C’est une vivante qu’on exécute

 » C’est une vivante qu’on exécute « 


Dans l’extrait où se trouve la phrase  » C’est une vivante qu’on exécute « , Marie.G est sur le point de se faire exécuter. Elle attendait ce moment. Depuis longtemps. Elle déchiffrait tout les jours les indices qui lui aurait indiqué la date de sa mort.

Son jour est arrivé, elle a peur, elle angoisse, et s’évanouit. La citation du texte de Valentine Goby, nous rapporte que lors de l’exécution, Marie.G se doit d’être entièrement consciente, de comprendre ce qu’il lui arrive, et de savoir qu’elle se retrouve face à son destin, tout est mis en œuvre pour qu’elle regrette ses actes. Marie.G doit être réveillé, vivante et consciente, afin que ce soit « une vivante qu’on exécute ». De plus, les exécuteurs pour leur conscience ne veulent pas tuer une personne déjà à terre, selon eux Marie.G doit faire face à ses erreurs et à ses actes.
Camille Battut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *