Le Sahara et le continent africain

Le Sahara : ressources et conflits

Pour commencer regardez :

  • ce documentaire de novembre 2011 (émission Le dessous des cartes): listez les problèmes de la région saharienne, ses caractéristiques et les facteurs qui peuvent expliquer ces problèmes, les solutions envisagées….

I. Des ressources considérables et convoitées

A) Des ressources abondantes et valorisées

B) Un espace convoité

II. Un espace de passages : de la frontière à la charnière

A) Des routes commerciales anciennes

B) Des flux renouvelés depuis les années 1950

C) Un espace de transit des flux de l’Antimonde

 

III. Un espace de conflits

A) Conflits pour l’appropriation des ressources

B) Conflits frontaliers

C) Une région du terrorisme international

Un article de 2011 qui fait la synthèse des problématiques autour du Sahara sur le site de l’IRD… et une vidéo de France télévision pour réviser les idées essentielles de ce thème du bac.

Pour celles et ceux qui veulent aller plus loin: les articles de Géoconfluence sur le Sahara…

Le continent africain face au développement et à la mondialisation

Le continent africain face au développement et à la mondialisation

Les dimensions de l’Afrique : une carte éclairante pour sortir des représentations traditionnelles des planisphères

L’ Afrique, continent fantasmé

I. Un continent en développement

A) Des indicateurs contrastés mais en progrès

B) Des ressources et des atouts naturels nombreux

C) L’Afrique dans la mondialisation

II. Les défis du développement

A) Des indicateurs humains inquiétants en Afrique subsaharienne mais qui s’améliorent

B) Des problèmes économiques et environnementaux

C) Un continent en proie à des conflits multiples 

III. Une ou des Afriques ?

A) L’Afrique subsaharienne se développe malgré un ralentissement cette année

B) Des situations nationales très contrastées, de l’émergence aux PMA

C) Des différences entre villes et campagnes

Nourrir les hommes

I. Une demande croissante mais variable selon les endroits

A) Une pression démographique plus forte

B) Des modes de consommation différents

C) Un accès inégal à la nourriture

II. Des systèmes de production inégalement performants

A) Les agricultures intensives productivistes du Nord

B) Agriculture vivrière et agriculture commerciale au Sud

III. Comment produire de manière durable et plus éthique en protégeant les ressources ?

A) Une pression accrue de l’agriculture sur les ressources

B) Quelles agricultures durables ?

C) Comment approvisionner le monde de manière éthique ?

Bonus instructif et surprenant : savez-vous comment ils poussent ?

Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Etude de cas : New York, une ville mondiale

Problématique : en quoi New York est-elle une ville mondiale ?

I. Un carrefour de la mondialisation

A) Une capacité de commandement planétaire, par la concentration des fonctions :

a) politiques / diplomatiques : le siège de l’ONU

b) économiques et financières :

c) culturelles : grandes universités, musées et institutions culturelles, spectacles

B) Une métropole attractive au coeur des réseaux de communication

a) un hub mondial et une plateforme multimodale (le premier port atlantique)

b) une attractivité planétaire : une ville cosmopolite et touristique

II. Les conséquences socio-spatiales de la mondialisation

A) L’organisation concentrique de l’aire urbaine de New York

B) Une métropole très marquée par la ségrégation sociale et ethnique (et la gated community de Seagate)

III. Les défis new-yorkais du développement durable

A) Réduire la fragmentation socio-spatiale croissante et la « gentrification« 

B) Lutter contre la forte congestion des transports

C) Gérer les risques en aménageant les fronts d’eau

D) Améliorer le cadre de vie : exemples de la High Line et des fermes et jardins communautaires urbains

 

Cours : Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Problématique :

  • Quelle typologie des territoires peut-on établir en fonction de leur inégale intégration à la mondialisation ?
  • Quelles sont les caractéristiques des pôles et espaces majeurs de la mondialisation et des territoires restés en marge ?

I. À l’échelle mondiale, une situation complexe

  1. La domination des trois pôles de puissance de la Triade
  2. Vers la multipolarité : BRICS en crisepays émergents (et quelle liste ?) qui restent fragiles, pays en développement
  3. Les PMA : des territoires en marge
  4. Pour aller plus loin : d’autres classifications des émergents

II. À d’autres échelles (régionale et locale), d’autres pôles et d’autres espaces majeurs de la mondialisation et d’autres territoires en marge

  1. Les villes mondiales (leur PIB en 2012 et la croissance urbaine depuis 2005), l’archipel mégalopolitain mondial (cartographié) et les mégalopoles (États-Unis, Europe, Japon)
  2. Les façades littorales
  3. Des disparités socio-spatiales : bidonvilles (mais Paraisopolis change…), ghettos, gated communities

La mondialisation : processus, acteurs et débats

Introduction : La mondialisation, un long processus

I. Un monde de flux et de mobilités : le coeur de la mondialisation

  • La mondialisation, ce sont des flux et des réseaux de villes, de routes, de voies aériennes et maritimes, comme le montre cette impressionnante vidéo… Et pour voir la mondialisation en direct : le trafic maritime (en crise) et le trafic aérien (sur 24 h)

A) Flux de marchandises, de capitaux et de services

B) Flux migratoires

II. Facteurs et acteurs de la mondialisation

A) Les facteurs de l’accélération de la mondialisation depuis les années 1970-1980 

B) Les acteurs de la mondialisation

III. La mondialisation en débat

Conclusion

Un peu de prospective : le monde en 2050

Hollywood and the Cold War

DURING THE FIFTIES

On TV:

The Hollywood Blacklist .

Make mine freedom (1948) .

The Red Menace (R. G. Springsteen, 1949): the plot and the movie .

Surviving under atomic attack (Official United States Civil Defense, 1951): the movie

The Day called X (CBS, 1957): the plot  and the movie .

FILMS:

The Big Lift (George Seaton, 1950):

Invasion of the Body Snatchers (Don Siegel, 1956)

DURING THE SIXTIES

One, Two, Three (Billy Wilder, 1961)

Fail Safe (Sidney Lumet, 1964):

Dr. Strangelove or how I learned to stop worrying and love the bomb (Stanley Kubrick, 1964): the plot, the trailer .

The Russians are coming, The Russians are coming (Norman Jewison, 1966)

DURING THE EIGHTIES

War Games (John Badham, 1983)

The Day after (Nicholas Meyer, 1983)

Red Dawn (John Milius, 1984)

Rocky IV (Sylvester Stallone, 1985)

Red Heat (Walter Hill, 1986)

Un produit mondialisé : le vin

En quoi le vin est-il un produit mondialisé ?

RAPPEL : à consommer avec modération !

Introduction : le vin avec James Bond, au cinéma, dans les séries TV

Pour aller plus loin : histoire de la vigne et du vin de la Méditerranée au monde (avec les dernières découvertes archéologiques et en fonction de certaines conditions)

I. La mondialisation de la production, de la consommation et du marché

Données générales :

A) L’Europe domine la production mais un « Nouveau Monde » du vin émerge

B) Une consommation mondiale qui se transforme

C) Un marché mondialisé

 

II. Acteurs et transformations de la filière viticole

A) Deux modèles de viti/viniculture

B) La multiplication des acteurs

C) Le rôle des États et la gouvernance mondiale

III. Limites et débats de la mondialisation viticole

Le Proche et le Moyen Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Remarque : ce billet n’est pas terminé et sera complété ultérieurement

Cours de présentation du Proche et du Moyen Orient : Une région à forts enjeux

A) Une région d’enjeux géostratégiques et économiques

B) Une grande diversité ethnique et culturelle

C) La pression démographique, les inégalités économiques (carte interactive du PIB 2015 et carte du PIB/hab. et rang mondial 2013) et la question du développement (carte interactive de l’IDH 2013)

Pétrole et religion n’expliquent pas tout

D) L’instabilité des frontières et la fragilité de la notion d’État-nation

Cours Le Proche et le Moyen Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la première Guerre mondiale

Problématique autour de la question de l’affirmation et de la rivalité de puissances régionales et de l’intervention de puissances extérieures à la région

Une histoire politique et diplomatique complexe

I. Le Proche et le Moyen Orient de 1914 à 1948

A) Un théâtre des luttes d’influences entre grandes puissances

B) La nouvelle carte du Proche et du Moyen Orient, région désormais sous contrôle occidental

C) Aux origines du conflit israélo-arabe

II. Le Proche et le Moyen Orient enjeu de la Guerre froide et de la décolonisation

Un demi-siècle de conflits et d’interventions militaires

A) Les conflits israélo-arabe et israélo-palestinien

B) L’irruption de la Guerre froide dans la région et l’essor du panarabisme

C) La révolution islamique en Iran et ses conséquences

III. Une région de plus en plus instable depuis 1991

A) Le conflit israélo-palestinien

B) La présence américaine dans la région, entre enjeux pétroliers et lutte contre le terrorisme

C) L’essor de l’islamisme et du djihadisme

Conclusion :

Citoyenneté et démocratie à Athènes (Ve – IVe siècles av. J.C.)

Documents de travail pour expliquer l’Éloge d’Athènes et de ses morts (431) par Périclès :

During the Cold war era, the rivalry between the USA and the USSR (1947-1989)

=> In the postwar era : the USA, a superpower ‘engaged in a struggle for preponderant power’ against the USSR . (quotation: Paul Nitze, President Truman’s foreign affairs adviser, 1952)

  • Although relations with the Soviet Union were already strained, Roosevelt’s death and the beginning of Truman’s presidency brought new tensions to the relationship. (Truman acceptance speech, from 5:30 minutes.., Truman doctrine speech and Marshall Plan – video – )
  • Stalin’s traditional paranoia led to the establishment of a communist satellite buffer zone around the USSR.
  • The spread of communism into Asian and South American countries exacerbated anticommunist feelings in the United States ((a 1938 anticommunist pamphlet; an1948 animated anti-communist film produced by a US college ; ‘The big lie’ US army anticommunist 50s propaganda) and contributed to the pressure for increased buildup of defensive forces
  • The world became bipolar, i.e. split in two: the Western Bloc (or Capitalist Bloc) i.e. the USA and its allies, against the Eastern Bloc (or Soviet/Communist Bloc) i.e. the USSR and its allies.
  • In the Western Bloc, the USA was the leader and economic and cultural model for its allies. It had the most powerful economy (and controlled the industrialized countries’ monetary system since the Bretton Woods Conference of 1944, the dollar being the only currency convertible into gold).
  • The US set up military bases and fleets everywhere in the world and it signed many military pacts including NATO (1949), ANZUS (1951), and SEATO (1954). The USA and its allies dominated the UN Security Council. Its strategy was one of containment, i.e. of stopping the spread of communism.
  • Direct military confrontation between the USSR and the USA was impossible because of the nuclear capabilities of both, though there were numerous crises:
  • 1948 Berlin blockade and Airlift,
  • 1961 Berlin Wall,
  • 1962 Cuban Missile crisis
  • The USA had also been involved in proxy wars because they coud not fight directly against the USSR (1950-53 Korean War, 1963-73 active US participation in Vietnam War).
  • Based on deterrence theory, the superpowers entered a nuclear arms race;
  • The “balance of terror” of the nuclear arms race during the Cold War was the price the USA was willing to pay to defend the “Free World” against the spread of what it saw as the totalitarian communist system of the Soviet Union. (a poster for the civil defense)
  • Ronald Reagan began his first term with hostile rhetoric and a massive arms buildup, which the Soviets knew they couldn’t match. For example, he initiated the Strategic Defense Initiative (SDI) on March 23, 1983. The Strategic Defense Initiative was eventually abandoned. But during his second-term he made a conversion to detente and disarmament.
  • The USA “won” this race since the Soviet Union was, by the 1980s, no longer able to upkeep its nuclear weapons.