Mes petits plans de travail

Cette année, je me lance enfin dans les plans de travail.
Je souhaitais, en effet, trouver une place pour les activités décrochées de méthodologie ou de remédiation. Il y a plusieurs années, j’avais construit une roue en carton qui tournait chaque semaine. Les élèves aimaient beaucoup mais ils manquaient d’autonomie.

Je commence donc doucement, en proposant 4 activités communes à tous les élèves et une activité de remédiation spécifique à chacun. L’idée est de rendre l’élève autonome, maître de ses apprentissages en lui laissant, entre autres, le choix dans l’ordre des activités.
Toutes les activités sont prévues pour être faites en autonomie, ce qui me libère pour la remédiation.
Pour l’instant, je n’ai prévu qu’un créneau tous les 15 jours en me laissant la possibilité de bloquer quelques séances en fin de période. En 6ème, j’ai la chance d’avoir la classe en demi-groupe, l’autre partie allant au CDI avec la documentaliste. En 5ème, je garde le grand groupe de 16 élèves. Pour l’instant, tout roule et les élèves apprécient mais le premier plan est loin d’être terminé.

Voici les documents que j’ai créés : mon plan 5ème période 1 mon plan 6ème période 1

Je propose les activités suivantes :

  • Choisir un atelier d’écriture poétique (j’ai toute une série de documents trouvés sur le net il y a plusieurs années), rédiger son texte au brouillon et le mettre au propre sur le cahier de parcours culturel après correction avec l’enseignant.
  • Valider une ceinture de grammaire : tout est .
  • Choisir un poème (dans le manuel de Français ou ailleurs), le recopier sur le cahier de parcours culturel et l’apprendre pour la fin de la période.
  • Travailler la compréhension fine grâce à Tacit.
    Charivari vous présente cette application ici.
  • Faire un jeu de plateau en lien avec une notion travaillée collectivement en étude de la langue.
  • En remédiation :
    Pour la lecture, je choisis une série d’exercices dans cet excellent manuel :

    Pour la fluence, j’utilise ces outils.
    Au niveau du vocabulaire, j’utilise également Tacit qui possède une partie dédiée à ce domaine.
    En graphisme, l’élève choisit une fiche d’un fichier d’écriture niveau CM2.
    En phonologie, j’utilise les dictées muettes de ce site en ciblant plus ou moins les sons à travailler.
    Et, au cas par cas, je peux également demander de poursuivre la progression des ceintures de conjugaison, de travailler une confusion de sons, un point d’orthographe en évitant de ne proposer que des fiches d’exercices (on peut commencer par un jeu du tapis de Lutin Bazar, passer par un jeu sur le net et finir par des exercices écrits).

D’autres ressources sur le net :

– les plans de travail en EDL d’Aliénor,
– les contrats d’objectifs de Ressources en Segpa,
– les plans de travail personnalisés de Segpachouette en mathématiques,
– ceux de Sobelle dont je me suis inspirée,
– l’application Classe numérique pour créer des plans de travail en ligne,

 

4 commentaires

  1. Bonjour,
    Je participe au mouvement et je vais peut-être enseigner en SEGPA à la rentrée prochaine.
    Je suis rassurée de voir, grâce à vous, que je pourrai trouver beaucoup de ressources en cas de besoin et notamment sur votre site complet, clair et sérieux.
    Bravo et merci pour votre énergie communicative !
    Carole

  2. Bonjour

    J’intègre la SEGPA à la rentrée après 15 ans de cycle 3 essentiellement;
    Je suis ravie de voir votre blog qui ressemble un peu à ce que je faisais avec mes cm et ce que j’avais en tête pour la SEGPA.
    Ce qui me stresse un peu ce sont les premiers jours, comment apprendre à se connaitre, comment faire pour que le courant passe ?
    A bientôt

    • Bonjour,
      Je te remercie pour tes encouragements. Les premiers jours avec les 6èmes sont assez faciles car ils sont terrorisés par tant de nouveauté.
      Je m’appuie sur mon projet sur l’autoportrait en Français pour qu’ils apprennent à mieux se connaître et je suis assez maternante.
      Pour les autres classes, ce sera plus compliqué. A toi de montrer ton enthousiasme et ton envie de les faire progresser. Sois ferme, pose un cadre cohérent comme tu le faisais en cycle 3 et tout ira bien. Ne propose pas des activités trop difficiles dans un premier temps car, s’ils se sentent en difficulté, ils pourraient se braquer. Evite en revanche, toute référence à la petite enfance, les dictées avec des petits lapins et maman qui fait la cuisine…On s’appuie sur les grandes lignes du programme du collège mais les activités proposées ressemblent beaucoup à celles du primaire. Tu vas tâtonner au début, c’est normal. On le fait tous avec une nouvelle classe. D’une structure à l’autre, les niveaux sont très différents. Je te conseille également de rejoindre la page Facebook des profs en Segpa.
      Bon courage et bienvenue !!!

Répondre à Alice Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *