platini, Michel Drucker et Catherine Deneuve.

Quand Coluche meurt en juin 1986, la bande décide de poursuivre l’aventure en compagnie de l’épouse de Coluche, Véronique, et ne cesse dès lors de s’enrichir d’artistes français au fil des années. Outre le cofondateur des Enfoirés Jean-Jacques Goldman, toutes les générations sont représentées avec Nolwenn Leroy, Christophe Willem, Michel Sardou, Johnny Hallyday, Véronique Sanson, Céline Dion, Maurane, Eddy Mitchell, Grégoire, Tina Arena, Isabelle Boulay, Patrick Bruel, Gad Elmaleh, Zinedine Zidane, David Douillet, Mika, Shy’m, Pascal Obispo, Christophe Maé, Jenifer ou encore Renaud. Au rendez-vous télévisé viennent s’ajouter un concert, un CD puis un DVD annuels, dont les recettes sont reversées aux Restos du Cœur.

Spectacle des Enfoirés au Zénith de Toulouse en janvier 2017. Photo signée par son auteur trouvée sur le site de RTL.fr

Comme les personnes ayant recours aux Restos du cœur sont de plus en plus nombreuses, la bande d’Enfoirés a encore de quoi œuvrer, pour le plaisir de nos yeux et de nos oreilles… Le cœur à rire ou le cœur à pleurer ?